Courses

Et la fusée 100% électrique fut !

En construisant un véhicule exceptionnel, des étudiants de l’ETH Zurich ont prouvé qu’une voiture électrique peut atteindre des vitesses inouïes. Cette expérience peut alors présager un développement futur de véhicules sportifs propres.

eth zurich formula e

Les voitures électriques ne sont pas condamnées à rouler à vitesse modérée. C’est ce qu’a voulu prouver une équipe d’étudiants au sein de l’ETH de Zurich en fabriquant un véhicule électrique ultra rapide. Ledit bolide aurait enregistré le record de vitesse des voitures électriques, soit un 0 à 100 km/h en seulement 1,785 secondes. Bien évidemment, ces performances sont encore bien loin de celles d’un véhicule doté d’un moteur thermique, mais elles dépassent allègrement toutes les espérances. Il faut savoir en effet qu’un dragster avec un moteur thermique atteint les 100 km/h en départ arrêté en 0,7 seconde.

Chaque roue de ce véhicule électrique est munie d’un petit moteur de 50 chevaux. À eux quatre, ces moteurs délivrent un couple impressionnant de 1630 Nm, géré par un système électronique de manière à préserver les pneus. Comme tout véhicule de compétition, cette voiture électrique est très légère grâce à sa structure en fibre de carbone et à sa batterie allégée. Il faut noter en effet qu’elle ne fait que 168 kilos en tout.

Cette expérience a une importance particulière pour la mobilité propre, car elle ne fait que conforter les performances possibles d’une voiture électrique. D’ailleurs, les véhicules électriques commencent à prendre une place de plus en plus importante dans le sport automobile, à en juger par le succès de la Formule E, une variante du championnat de Formule 1, mais dans sa version tout électrique. Si Renault est actuellement le seul à fabriquer des Formule E, les autres constructeurs ne tarderont pas à lui emboîter le pas.

source : electricautosport

La Voiture électrique la plus rapide au monde sur glace

L’industrie des véhicules électriques vient d’inscrire une nouvelle page à son histoire. Un modèle finlandais a réalisé le nouveau record de vitesse sur glace à 260,06 km/h.

ERA

Electric Race About

L’ERA : la puissance à la mode finlandaise

L’ERA ou Electric Race About a été conçu par l’Université d’Helsinki. Ce modèle sportif de 1700 kg dispose d’un moteur alimenté électriquement développant une puissance maximale de 450 ch en pointe. Il passe de 0 à 100 km/h en 6 secondes et atteint 200 km/h, une vitesse maximale encore limitée électroniquement. Durant ses trois années de développement, ce véhicule a participé à divers rassemblements et courses de modèles électriques, dont le challenge Bibendum en 2011. La voiture de conception finlandaise a même réalisé différents essais au Nürburgring et finit son meilleur tour à 8 min 42 secondes, un temps bien loin du record chronométré en 6 min 58 s. Il faut cependant se rappeler que ce record de piste avait été réalisé avec une Porsche 956 spécialement conçue pour la course.

Un record exceptionnel

Afin d’évaluer les réelles capacités de ce bolide, ses concepteurs ont décidé de le mettre à l’épreuve sur le lac d’Ukonjärvi, avec l’encadrement des juges du Guiness des Records. La limitation électronique a été évidemment désactivée sur les deux allers et retours effectués sur la piste gelée. L’essai a été réalisé avec des pneus Hakkapeliitta 7 de dimensions 225/40R18 fournis par Nokian. Après chronométrage, la vitesse moyenne ressort à 252,09 km/h. L’ERA piloté par Janne Laitinen affiche toutefois une vitesse de pointe de 260,06 km/h lors de l’essai. Cette performance lui a valu d’entrer dans le Guiness des Records avec le titre de voiture électrique la plus rapide du monde sur glace. À titre de comparatif, le record de vitesse sur glace des voitures thermiques, à 331,61 km/h, revient à l’Audi RS6.

La Peugeot EX1 s’offre un nouveau record à Nürburgring

Peugeot EX1

Alors qu’elle était déjà détentrice de plusieurs records d’accélération, la Peugeot EX1, qui se présente comme une sportive électrique expérimentale du constructeur Peugeot, vient tout juste d’en ajouter une autre à son palmarès. Ce bolide s’est tout récemment attaqué à la boucle nord du mythique circuit Nüburgring, circuit ou elle a été sacrée voiture électrique la plus rapide n’y ayant jamais tourné. Avec un temps de 9 min et 1.3 sec, le prototype électrique de Peugeot démontre une fois de plus que la mobilité électrique peut facilement s’associer aux sports mécaniques.

