Freshmile : la nouvelle référence en matière de bornes de recharges électriques en France

Gros plan sur Freshmile, cette start-up alsacienne de 15 salariés basée à Entzheim qui est en passe de devenir un des leaders du marché français des bornes de recharges électriques avec l’exploitation très prochaine de près de 1 700 points de recharges.


Photo : Freshmile.com

Freshmile : une start-up alsacienne à l’écoute des usagers des bornes de recharges électriques

Fondée en 2010 par Arnaud Mora, un ancien banquier d’affaires reconverti et passé par le conseil aux entreprises dans le développement durable et les énergies renouvelables, Freshmile est une start-up spécialisée dans les bornes de recharges électriques. Implantée à Entzheim dans la région alsacienne, elle est aujourd’hui en bonne voie pour dominer le marché français, notamment celui de Strasbourg où elle exploite déjà une dizaine de bornes Crome.

Actuellement, Freshmile emploie au total une quinzaine de salariés. Si certains sont chargés de l’exploitation des bornes de recharges électriques dont la fabrication est assurée par les sociétés Hager et Schneider, d’autres s’occupent de logiciels et d’applications qui ont pour vocation la facilitation de l’utilisation des points de recharge. Ces outils numériques ont d’ailleurs permis à la start-up alsacienne de se démarquer des gros acteurs industriels aussi investis dans le marché des bornes de recharges électriques. D’autre part, Freshmile dispose aussi d’une plateforme d’appel exclusivement destinée à sa clientèle.

À propos de la croissance exponentielle de Freshmile

trois ans après sa création, c’est-à-dire en 2014, Freshmile commence à exploiter ses premières bornes de recharge à Strasbourg, à Metz et à Molsheim. En l’espace de 12 mois, elle arrive à décupler ses points de recharges et passe de 10 bornes à 100 bornes exploitées vers la fin 2015. Fin 2016, elle comptabilise pas moins de 1 000 bornes et aujourd’hui, elle aspire bientôt à l’exploitation de près de 1 700 points de recharges dont 1 600 déjà signés, et ce un peu partout dans l’Hexagone. Freshmile s’enorgueillit d’ailleurs d’avoir remporté 20 % des appels d’offres publics sur le territoire national. Le grand succès de la start-up lui a par ailleurs valu l’entrée de la Caisse des Dépôts, c’est-à-dire l’État à son capital à hauteur de 38 %.

Source : 20Minutes

1 commentaire

  1. eric 22 avril 2017