Batteries électriques : le coût et la durée de vie pourraient s’améliorer

La question du coût et de la durée de vie des batteries utilisées pour les véhicules électriques demeure de nos jours un grand frein au développement de la technologie. Les chercheurs se penchent actuellement sur ces questions.


Réduire le coût des batteries électriques

Les véhicules électriques demeurent relativement peu présents en Europe si l’on se réfère à d’autres marchés tels l’Amérique du Nord, où le public dispose assez d’informations sur le sujet et où les infrastructures de recharge sont déjà suffisamment développées. Le prix des voitures vertes est en outre encore élevé, notamment en raison du coût des accumulateurs Lithium-ion. Ces derniers valent en effet quasiment la moitié du véhicule, restreignant ainsi l’expansion du parc automobile utilisant cette technologie.

Les spécialistes prédisent cependant une chute des prix de ces batteries à l’horizon 2025, en raison de la fortes pressions liées au problème des hydrocarbures, rendant inévitable l’explosion des énergies alternatives. Si la technologie coûte actuellement entre 500 $ et 600 $ le kilowatt/heure, l’agence Reuters annonce entre 200 $ et 160 $ d’ici un peu plus de dix ans.

Améliorer la durée de vie des batteries

Actuellement, les recherches vont bon train pour améliorer les performances et la durée de vie des batteries Lithium, technologie actuellement utilisée pour fournir l’énergie aux véhicules électriques sur le marché. Outre son coût de revient élevé, un des points faibles de ces types d’accumulateurs réside en effet dans leur moindre dans leur durée de vie réduite. Exposées à 45 °, température normale à bord d’une voiture en route, les batteries nécessitent alors pour espérer prolonger leur vie, un système de refroidissement adéquat.

Jusqu’alors, les lots embarqués dans les engins électriques utilisaient un système d’air conditionné, ce qui selon des scientifiques allemands manquait d’efficacité et nécessitait de prévoir assez d’espace pour la circulation de l’air. Ainsi, les chercheurs de l’Institut Fraunhofer ont mis au point un fluide de refroidissement baptisé Cryoplus, plus efficace que l’air ou l’eau. Mais si cette technologie a l’avantage d’augmenter la durée de vie des accumulateurs, il reste la question du coût.

2 Commentaires

  1. marcel 18 juillet 2012
  2. Kèvin 20 juillet 2012