Lors de sa présentation durant le Salon de l’Automobile de Paris l’an dernier, l’EX1 avait créé un véritable engouement du côté des spécialistes de la mobilité électrique tant au niveau de son apparence qu’à celui de ses performances. Avec 340 chevaux proposés par deux moteurs électriques (répartis sur l’essieu avant et arrière) et un design futuriste, ce bolide est très vite passé du statut de simple concept à celui de briseur de record.

Malgré le fait que l’EX1 possédait déjà plusieurs records à son actif, plusieurs personnes laissaient entendre que ce dernier n’avait jamais été vraiment confronté à un tracé exigeant. C’est maintenant chose faite : le bolide a fait ses preuves sur la boucle nord mythique circuit Nüburgring. Le meilleur temps affiché par l’EX1 est de 9 :01.3. Pour effectuer ce parcours, le constructeur Peugeot a choisi de mettre Stéphane Caillet derrière le volant du bolide.

Avec ce nouveau temps, l’EX1 détrône ainsi la MINI E au panthéon des voitures électriques les plus rapides au monde.

Nissan Leaf Nismo RC : la version sport de la Leaf présentée à New York

Nissan Leaf sport Nismo RC

Alors que la mobilité électrique est rarement associée au domaine de la compétition, Nissan ne semble pas vouloir cantonner ses véhicules électriques à cette image. En effet, le constructeur nippon vient tout juste d’annoncer qu’il allait présenter une voiture de course électrique s’inspirant directement de son véhicule électrique fétiche, la Leaf.

Baptisé Leaf Nismo RC, ce bolide, qui est encore à l’état de prototype, a été conçu principalement pour donner un nouveau sens au terme « green racing ». Selon les premiers recoupements d’informations, la Leaf Nismo RC devrait être prochainement présentée au Salon Automobile de New York.

Malgré le fait que le constructeur souligne que ce véhicule s’inspire de la Leaf, il est très difficile, au premier regard, d’y assimiler ses traits à la voiture electrique de Nissan. Avec une carrosserie entièrement faite en carbone, la Leaf Nismo RC pèse 40 % moins lourd que le modèle de série de la Leaf (938 kg contre plus de 1500 kg pour le modèle classique). Cependant, la motorisation du véhicule reste identique : on retrouvera le même moteur électrique qui développe 109 chevaux et un couple de 280 Nm.

Grâce à l’allégement de la carrosserie, la Leaf Nismo RC connaît un bond dans ses performances. Le véhicule peut donc passer du 0 à 100 km en seulement 6,9 secondes et atteindre les 150 km/h. Le seul point noir à ce tableau reste l’autonomie de ce véhicule de compétition, qui ne pourra pas excéder les 20 minutes en condition de course.

Dans un communiqué, le constructeur automobile Nissan souligne que ce véhicule ne devrait pas rejoindre les grilles de départ cette année-ci, vu qu’il devra, pour le moment, servir de laboratoire sur roue pour l’implémentation de divers projets.

e-Formula le projet de l’Enim Racing Team

e-formula

L’Enim (École Nationale d’Ingénieurs de METZ) Racing Team, qui se présente comme un groupe de nouveaux ingénieurs mécaniques qui se spécialisent dans le sport automobile, a tout récemment annoncé son nouveau projet. Baptisé l’e-Formula, il consiste à concevoir et à fabriquer un prototype bi-place qui devra être propulsé uniquement par des moteurs électriques.

Ces ingénieurs ne sont pas à leur première tentative dans ce domaine, car l’année dernière ils avaient participé à un championnat international d’étudiants qui consistait à créer une monoplace en moins de dix mois en vue de la faire participer à de différents évènements mondiaux. Ce projet, qui avait été organisé dans le cadre de l’option de cinquième année, s’est vu couronner de succès, comme en témoigne leur 31e et 8e place à Silverstone et en Hongrie respectivement. La réalisation de l’e-formula, dont le prototype est prévu pour le mois de juin de l’année prochaine, se veut être avant tout un exemple pour montrer que la mobilité électrique et le sports automobile peuvent s’accorder.

En ce qui concerne la réalisation de ce projet, celui-ci sera mené par une équipe composée de quatre ingénieurs (Thomas CRAINCOURT, Tristan MILLOT, Michaël JOFFROY et Vincent BIALECK) passionnés par les sports automobile, mais également soucieux de la protection de l’environnement qui les entoure. Fort de leur expérience acquise dans des diverses écuries, notamment Le Mans Series, Oak racing, Prototypes low cost ou encore Pescarolo Sport, ces ingénieurs comptent donner le meilleur d’eux mêmes afin de présenter un super prototype électrique.

