Batteries lithium-ion : la Russie se joint à la course

Apparemment les Russes sont bien décider à passer au vert pour l’année 2010. C’est ainsi que la décision pour l’implémentation d’une structure de fabrication batterie Lithium-ion, la première en Russie, fut prise. L’instigateur du projet est la Société russe des nanotechnologies (RUSNANO), un organisme dédié au développement des projets ayant « des potentiels commerciaux ou sociaux élevés ». Les voitures électriques sont une réalité, et représentent un formidable marché en termes de biens durables. S’orienter vers un tel secteur d’activité ne peut qu’être prolifique et si on prend en considération le nombre croissant de voitures électriques circulant dans les pays d’Europe , cela ne pouvait pas mieux tomber pour nos amis Russes.


Le projet sera mené en partenariat avec la société Thunder Sky Energy Group Ltd, un fabricant de batteries Lithium-ion, basée en Chine et un investisseur externe. Les chiffres ont été annoncés, notamment, RUSANO fera une contribution de 75.4 millions de dollars et éventuellement pourra faire un prêt allant jusqu’a 185 millions $ au besoin, Thunder Sky Energy Group Ltd va investir 75.4 millions $ et on compte 131 millions $ pour l’investisseur externe. Le cout total de l’opération se résume à 464 millions $ et selon une estimation les ventes atteindrons le montant de 575 millions de dollars d’ici 2015.

Pour rappel, la construction de l’usine débutera cette année à Novossibirsk et les premières batteries sortiront de la ligne de production en 2011, on prévoit 300 millions d’unités pour la première année de production et se chiffre atteindra les 400millions d’ici 2012. L’usine produira des batteries compatibles avec tous les modèles existants de véhicules électriques, cela inclut les motos, les voitures, ainsi que les fourgonnettes ou autres véhicules utilisant des carburants alternatifs. Ce projet aura vraiment un impact conséquent sur l’avenir des vehicules électriques, car non seulement l’usine subviendra aux besoins locaux des russes, mais aussi en grande partie de sa production servira à alimenter les VE en Chine. On dénote l’intérêt porté par certains des plus grands fournisseurs de voitures électriques opérant en Europe, tel que Fiat, BMW et Citroën concernant ce projet, donc ne soyez pas étonnés de voir la mention « Fabriquée en Russie » sur la batterie de votre voiture au cours des années à venir… :-)