De nouvelles voitures électriques à recharger chez Google

voitures electriques chez Google


Dans le cadre du programme Gfleet, Google a mis au point plus de 30 chargeurs sans fil gratuits pour alimenter la Chevrolet Volt et la Nissan Leaf.

L’avancée des tests

Près de quatre ans après l’initiative « RechargeIT » lancée par Google, d’autres modèles de véhicules hybrides prennent leur place au sein du programme de distribution Gfleet. Après les nombreuses Toyota Prius et Ford Escapes rachetées en 2007 et l’insertion des batteries Hymotion A123, la firme propose désormais des bornes de recharge sans fil pour les 30 nouvelles Chevrolet Volt et Nissan Leaf qu’elle vient d’acquérir. Testé uniquement sur le site du campus de Mountain View en Californie, ce système n’est pas encore disponible pour le grand public.

Un système prometteur

Grâce au système de navette biodiesel opéré sur les lieux, le programme Gfleet diminue l’émanation de gaz carbonique à plus de 5 400 tonnes par an, pour une capacité totale de 200 voitures. Un chiffre équivalent à la pollution engendrée par la circulation de 2000 véhicules ordinaires, si le projet vient à terme et que Google s’engage à vulgariser la méthode. L’autre objectif étant également d’électrifier 5 % des places de stationnement gratuites à Mountain View, pour commencer.

Une infrastructure progressive

D’après le communiqué de presse publié sur le blog officiel du moteur de recherche, 250 autres chargeurs sans fil sont en phase d’installation sur le territoire des Googlers où un réseau informatique appelé ChargePoint sert de plateforme de suivi. Cette perspective incite une grande partie des 23 000 employés à l’achat de nouveaux véhicules électriques pour leurs fréquents déplacements. Chaque appareil est pourvu de deux niveaux d’intensité de recharge.