Le site du projet : electric-formula.com

caracteristiques eformula

Formulec EF01 Electric Formula, le monoplace électrique le plus rapide au monde

Formulec EF01

Electric-Formula-EF01

Dans le cadre du Mondial de l’Automobile, Formulec, qui se présente comme une société spécialisée dans le développement des projets concernant les automobiles propres et sportives de très haut niveau, en compagnie de Segula Technologies, l’un des principaux acteurs dans le domaine de l’énergie et des solutions de développement, ont décidé de présenter sur leur stand l’Electric Formula EF01, le premier monoplace de course possédant un système de propulsion entièrement électrique. Ce véhicule se targue d’être également le monoplace électrique le plus rapide au monde grâce à ses performances étonnantes.

Questionnés sur la raison derrière la création de l’Electric Formula EF01, les constructeurs laissent entendre que l’objectif principal se cachant derrière ce véhicule est d’égaler les performances de la Formule 3 et de son moteur thermique. Les premiers tests effectués sur le circuit de formule 1 de Magny-Cours et sur celui de Bugatti au Mans se sont révélés très concluants. Ils ont également permis aux constructeurs d’analyser le potentiel du véhicule.

Formulec et Segula Technologies ont affirmé que grâce à l’EF01, le monde de la mobilité électrique a franchi un nouveau seuil et a permis encore une fois de montrer que la vitesse et l’efficacité peuvent facilement rimer avec le respect de l’environnement et le développement automobile durable.

Du côté de la performance, l’Electric Formula EF01 passe du 0 à 100 km/h en seulement 3 secondes et peut atteindre une vitesse de pointe supérieure à 250 km/h. La création de ce petit joyau de la mobilité électrique a été rendue possible grâce à la collaboration de plusieurs partenaires, notamment Michelin, Siemens, Saft, Hewland et ART Grand Prix.

Formulec Segula

Une voiture électrique a l’édition 2011 des 24 Heures du Mans

L’édition des 24 Heures automobile du Mans de l’année prochaine verra pour la première fois dans son histoire la participation d’un véhicule à moteur électrique.

Baptisée la CM 0.11 (C pour Courage, le constructeur, M pour Matis, son partenaire, 0 pour zéro émission de CO2 et le 11 pour l’année de sa participation), ce véhicule participera hors course à la 79e édition de cette épreuve qui rassemble de plus en plus de fans d’automobile.

Questionné à propos de la raison derrière ce pari fou, Yves Courage, le directeur général de Courage Technology, affirme que cette idée lui trottait dans la tête depuis un bon moment déjà.

Après avoir vendu son écurie de courses nommée Courage Compétition en 2007, il décida de se concentrer sur le développement et l’implémentation de ce véhicule. Pour y arriver, Courage s’est associé à Matis, un géant de l’ingénierie et des technologies avancées.

Le bolide tout électrique d’Yves Courage et de Matis est propulsé par deux moteurs à aimants permanents pouvant développer chacun une puissance de 200 chevaux (150 kW) pour atteindre une puissance combinée de 400 chevaux. La CM 0.11 peut atteindre une vitesse de pointe de 315 km/h, ce qui est plus qu’honorable pour une voiture électrique!

Les deux moteurs puisent leur énergie de batteries de type Lithium de haute performance. Cependant, le véhicule ne compte que 30 minutes d’autonomie, (cela prend 1 heure à recharger), donc sur l’ensemble des 24 heures de la course, le véhicule aura besoin de cinq groupes de batteries.

C’est Yves Courage, en personne, qui effectuera les premiers tours de roues de ce véhicule lors de l’édition 2011 du 24 Heures du Mans.

via Le Temps

La SR Zero (SR8) de Racing Green Endurance se prépare pour un long voyage

SRZero Racing Green

photographe: Mark Kensett

La Racing Green Endurance, une équipe d’anciens étudiants de l’Imperial College de Londres se sont mis un pari fou en tête ; traverser la transaméricaine (reliant l’ensemble des Amériques) dans une version toute électrique de la Radical SR8m qu’ils ont eux-mêmes fabriquée. S’étalant sur une durée de trois mois, ce trajet débutera au nord de l’Alaska et se terminera à Tierra del Fuego en Amérique du Sud. Cet événement sera organisé afin de dénoncer tous les clichés sur les véhicules électriques, et de démontrer aux personnes qu’ils peuvent être rapides, fiables et robustes.

Revenons un peu à la Racing Green Endurance, c’est avant tout, une équipe de jeunes personnes qui semblent plus que motivées à faire avancer la mobilité électrique. Questionné à propos de l’inspiration pour la création de la SRZero, Andy Hadland, le porte-parole de l’équipe répond que cela s’est fait naturellement et que la Radical SR8 s’est imposée comme le meilleur choix dû à son châssis tubulaire, auquel l’adaptation des batteries s’est faite sans gros problème. De plus, le modèle d’origine a été construit et stylisé dans le souci de minimiser le poids global, donc, comme le poids est un aspect primordial dans la construction d’un véhicule électrique, donc la Radical SR8 s’est révélée être la parfaite candidate pour une reconversion.

