BYD annonce la construction de ses usines d’assemblage à Los Angeles

BYD


Le constructeur automobile chinois BYD a annoncé son intention d’intégrer une filiale sur le sol américain.

Cette manœuvre consiste notamment dans la construction de ses usines d’assemblage, des bureaux administratifs et un siège social à Los Angeles. Cette nouvelle précède celle la déclaration émise par BYD sur la production imminente de ses véhicules électriques pour le continent européen.

Pour rappelle BYD avait reçu, il y a deux ans de cela, un investissement à la hauteur d’un quart de milliard de dollars de Warren Buffett, l’un des acteurs les plus brillants du monde de la finance. Grâce à cet apport BYD semble plus que déterminé a s’octroyer aussi le marché automobile Nord Américain.

Selon les opinions émises par divers analystes financiers, cette démarche est de très bon augure, car elle représente un nouvel élan au niveau de la croissance économique du pays et cela occasionnera la création de centaines d’emplois grâce à ses usines d’assemblages s’étendant sur une superficie d’un million de pieds carrés.

La région choisie pour l’implémentation de ses infrastructures n’est pas dûe au hasard, car ce secteur représente une partie non négligeable du marché automobile des États-Unis et on dénote que l’utilisation des véhicules dite alternative est profondément ancrée dans les mœurs des personnes de cette région.

Avec seulement sept années d’expérience sur le marché de l’automobile, BYD est l’un des premiers constructeurs chinois à s’aventurer sur un autre continent que le sien.