Bientôt un tarif préférentiel sur les autoroutes pour les voitures électriques ?

Évoquée en 2012, l’idée d’appliquer un tarif de péage préférentiel pour les voitures « à très faibles émissions » sur les autoroutes françaises prend forme. Si cette mesure entre en vigueur, les propriétaires de voitures 100 % électriques en sont les principaux bénéficiaires.


Renault Zoe

Un tarif préférentiel pour les voitures 100 % électriques ?

Lors de l’examen en seconde lecture du projet de loi sur la transition énergétique, les députés ont validé certains amendements, appelés à introduire des nouveautés sur le marché des voitures électriques et hybrides. L’amendement 1000 prévoit notamment l’abandon de l’appellation « voiture propre » des véhicules 100 % électriques, au profit de l’expression « véhicule à très faibles émissions ». Les cars hybrides sont de leur côté appelés « véhicules à faibles émissions ».

L’une des mesures phares du projet de loi sur la transition énergétique se trouve toutefois ailleurs, plus précisément dans l’amendement 997. Ce texte oblige en effet les concessionnaires et gestionnaires d’autoroutes à appliquer des tarifs préférentiels de péage aux « véhicules à très faibles émissions » – soit les voitures 100 % électriques. Les voitures utilisées dans le cadre du covoiturage devraient également bénéficier d’une grille tarifaire propre, selon cet amendement.

Des détails à préciser ultérieurement

A en juger par le vote de l’amendement 997, les députés semblent donner leur accord pour instaurer le tarif préférentiel évoqué pour la première fois par Arnaud Montebourg en 2012. Le texte voté en seconde lecture manque toutefois de précision. Aucune précision n’a été faite sur le calendrier de mise en œuvre de la mesure, ni sur les moyens utilisés pour distinguer les voitures à très faibles émissions. Le texte ne précise pas non plus si ce tarif préférentiel a un lien quelconque avec l’installation de 200 bornes de recharge rapide sur les autoroutes françaises dès 2015.

Source : Breezcar