Better Place en grande difficulté, son fondateur renonce

Face à l’immense déficit enregistré depuis le lancement du projet Better Place, Shai Agassi renonce à la direction de l’entreprise spécialisée dans les infrastructures d’échanges de batteries.


Better Place logo

Le projet Better Place

Face à la difficulté de son entreprise à rentabiliser son modèle économique, Shai Agassi, fondateur de Better Place se retire de la direction au profit d’Evan Thornley. En effet, depuis sa création en 2007, le réseau de stations de recharge et d’échanges de batteries en direction des voitures électriques a enregistré 490 M$, l’obligeant à remettre en question sa stratégie d’offres. Cette dernière repose essentiellement sur le déploiement d’un réseau de stations permettant en quelques minutes aux utilisateurs de véhicules électriques de refaire le plein d’énergie en procédant à un échange de batteries. Malheureusement pour le groupe, le système proposé s’est heurté au problème de l’intercompatibilité des accumulateurs embarqués sur les différentes marques de voitures électriques existantes sur le marché. Le projet Better Place a débuté en Israël où l’entreprise expérimentait son réseau de stations-services en collaboration avec le consortium Renault-Nissan.

Des débuts prometteurs en Israël

Le réseau Better Place, annoncé alors comme la solution au ravitaillement des voitures électriques avait lors de son lancement, reçu le soutien du gouvernement israélien. Ce dernier avait alors promis une réduction fiscale aux acquéreurs des modèles Renault-Nissan, qui devient ainsi fournisseur privilégié de la mobilité électrique en Israël. Le pays devait profiter en contrepartie du déploiement sur son territoire du réseau de recharge Better Place. Si le projet s’est depuis étendu dans de nombreux pays dont l’Australie, les Pays-Bas ou encore le Danemark, l’épineux problème d’intercompatibilité des batteries proposées sur les différentes marques automobiles a eu raison de la rentabilité du groupe. Shai Agassi quitte donc son poste de PDG de l’entreprise, mais reste au sein du groupe en tant qu’actionnaire et administrateur.

3 Commentaires

  1. PlanetWatcher 23 octobre 2012
  2. Lel 3 novembre 2012
  3. Laurent 15 novembre 2012