En ce qui concerne la performance du véhicule, le moteur 2.6 litres V8 et la boite de transmission à six vitesses ont été retirés pour céder la place à deux moteurs électriques (AC synchronous Axial Flux). Ces moteurs ont été personnalisés afin de pouvoir offrir le maximum de puissance au bolide et produisent chacun 200 chevaux vapeur de puissance. La motorisation du véhicule puisera son énergie d’une batterie au Lithium Phosphate de fer qui occupera l’espace derrière le conducteur. Cette batterie de 56 kWh fournira une autonomie d’environ 400 km au véhicule de la Racing Green Endurance.

En ce qui concerne la traversée du bouchon de Darién (Darién Gap), l’équipe compte faire transporter le véhicule par la voie maritime. Ils ont déjà rencontré les ambassadeurs du Panama et de la Colombie respectivement pour les visas.

L’équipe a aussi le désir d’effecturer un trajet Londres-Paris dans les prochaines semaines, et est ouverte aux commentaires, conseils et sponsors. (N’hésitez pas à en laisser ci-dessous)

Leur blog: racinggreenendurance.com/blog/
Comptes Twitter: @RGEndurance et @RGE_Celine

SR-Zero-SR8

Tesla domine le Rallye «Vert » de Monte Carlo

La quatrième édition du Rallye de Monte-Carlo Energie Alternative, a été le théâtre d’un nouveau triomphe de la firme Tesla. Pour rappel l’année dernière  Tesla avait remporté le premier prix de sa catégorie et avait établi un nouveau record du monde (d’autonomie) de voiture électrique, en parcourant une distance totale de 387 km sur une seule charge.

Fort de son expérience Tesla est revenu « à la charge » cette année en présentant  2 équipes de choix. La première équipe regroupe Rudi Tuisk , qui est nul autre que le directeur de Tesla Australie et Colette Neri, une ancienne pilote de Rallye en France. Au volant du deuxième roadster, on retrouve Erik Comas, un authentique champion de course automobile.

Le Rallye de Monte-Carlo  2010, regroupait pas moins de 118 véhicules, dotées de différents systèmes de motorisation alternative, tels que  des hybrides propulsées par du GPL (Gaz de pétrole liquéfiés), l’E85  ou du GNV (Gaz naturel pour véhicule), des toutes-électriques et d’autres véhicules utilisant une énergie alternative homologuée.

Les candidats devaient s’affronter dans une course s’étalant  sur 3 jours et retraçant toutes les routes mythiques du Rallye Automobile de Monte-Carlo. Une compétition qui vise à récompenser les vehicules ayant atteint  le meilleur rapport dans trois catégories distinctes, qui sont notamment, la consommation, la performance et la régularité.

A la suite des différentes étapes, Tesla a pu démontrer sa nette supérioté, en s’illustrant au niveau de la performance et de l’autonomie, devenant ainsi la première voiture toute électrique à décrocher le premier prix d’une compétition parrainée par la FIA (Fédération Internationale de L’Automobile).

Le Défi Energie Alternative

Defi Energie Alternative

Le Rallye Monte Carlo Energie Alternative est sans doute l’une des meilleures façons de conscientiser un plus grand nombre de personnes sur le défi que représente l’introduction des véhicules dites alternatifs sur le marché de l’automobile conventionnelle.

Se déroulant du 25 au 28 mars prochains, ce rallye « vert » vise à accompagner le développement de ce secteur tout en donnant une autre image de la course automobile.

Le Défi Energie Alternative s’est engagé à présenter deux véhicules électriques au Rallye Monte Carlo Energie Alternative.

Les deux véhicules du même modèle (SimpleCity Sun de chez Eco et Mobilité) seront spécialement équipés pour pouvoir répondre au besoin du règlement du rallye et pour parcourir un trajet montagneux de 120 km.

En ce qui concerne les équipages, on dénote la participation de deux équipes.

La première sera constituée de deux salariées de chez EDF, qui ont été sélectionnés suite à un concours interne et la deuxième sera composée de deux personnes qui ont participé au développement de la SimpleCity Sun chez Eco et Mobilité. Cependant, l’officialisation des deux équipes aura lieu lors du dévoilement de la voiture.

Cet événement sera sponsorisé par plusieurs partenaires, notamment Eco et Mobilité, la jeune entreprise spécialisée dans la conception, la réalisation et la vente des voitures électriques, EDF, Pôles des Eco-industries de Poitou Charentes, Fortes Impression, Astron Vidéo et finalement Blue Com, qui est également l’organisateur.

Site du Défi Energie Alternative : www.defi-energie-alternative.com

defi-vert-monte-carlo



Liens commerciaux
Voiture Electrique
Recevoir l'Actualité par email


Liens commerciaux
Page Fan
RECHERCHE