La bataille des batteries plus performantes pour la voiture électrique, est ouverte !

La voiture électrique s’impose progressivement. Mais si dans le monde, de nombreux utilisateurs n’ont pas encore décidé de franchir le cap et d’adopter ce type de voiture, c’est à cause de la faible autonomie des batteries qui caractérise ses voitures. Pour résoudre ce problème, Tesla propose sa « gigafactory », une usine capable de produire d’ici 2020, 35 GWh de batteries cylindriques lithium-ion.


usine batteries voiture electrique

« Gigafactory » : la plus grande usine de batteries au monde

La « Gigafactory », qui se veut être la plus grande usine de fabrication de batteries pour voitures électriques au monde, sera inaugurée vendredi prochain. Installé dans le désert américain du Nevada, ce site de production apparaît pour les deux industriels Tesla et Panasonic comme leur première « gigafactory ». Il s’étend sur un grand espace équivalent à 71 terrains de foot et sera capable d’ici 2020 de produire 35 Gwh de piles cylindriques lithium-ion. Cette production est équivalente à la quantité produite dans le monde sur l’année 2013. Les batteries fournies seront par la suite utilisées par le groupe d’Elon Musk dans la fabrication de leurs berlines électriques sur ses autres sites. En effet, si Tesla n’a pu produire l’année dernière que 50 580 de ses berlines électriques, Elon Musk est bien décidé à changer la donne en augmentant sa production annuelle comme promis à 500 000 berlines.

Un grand succès des voitures électriques est-il à prévoir ou pas ?

Mais malgré l’inauguration de cette usine, certains constructeurs restent assez pessimistes quant à la capacité de la voiture électrique à remplacer les véhicules à essence. Dans son dernier rapport, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole a d’ailleurs spécifié qu’en 2040, ces véhicules ne représenteront que 1 % des ventes mondiales de voitures. Chez les analystes pourtant, la théorie est à la révolution fulgurante de l’électrification. Tony Seba, professeur à l’université Stanford assure par ailleurs qu’en 2030, plus aucune voiture thermique ne sera vendue.

Pour de nombreux analystes, l’arrivée de batteries moins chères et plus performantes sur le marché constitue une première étape à l’électrification généralisée. Alors que la batterie représente plus du tiers du prix de la voiture électrique, les fabricants doivent faire preuve d’innovation pour proposer un prix toujours plus compétitif. Panasonic compte en outre doubler la densité énergétique de ses batteries, pour augmenter considérablement l’autonomie des voitures, et pousser les utilisateurs à l’achat.

prix batteries

Source: Les Echos

3 Commentaires

  1. eric 4 août 2016
  2. Nimbus 5 août 2016
  3. Jules 19 août 2016