Furtive eGT d’Exagon Motors ou la voiture électrique française classée parmi les 50 plus belles voitures au monde

Furtive eGT


La 89e édition du Salon Automobile de Bruxelles, qui s’était déroulé du 15 au 23 janvier dernier, s’est imposée comme la plateforme de présentation des 50 voitures les plus luxueuses au monde. En clôture de cet événement, une exposition baptisée « Dream Cars for Wishes », a permis à la voix de la mobilité électrique de se faire entendre et cela, à travers la Furtive-eGT, qui se veut être la première voiture sportive à motorisation électrique haut de gamme.

Exagon Motors, la firme derrière la conception de ce coupé sportif électrique, n’a rien eu à envier aux autres constructeurs qui étaient présents lors de cet événement, notamment Aston Martin, Audi, Bentley, BMW, Bugatti, Ferrari, Fisker, Imperia, Jaguar, ou encore Lamborghini, vu que son véhicule a su attiser l’engouement des visiteurs autour d’elle. Derrière la Furtive-eGT se cache l’expérience des équipes de Luc Marchetti, le président d’Exagon Motors ainsi que l’auteur de la première série de courses automobiles 100 % électrique.

En ce qui concerne les performances, la Furtive-eGT n’a rien à envier à ses sœurs fonctionnant à l’essence. Sous le capot, on retrouve deux moteurs à propulsion électrique Siemens qui procurent, à eux seuls, une puissance de 340 chevaux au véhicule. Ces deux moteurs s’alimentent sur des batteries de type Lithium-Ion, dont l’autonomie totale est de 402 km. Marchant à même le principe de la Chevrolet Volt, tout en conciliant la puissance, la fiabilité et l’autonomie, ce bolide se vante passer du 0 à 100 km en seulement 3,5 secondes pour atteindre une vitesse de pointe de 287 km/h.
Jusqu’à 807 km d’autonomie en ajoutant un petit moteur thermique en option (voiture hybride electrique alors) : « La Furtive-eGT est équipée d’un générateur de grande autonomie (G.G.A), plus connu sous le nom anglais de « range extender ». Il s’agit d’un petit moteur thermique, de faible cylindrée, qui vient recharger les batteries à la limite de leur autonomie. Ce moteur n’entraîne pas les roues, il agit uniquement comme un générateur. Sa consommation est donc très faible, puisque ce dernier est optimisé pour un régime constant. Le G.G.A porte l’autonomie totale de la Furtive-eGT à 807 km avec 25L d’essence sur cycle normalisé ECE15, ou 734 km avec 25L d’essence sur cycle normalisé Mixte. »

Exagon Motors Furtive

furtive

Vidéos de présentation et interview :

15 Commentaires

  1. Strauss Simon 28 janvier 2011
  2. jplg 28 janvier 2011
  3. Vincent 28 janvier 2011
  4. Olivier 28 janvier 2011
  5. Vincent 28 janvier 2011
  6. Juju 29 janvier 2011
  7. Vincent 29 janvier 2011
  8. MARLOT 29 janvier 2011
  9. Vincent 29 janvier 2011
  10. Juju 30 janvier 2011
  11. RORO 1 février 2011
  12. RORO 1 février 2011
  13. Dude 1 février 2011
  14. Voiture neuve 9 février 2011
  15. Juju 14 mars 2011