Economies d’énergies : des couleurs plus claires pour les voitures

voiture de couleur economique


Les constructeurs automobiles se penchent actuellement sur le problème du rendement des moteurs et cherchent la solution idéale pour l’économie de carburant. Dernier constat des chercheurs du laboratoire de Berkeley, économie d’énergie et couleurs seraient liées.

Des couleurs moins sombres pour moins de réchauffement

Des couleurs claires permettraient de réaliser plus d’économie d’énergie pour les véhicules que les modèles aux couleurs sombres. Cette affirmation découle des résultats des recherches de la Division de Technologie d’Énergie Environnementale de l’Université de Berkeley en Californie sur le phénomène des îlots de chaleur urbains. Ces zones urbaines, où l’activité humaine et l’artificialisation des sols sont particulièrement importantes, présentent des températures plus élevées que les périphéries avoisinantes. Dans ces îlots de chaleur, l’utilisation presque systématique de la climatisation augmente alors la consommation d’énergie.

L’équipe de chercheurs de l’Université de Berkeley, surnommée « Heat Island Group », qui a réalisé plusieurs tests dans la ville de Sacramento a de plus noté que les bâtiments plus sombres que les autres consomment davantage d’énergie. Ce phénomène s’explique par un rafraîchissement de 40 % moindre par rapport aux constructions plus claires.

Couleurs claires, moins énergivores

Enfin, une expérience menée à l’initiative de l’agence de protection environnementale américaine a prouvé que des toits aux couleurs plus claires permettraient une économie de près de 175 millions de dollars de dépenses liées à la climatisation. En application à ces conclusions, les chercheurs du Laboratoire de Berkeley proposent des voitures aux couleurs plus claires pour un rendement énergétique meilleur. La différence de rendement serait ainsi de 2 % par rapport aux véhicules de couleurs plus sombres. Explication : les couleurs fraîches telles le blanc renvoie près de 60 % des rayons du soleil contre seulement 5 % pour les couleurs plus sombres comme le noir.

Ainsi, après une heure sous le soleil, une voiture aux couleurs plus claires reste à une température réellement moins élevée qu’une autre aux couleurs plus sombres. En conséquence, la climatisation est moins sollicitée, engendrant moins de dépenses d’énergie donc plus d’économie de carburant.

3 Commentaires

  1. Rouget 9 novembre 2011
  2. Pierre Hamel 13 novembre 2011
  3. philippe 27 novembre 2011