Bonus écologique 2012 : les voitures vertes gardent leurs avantages

Les bonus-malus auto se durciront en 2012, sauf pour les véhicules verts.


100 % électrique = 5000 euros de bonus

Le barème 2012 du bonus-malus dévoilé par Éric Besson, le ministre de l’Intérieur, augmente les pénalités concernant les voitures les plus polluantes ; il conserve les avantages donnés aux véhicules électriques et hybrides. L’acquisition d’un véhicule vert permettra à l’acheteur de bénéficier d’un bonus de 5000 euros, notamment pour les modèles qui émettent au plus 50 g de CO2 par kilomètre. Ceci, en sachant que seuls les moteurs 100 % électriques sont capables d’atteindre une telle performance. Les mécaniques hybrides quant à elles, bénéficieront de 2000 euros de bonus si leur système combinant moteur électrique et moteur thermique rejette une quantité de CO2 inférieure à 110 g par kilomètre.

Pour les hybrides rechargeables

Les voitures hybrides qui émettent moins de 60 g par kilomètre peuvent néanmoins prétendre à 3 500 euros de bonus. Ce sera notamment le cas avec les véhicules dits « hybrides rechargeables » qui seront commercialisés dans quelque temps. Il s’agit de modèles qui, comme la Toyota Prius rechargeable, peuvent rouler longtemps en mode totalement électrique avant de rebasculer en mode hybride classique. Et, pour ce qui est du malus, il pénalisera d’un montant pouvant aller jusqu’à 1 300 euros les modèles qui rejettent de 181 à 190 g de CO2 par kilomètre. Ceux qui émettent de 191 à 230 g par kilomètre s’acquitteront d’un malus situé entre 700 et 2 300 euros, tandis qu’à plus de 231 g par kilomètre, le malus sera situé entre 1000 et 3 600 euros.