Fini les voitures électriques chez Chrysler

Fiat-Chrysler


Les voitures électriques de la marque Chrylser ne vont jamais arriver, du moins pas de si tôt. Pour comprendre cette petite histoire, il faut une machine à remonter le temps. L’an dernier, la crise économique fait rage. Les plus grosses sociétés tombent comme des mouches et le secteur automobile ne fait pas exception. Les plus gros constructeurs font faillites, dont le tout puissant GM et aussi la marque Crysler. Mais comme le gouvernement américain n’est pas prêt à abandonner une industrie aussi importante, celui-ci est venu sauver ces deux sociétés. Ainsi, l’administration Obama avait fourni 12,5 milliards de dollars d’aide pour que la société Crysler ne mette pas la clé sous la porte. Mais cette aide était arrivée avec des conditions. Comme vous le savez, le président Obama n’est pas insensible à la cause écologique et il avait imposé que tous les constructeurs bénéficiant de l’aide gouvernementale aient ou commencent un projet de voiture électrique ou du moins un projet sur une voiture plus écologique (hybride).

Chrylser s’était conformé à cette demande avec le projet ENVI (un diminutif pour « environment »). Cette section devait développer des concepts de voitures électriques. Ainsi, plusieurs modèles avaient été annoncés, dont une voiture sportive, la Dodge Circuit. Celle-ci devait être une voiture de deux places offrant l’allure et aussi les performances d’une voiture sportive. Celle-ci aurait alors été une concurrente à la Tesla. Bref, tout cela est une bien belle histoire. Mais il se trouve que Le groupe Fiat vient de devenir un actionnaire majoritaire de Chrysler et le directeur de Fiat Sergio Marchionne a d’autres projets pour la marque. En effet, celui-ci ne croit dans les voitures électriques et il trouve que celles-ci représentent beaucoup d’investissements pour pas beaucoup de revenus. Pour le moment l’objectif premier de Marchionne est de rendre la marque Crysler de nouveau rentable et pour ce faire, cela passe par couper court aux projets en trop comme le projet ENVI et miser sur les marchés existants, c’est-à-dire les véhicules conventionnels.

Pour rappel en plus des 12 milliards de dollars du plan de sauvetage, le gouvernement américain à travers le département de l’énergie avait offert 70 millions de dollars pour le développement de voiture électrique. Maintenant que le projet ENVI est passé au placard, on se demande si Chrysler devra rendre l’argent.

Après cette histoire, une chose est sûre, ce n’est pas demain la veille que nous allons voir des voitures électriques Chrysler.