Calendrier de développement Mazda : le lancement d’une voiture électrique prévu en 2019

Le forum de Francfort, Mazda Tech a été l’occasion pour le constructeur automobile Mazda de dévoiler son calendrier de développement en ce qui concerne la motorisation de ces véhicules. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que 2019 sera une année très importante pour ce constructeur.


Mazda electrique concept

Ce que le constructeur prévoit pour l’année 2019

Le constructeur Mazda dévoile plusieurs projets d’envergure pour 2019. Parmi eux figure le lancement des véhicules portés par le moteur à essence baptisé SKYACTIV-X, la nouvelle création de la marque. Plus efficient et nettement plus performant, ce moteur à essence et à combustion interne reprend plusieurs caractéristiques des moteurs diesel, mais avec moins d’émissions nocives. Pour l’année 2019, le constructeur prévoit également de mettre en œuvre l’électrification d’une large part de sa gamme de voitures.

Au programme ? Lancement des modèles de véhicules de type hybride léger et d’un modèle fonctionnant avec une batterie. La fameuse voiture électrique sera le résultat d’une collaboration du constructeur avec le géant automobile Toyota. Les véhicules seront proposés dans les marchés où l’électricité est générée de manière durable. Les marchés où des restrictions sont imposées aux véhicules à combustion interne figurent également parmi ceux ciblés par la marque. Par ailleurs, Mazda laisse penser qu’en 2019, une commercialisation de son modèle électrique est également prévue au Québec.

Que se passera-t-il pour le constructeur entre 2020 et 2035 ?

Le calendrier de développement publié par le constructeur Mazda laisse également savoir que le lancement de son système de conduite semi-autonome baptisé « Co-Pilot Concept » aura lieu en 2020. La marque prévoit par ailleurs de lancer officiellement son véhicule hybride rechargeable au cours de l’année 2021. Aux dires de la direction de la marque Mazda, les véhicules fonctionnant via des moteurs à combustion internes seront présents au sein de la gamme jusqu’en 2035. Le constructeur rassure néanmoins ses usagers en annonçant que la part de marché dédié aux motorisations thermiques conventionnelles sera progressivement en décroissance.

D’ici 2035, la marque espère que ses véhicules électriques alimentés par batterie occuperont 11,2 % de part de marché. Les véhicules électriques alimentés par pile à combustible et fonctionnant à l’hydrogène représenteront, selon la marque 4,4 % du marché automobile.

via guideautoweb

Ajouter un commentaire