Hausse des immatriculations pour les voitures électriques

Les voitures électriques prennent lentement mais sûrement leur place dans le parc automobile français. Le commerce de ces véhicules écologiques a presque été multiplié par trois au T1 2012.


Une faible hausse du nombre des immatriculations

Les statistiques disponibles font état d’une multiplication par 2,5 des immatriculations de voitures roulant à l’énergie électrique en France. Rapporté sur l’ensemble du marché automobile de l’Hexagone, ce chiffre, estimé à 1 200 unités vendues contre 953 l’an passé, reste encore faible avec une proportion de 0,24 % de toutes les ventes… Les professionnels s’attendaient pourtant à un engouement des consommateurs pour ces types de voitures.

Les moteurs de vente des voitures électriques

L’augmentation des ventes de véhicules à énergie électrique provient principalement des collectivités. Ces dernières les consacrent à des usages communautaires, comme c’est le cas des Autolib. Près de 75 % de ces voitures ont été remises à des personnes qui ne circuleront pas du tout à bord de leur nouvelle acquisition. Ces véhicules sont souvent destinés à des campagnes de promotion au sein d’une société. En ce qui concerne les performances des marques de voitures électriques, la Bolloré Bluecar reste la plus en vue sur le marché. Celle-ci compte 60 % des modèles intégrés dans le parc automobile français au cours des trois premiers mois de l’année (704 voitures). Les autres marques sont encore à la traine. Heuliez Mia est deuxième avec 130 unités, la Nissan Leaf 3è avec 128 unités (la première voiture electrique pour les particuliers), la Peugeot Ion (84) et la Renault Fluence (79).

Les obstacles du marché

Les aides proposées par l’administration aux acquéreurs de voiture à énergie électrique ne sont pas suffisamment convaincantes. Des études démontrent cependant que le prix de ces petits bolides écologiques ne constitue pas un frein à leur commercialisation. L’autre problème qui pourrait influer sur le développement de ces véhicules est l’insuffisance d’infrastructures de recharge. Ce souci peut cependant être surmonté, car sur certains modèles de VE, les batteries sont rechargeables sur une prise domestique.

source: latribune

6 Commentaires

  1. domi 4 mai 2012
  2. JF 4 mai 2012
  3. JF 4 mai 2012
  4. georges 4 mai 2012
  5. roro ev fan 5 mai 2012
  6. Yves 8 juillet 2012