Le Chinois BYD veut s’aventurer en Europe avec sa E6 toute électrique

BYD e6


Le constructeur automobile chinois BYD a récemment annoncé son intention de vendre ses véhicules électriques sur le marché de l’Europe de l’Ouest l’année prochaine.

Soutenu par Warren Buffet, l’un des investisseurs américains les plus prospères du monde de la finance, BYD sera le premier constructeur chinois à proposer des véhicules utilisant une propulsion alternative dans cette partie du globe.

L’atout principal de BYD pour ce secteur de marché sera l’E6,  un vehicule tout électrique conforme aux normes européennes.

La BYD E6 possède une vitesse maximale de 160 km/h et une autonomie de 400 km sur une seule charge. La batterie peut se recharger à 50 % en 10 minutes seulement. Est-ce que toutes ces infos de nos amis chinois sont exactes ou il s’agit de marketing agressif ? Déjà la BYD E6 était annoncée l’an dernier comme un crossover à « moitié fini ». Mais si tous ces chiffres ahurissants sur l’autonomie et la charge étaient vrais, alors les constructeurs européens auraient intérêt à s’agiter…

BYD bénéficie déjà d’un partenariat avec Daimler AG qui consiste à développer des voitures électriques et avec cette manœuvre, le constructeur chinois élargit son champ d’action, notamment en implémentant des plateformes de production de ses voitures électriques en Europe.

BYD a adopté cette stratégie de déploiement car le marché européen regorge d’opportunités de vente et les consommateurs acceptent plus facilement le progrès que représentent les voitures hybrides et électriques.

En plus de cette déclaration, BYD et Daimler AG ont confirmé le développement d’une autre voiture toute électrique qui sera destiné principalement au marché chinois.

Affichant un taux de croissance considérable en 2009, BYD a déjà vendu ses véhicules hybrides F3DM en Chine à des clients gouvernementaux et privés.

4 Commentaires

  1. Orpel 11 mars 2010
  2. Juju 11 mars 2010
  3. Marc 16 mars 2010
  4. tolino 6 février 2011