Nissan Leaf : Prix, Date de Sortie France en juin 2011 à 28 000 euros


Après avoir annoncé l’ouverture des commandes pour la Leaf, Nissan s’est enfin prononcée sur la commercialisation de ce modèle en France.

Bien que les Portugais et les Néerlandais pourront acquérir la Leaf dès le mois de décembre de cette année-ci, les Français devront attendre jusqu’au mois de juin 2011.

Les prix varieront sur les trois territoires; le véhicule sera vendu à 29 955 euros (après l’application des subventions de l’État) au Portugal et à 32,839 euros aux Pays-Bas, mais on dénote que les acheteurs hollandais bénéficieront d’une déduction fiscale de l’ordre de 6 000 à 19 000 euros sur les cinq années suivant l’acquisition du véhicule.

Quant aux Français, ils pourront prendre possession d’une Leaf pour la somme de 28 000 euros après une subvention étatique de 5 000 euros.

Avec l’application de cette subvention, la Leaf tombera dans la même fourchette de prix que la Prius de Toyota, sa grande rivale. Cependant, Grégory Nève, le responsable communication de Nissan Europe a souligné un point important :«les Français ne pourront pas importer directement la voiture comme cela avait été le cas pour la Logan roumaine en 2004, car le réseau français n’est pas encore prêt pour accueillir ce type de véhicule».

La distribution de ce véhicule se base, sur les efforts qui ont été faits pour soutenir des véhicules à motorisation alternative (le réseau et les infrastructures de recharge) et c’est bien pour cela que le Portugal et les Pays-Bas seront parmi les premiers pays à en bénéficier.



4 réponses à to “Nissan Leaf : Prix, Date de Sortie France en juin 2011 à 28 000 euros”

  • jmv59800 dit :

    la NISSAN « LEAF » à 28000 Euros (après déduction du super bonus écoloqique de 5000 Euros) ce n’est pas forcemment trop cher , ca dépendra du cout sur la durée de vie (Life Cycle Cost pour les anglophones) à N (5,10,15…) ans ou M (1E5,2E5,3E5…) kms ; les couts d’entretien des véhicules électriques étant beaucoup plus faibles que ceux des véhicules gazole (par exemple des références sur plus que 100 ans existent pour…les locomotives)il faudra donc acheter une automobile comme un équipement professionnel amortissable et non comme un objet passionnel (et faire le pari que pendant la période d’amortissement les techniques liées aux batteries et à leur recharge évolueront suffisemment peu…?! pour ne pas rendre l’achat non rentable à N ans ou M kms).
    Une autre lourde inconnue sera la stabilité du cout du KWh (EDF ou concurrent) et la non-mise en place progressive d’une TIPE (Taxe Intérieure sur les Produits Electriques) puisque l’on sait que durablement l’état francais restera très endetté et devra compenser la décroissance inévitable de la TIPP (Taxe Intérieure sur les Produits Pétroliers).

  • christian dit :

    Au sujet de la TIPP, l’état a trouvé la solution en mettant les batteries en location. Est ce le cas pour cette voiture ? Probablement, dans ce cas le coût réel sera tributaire de la taxe qui sera appliqué sur les 75€/mois HT de location déjà annoncé. Si c’est comme les carburants on restera donc dépendant encore une fois et toujours comme vache à lait !!!!

  • YANN dit :

    Alors que tous ces vehicules electriques pourraient relancer une forme de consommation, les prix demeurent trop cher. A croire que tous, constructeurs automobiles, lobbying pétroliers et état, sont d’accord pour ne surtout pas lancer les modèles de véhicules électriques vers le grand public.

  • philippe reims dit :

    Visiblement la ZOE de renault aurait une valeur de « seulement » 15 à 17000€ !!! 160km d’autonomie et 135 kmh en vitesse maxi….pal mal pour un début !!!

   
Liens commerciaux
Voiture Electrique
Recevoir l'Actualité par email


Liens commerciaux
Page Fan
RECHERCHE