Better Place veut révolutionner le marché automobile en Israël

La société Better Place, qui œuvre depuis pas mal de temps déjà dans le secteur de l’automobile propre, s’est donnée pour mission de changer complètement la mobilité électrique telle qu’on la connait actuellement. Le projet que propose cette société, qui projette de conquérir le marché israélien des véhicules électriques, concerne directement les batteries.


Selon Shaï Agassi, le directeur général de Better Place, le nouveau projet consistera à mettre en place un réseau national de bornes où les batteries des véhicules électriques israéliens seront soit rechargées, soit remplacées via l’utilisation de robots. Pour Shaï Agassi, qui a imaginé ce système, la réussite d’une voiture électrique réside dans sa facilité d’usage, ce qui inclut la recharge ou le remplacement de ses batteries.
Pour le moment, ce projet est encore à l’état d’étude. Cependant, un système similaire a été placé au centre d’essais de la société afin d’évaluer son comportement. Selon Agassi, le mécanisme de rechange de batterie que propose Better Place fonctionne comme le système présent sur les F-16 de l’armée de l’air israélienne (le mécanisme d’embarquement et de largage des bombes).

Pour la voiture électrique, une main robotisée se glisse sous le véhicule, s’occupe de retirer la batterie vide pour la remplacer par une neuve et le tout, en seulement une minute.

Better Place laisse entendre que durant la première année d’essais de ce projet, 5,000 véhicules seront testés, tandis que ce chiffre devrait passer à 20,000 l’année suivante. Agassi a aussi déclaré qu’en 2016, il se vendra plus d’automobiles electriques que de voitures à essence en Israel. Et que dans un maximum de 2 ans ce phénomène se propagera au reste du monde.

Petit rappel de démonstration en vidéo :

2 Commentaires

  1. HYBRELEC 16 février 2011
  2. Olivier 27 février 2011