La Mini E débarque de l’autre côté de la Manche

Après la déception qui se dessine au sommet de Copenhague, une bonne nouvelle nous arrive d’outre-Manche. En effet, les Anglais vont enfin connaître les joies de la voiture électrique. BMW et Mitsubishi ont signé pour un projet pilote et les Britanniques vont avoir le plaisir d’essayer, la Mini Cooper E et la i-MIEV. Cette introduction est un essai qui s’inscrit dans l’effort du gouvernement pour une démocratisation de la voiture électrique.


40 petits veinards ont été choisis pour commencer ce projet pilote. Les différents utilisateurs auront des bornes de chargement spéciales aménagées chez eux. De plus, les potentiels acheteurs devront remplir des formes aidant ainsi les organisateurs à avoir des données sur ces différents modèles.

Ce projet durera six mois et sera le moyen d’évaluer les changements sociaux et d’infrastructure. Une voiture électrique implique un changement de vie radicale. Alors, il est nécessaire qu’il y ait une période d’adaptation.

Le gouvernement britannique est l’instigateur de ce projet. Ils ont injecté plus de 400 millions de livres dans le secteur. Leur bonne volonté ne s’arrête pas là. Downing Street a accueilli la Mini E. Cette énième acquisition vient ainsi rejoindre la flotte des véhicules de l’État Britannique.

La Mini E a une puissance de batterie de 35 kWh ses émissions de CO2 équivalent à la moitié d’une Ford Fiesta. Ce qui en chiffre donne 68g/km. Le problème de ce projet pilote est que les utilisateurs devront tout de même débourser 330 livres par mois pour avoir le privilège d’utiliser la Mini Cooper E. Ce fait peut paraître gênant quand on connaît les problèmes que ce modèle a connu en Californie. Les consommateurs se sont plaint que la batterie prenait trop de place et du temps de charge. Enfin, espérons que la Mini E a évolué entre-temps. Mitsubishi présentera 25 prototypes de son modèle i-MIEVs. Ce modèle est une vraie citadine de 4 places.

Ces plans pilotes sont les premiers d’une longue série. Les Britanniques ont décidé de se mettre à l’heure de la voiture électrique. La question que l’on peut se poser : « Quand est-ce que la France se décidera à mettre en place un tel plan ? »

1 commentaire

  1. jmarc 14 novembre 2010