200 millions d’euros alloués à PSA pour le développement de ses véhicules hybrides

PSA (Peugeot Citroën), constructeur automobile français qui démontre un grand intérêt dans le développement des véhicules hybrides rechargeables (plug-in) s’est vu récemment allouer la somme de 200 millions d’euros sous forme de prêt pour aller de l’avant.


Cette aide financière a été offerte au constructeur par BEI (la Banque Européenne d’Investissement), qui veut par cette occasion, s’inscrire comme institutions qui aident au développement d’un avenir de l’automobile durable et propre.

Peugeot Citroën, qui dédie 500 de ses employées à la production de ces véhicules alternatifs, a l’intention de lancer plusieurs véhicules hybrides rechargeables dans les années qui viennent, y compris une version « plug-in » de la 3008. Les 200 millions d’euros alloués au constructeur viendront alléger le fardeau que porte le groupe PSA depuis pas mal de temps déjà.

L’accord passé entre la BEI et le constructeur a été signé le 15 juillet 2010 dernier par Philippe de Fontaine Vive, le vice président de la BEI et par le directeur financier et du développement stratégique de Peugeot Citroën, Frédéric Saint-Geours.

Le modèle qui sera développé grâce à ce prêt n’a pas encore reçu de nom, mais le constructeur a néanmoins dévoilé quelques détails à ce propos ; en effet, la voiture pourra recharger sa batterie par elle-même grâce à l’aide de son moteur diesel.

Le constructeur a aussi précisé que ce modèle sera développé essentiellement en France et sera commercialisé en 2014.