Avenir incertain pour Autolib en sous-sol

Autolib Bollore


Les premiers travaux viennent de commencer pour les aires de retrait des voitures électriques Autolib’. Cependant, les stations prévues dans les parkings souterrains sont encore sujets à polémique.

Premiers travaux sur fond de polémique

La voiture électrique en libre-service dont le lancement est prévu le 1er décembre prochain connait quelques déboires. En effet, si dans certains arrondissements, les premiers travaux ont commencé pour les bornes de retrait, le service Autolib’ risque de ne pas se voir attribuer le nombre de stations qu’il espérait. Dans les rues, les raccordements électriques viennent de se faire. En revanche, l’installation des stations des parkings souterrains semble plus problématique. Les travaux sont pour l’heure ajournés nous annonce la direction de la Saemes, société gérant les parkings de la mairie de Paris. La raison évoquée concerne une révélation de l’Institut national de l’environnement industriel et des risques, l’Ineris.

Des batteries à haut risque ?

Les batteries au lithium auraient tendance à prendre feu. Le cas se présente si elles ont notamment des défauts d’assemblage ou si elles ont été surchargées. Elles pourraient prendre feu également au cours d’un choc ou d’une forte augmentation de température. Le phénomène s’accompagne alors d’émanations toxiques. Si un tel incendie survient en sous-sol, le scénario serait catastrophique et entrainerait l’évacuation immédiate du public. Sans compter qu’au contact de l’eau, le lithium a une forte réaction et dégage un gaz inflammable, rendant difficile toute intervention des pompiers. Autant de risques qui menacent la réalisation du projet Autolib’ particulièrement pour les points de retrait des parkings en sous-sol.

Affaire à suivre…

source: leparisien

3 Commentaires

  1. Philippe 12 septembre 2011
  2. RORO 14 septembre 2011
  3. fabsub 17 septembre 2011