La Chine : en tête de la révolution électrique

Au niveau mondial, les voitures hybrides rechargeables et les véhicules électriques ne représentent aujourd’hui que 1 % de la production mondiale. Malgré ce faible taux, de nombreux constructeurs automobiles s’accordent à dire que le monde est à l’aube d’une révolution électrique. Et du haut de ses quelque 507 000 véhicules électriques et hybrides vendus en 2016, la Chine s’installe en tête de cette fameuse révolution.


chine voiture electrique

photo : WSJ

Quand la Chine devance les États-Unis et l’Europe de très loin

Dans le monde de l’automobile, la révolution électrique serait déjà en marche. C’est en tout cas ce que prédit l’entreprise de recherche de Wall Street, Bernstein. Selon cette société, la voiture tout électrique représentera d’ici 20 ans, près de 40 % des ventes de voitures et 30 % du parc automobile mondial. Et pour mener cette révolution électrique, l’entreprise de recherche désigne la Chine. Avec une large longueur d’avance par rapport à l’Europe et les États-Unis, la Chine dispose, à l’heure actuelle du plus grand marché automobile du monde. 28 millions de véhicules ont effectivement été fabriqués dans le pays en 2016. Ce chiffre devrait aisément passer d’ici 2025 à 40 millions de voitures construites.

Dans le domaine de l’électrique, la Chine avait vendu près de 507 000 véhicules tout électrique et hybrides rechargeables, confondus en 2016, contre 222 200 « seulement » en Europe et 157 130 unités aux États-Unis. Avec une population urbaine riche et en perpétuelle croissance, la Chine se doit de trouver des solutions pour améliorer rapidement la qualité de l’air tout en répondant aux besoins de transports de ses habitants. Dans ce contexte, le tout électrique apparait comme une évidence.

Les raisons qui portent à croire que l’électrique constitue l’avenir

Pour l’entreprise de recherche de Wall Street Bernstein, le véhicule tout électrique représente l’avenir pour trois raisons. En tête des justificatifs, il y a la chute non négligeable des coûts technologiques. Depuis 5 ans, le prix des batteries indispensables au fonctionnement des voitures électriques a effectivement connu une baisse de près de 20 %. Évidemment, les actuelles recherches faites en Chine et axées sur l’amélioration des performances des batteries présagent d’autres baisses. Le développement des infrastructures de charge aux États-Unis, en Chine et en Europe constitue la seconde raison. En dernier lieu, Bernstein évoque la baisse des coûts d’exploitation du véhicule tout électrique, ce malgré le prix bas actuel du pétrole.

via Forbes

3 Commentaires

  1. eric 9 juin 2017
  2. Julien 10 juin 2017
  3. Nicks 12 juin 2017

Ajouter un commentaire