La voiture électrique au cœur des projets des constructeurs automobiles

Dans l’industrie de l’automobile, l’attention de tous les dirigeants est tournée vers le développement de l’électrique. Et si la tendance est nette en 2017 et devrait se renforcer pour le futur, la progression, elle se fera plus lentement. Outre ce défi, les dirigeants du secteur automobile comptent également mettre l’accent sur le développement de la filière hydrogène et des voitures fonctionnant à l’aide de piles à combustible.


Une très lente montée en puissance envisagée

Malgré une impressionnante progression entre 2015 et 2016, le développement du secteur de la voiture électrique s’annonce extrêmement lent. Cette prévision est entre autres due à un domaine non encore intégré sur le marché de masse de l’automobile. Une enquête réalisée par le conseil KPMG et le cabinet d’audit a d’ailleurs montré que 62 % des dirigeants tablent sur un secteur qui restera dans un marché de niche pendant encore plusieurs années. Et contrairement aux allégations, le manque de bornes n’est pas le principal problème. Les principaux obstacles sont plutôt relatifs au temps de recharge et à la multiplication des standards. Pour recharger un véhicule à batterie, il faut en effet compter 25 à 45 minutes environ, contre 5 minutes seulement pour une voiture fonctionnant à l’hydrogène.

Des bonnes nouvelles pour la voiture électrique

« Les ventes restent encore limitées dans le monde, mais les barrières tombent peu à peu, notamment en ce qui concerne l’autonomie. Renault, pionnier dans le domaine, a ainsi sorti une nouvelle Zoe qui affiche 300 kilomètres réels d’autonomie. C’est même 400 kilomètres pour la nouvelle version de la Chevrolet Bolt. »

La voiture avec moteur hydrogène promise à un bel avenir

Dans l’industrie de l’automobile, le développement des voitures fonctionnant avec des piles à combustible entre aussi dans le classement des « tendances à l’horizon 2025 » et figure d’ailleurs au 3e rang. Mais si le secteur présente d’importants potentiels, la réalisation d’investissements considérables sur l’ensemble des infrastructures de la filière semble nécessaire pour que les voitures à hydrogène puissent intégrer le marché. Conscients de ce potentiel et des efforts encore utiles à son lancement, des géants de l’automobile comme Hyundai, BMW et Daimler se sont regroupés au sein de l’institution « Hydrogen Council » pour partager leur vision et faire en sorte que cette filière soit un levier pour accélérer la transition énergétique dans le monde. Si l’appel à la collaboration avec le gouvernement est entendu, le secteur de la voiture à hydrogène pourrait être promis à un avenir radieux.

Toyota Mirai Hydrogene

Sources : Le Figaro / Avem

6 Commentaires

  1. Moulinneuf 1 février 2017
  2. Iker 1 février 2017
  3. eric 1 février 2017
  4. Thierry 1 février 2017
  5. jpp27 3 février 2017
  6. Thierry 4 février 2017