La Chine : numéro 1 mondial de la voiture électrique

chine-voiture-electrique


La Chine, par l’importante progression en terme de fabrication et de vente de véhicules électriques qu’elle connait, apparaît aujourd’hui comme le leader mondial sur le marché de l’électrique. Avec une progression de 135 % du taux des ventes pour les 7 premiers mois de l’année 2016, le parc automobile chinois comptera d’ici la fin de l’année 730 000 véhicules hybrides rechargeables et électriques.

Une hausse importante des ventes et des parts de marché

La planète de la voiture électrique est depuis quelques années en pleine ébullition et la Chine, leader mondial de ce type de véhicule, compte bien garder son titre. En effet, rien que pour les sept premiers mois de cette année 2016, les ventes de voitures électriques et hybrides rechargeables dans le pays ont connu une hausse de l’ordre de 135 %. Le pays compte en outre mettre sur la route d’ici la fin de l’année, 430 000 nouveaux modèles de véhicules rechargeables, augmentant le nombre de voitures dans le parc automobile chinois à 730 000 unités. En chine, l’horizon 2021 se dessine à travers les 5 millions de véhicules électriques qui sillonneront les routes, ceci en toute propreté.

En juillet dernier, les ventes ont atteint 2 % du marché des véhicules neufs. Sur l’ensemble de 2016, la part du marché mondial, obtenue par la Chine dans le cadre des ventes de voitures neuves est estimée à 3 %. Si le marché chinois connait une croissance si importante, c’est grâce notamment aux aides généreuses à l’achat que propose le gouvernement. Selon les régions et l’autonomie électrique réelle propre à chaque véhicule, ces aides peuvent varier entre 3 550 euros et 7 810 euros.

Les autres constructeurs automobiles aux aguets

De leurs côtés, les autres constructeurs, allemands comme Français, restent aux aguets et préparent eux aussi leurs stratégies en vue de dépasser l’actuel acteur majeur des voitures électriques dans le pays, BYD. Dans cet objectif, le constructeur chinois Anhui Jianghuai Automobile (JAC Motor) et le géant Volkswagen ont annoncé, le mardi 6 septembre dernier, la signature d’un protocole d’accord, visant tout simplement à faire du constructeur l’acteur clé de la mobilité électrique dans ce pays. De son côté, c’est en Chine que Carlos Ghosn, patron actuel du groupe Renault-Nissan, envisage de lancer la première voiture électrique low-cost au monde.

source

1 commentaire

  1. pierre 14 septembre 2016