40 % de Voitures Electriques en 2050 selon Shell

Fait plutôt inusité : c’est une compagnie pétrolière qui nous l’affirme par l’intermédiaire de son CEO : en 2050, Peter Voser le PDG de Shell prédit qu’il y aura 40 % de voitures électriques sur nos routes et non pas 1 milliard mais 2 milliards d’automobiles au total.


Venant d’une compagnie qui se range plutôt du côté des voitures à essence cela pourrait paraître un peu bizarre comme déclaration. Mais 2050 c’est quand même dans … 40 ans !

Peter Voser Shell

photo edmunds.com

Voser dit qu’il y aura une augmentation considérable de l’utilisation des voitures dites alternatives d’ici à l’année 2050. S’appuyant sur les prochaines améliorations technologiques et la possible augmentation du coût de l’essence et des autres combustibles, Voser est certain que cela donnera un coup de pouce considérable à cette industrie.

La demande d’essence dans les pays développés tels que les États-Unis, a commencé à diminuer principalement à cause de l’introduction des véhicules hybrides ou électriques. Cela affiche clairement une tendance qui pourrait s’accentuer dans les années à venir.

Pour pouvoir s’adapter à ce changement radical, les grandes entreprises pétrolières telles que Shell et British Petroleum dépensent beaucoup d’argent sur le développement de nouvelles technologies, y compris les biocarburants pour la prochaine génération.

Voser a précisé que Shell a investi 25 % de son budget de recherche et de développement dans les énergies renouvelables, comme les énergies éoliennes et les biocarburants.

La société a aussi récemment misé gros en passant un accord avec le producteur d’éthanol brésilien Cosan afin de créer un «Joint Venture» de 21 milliards par année.

Difficile de prédire l’avenir du véhicule électrique mais il n’est pas impossible que les pétrolières se reconvertissent en producteur d’électricité ou en constructeurs d’automobiles electriques si la demande est là.