Longtemps sceptique, Fiat bascule enfin vers l’électrique

C’est un véritable virage à 180° que vient d’entamer le constructeur automobile Fiat. Après s’être montré sceptique pendant plusieurs années, le patron de Fiat-Chrysler a enfin changé d’avis. En juillet dernier, lors de la présentation des résultats semestriels, le patron du groupe a effectivement annoncé l’électrification de la moitié de la gamme du groupe automobile d’ici 2022.


Fiat Logo

L’idée a longtemps rebuté le patron du groupe

C’est à l’occasion de la présentation des résultats semestriels, en juillet dernier, que le patron de Fiat-Chrysler Sergio Marchionne a annoncé le nouvel objectif du groupe. Et surprise ! Il s’agit de l’électrification de la gamme des voitures Fiat, du moins la moitié de la production, d’ici à 2022. Un revirement de situation qui n’a pas manqué de surprendre le public sachant qu’il y a peu de temps, le patron n’était pas pour un basculement des véhicules de la marque vers l’électrique.

Pour Sergio Marchionne, la production de voitures électriques à grande échelle relevait en effet du « masochisme industriel ». Pour justifier le retard du groupe dans la recherche électrique, Sergio Marchionne déclarait par ailleurs en 2016, ne pas nourrir la même conviction que les autres, en ce qui concerne la capacité des voitures électriques à résoudre tous les « maux de l’humanité ». Pour se développer, le groupe Fiat-Chrysler a donc misé sur le développement de technologies plus économiques et plus simples à produire comme le méthane et le gaz.

Le pragmatisme du patron, à l’origine de ce changement de discours

Même si l’électrification des voitures n’est pas la solution préférée du patron de Fiat-Chrysler, pour développer son groupe, Sergio Marchionne a privilégié le pragmatisme. Après les scandales liés au diesel, l’homme d’affaires italien a dû s’adapter pour suivre les tendances actuelles. Et vu le déroulement des événements, il s’agit sans nul doute de la meilleure décision à prendre. En France comme au Royaume-Uni, il faut en effet savoir que la vente de voitures neuves diesel sera interdite à l’horizon 2040.

En Norvège et en Inde, l’interdiction de vendre des voitures non électriques prendra effet dès 2030. De son côté, le groupe Fiat-Chrysler prévoit de sortir son premier modèle entièrement électrique en 2020. Il s’agira d’une déclinaison de la future GT Alfieri.

Source : Les Echos

1 commentaire

  1. Arnaud 30 août 2017