La voiture électrique est-elle vraiment propre et viable ?

C’est la question qu’on est en droit de se poser quand on arrive sur un site comme celui-ci.


La voiture électrique n’émet pas de CO2 c’est un fait. Mais l’électricité nécessaire pour recharger les batteries, elle doit bien être produite.

Je discutais l’autre jour avec un collègue de travail qui me disait, la voiture électrique c’est bien oui mais il ne croyait pas à sa production de masse avant un moment et il n’était pas persusadé de son impact au niveau écologique. Je lui soutenais tout le contraire.

Et bien il me semble que j’avais raison et les propos recueillis par le journal l’Expansion auprès de Hervé Nifenecker (ancien fondateur de l’association Sauvons le Climat) viennent corroborer mes convictions:

-sur la production d’électricité:

« Dans le cas français, en admettant, à terme, un parc de 10 millions de voitures électriques particulières on pourrait éviter l’émission de 200 millions de tonnes de CO2, soit 10% de nos émissions totales et plus du tiers des émissions du secteur des transports. »

-sur la viabilité de l’automobile électrique avec les économies réalisées pour les particuliers

« Sur 10 ans et pour un kilométrage de 200.000 km la dépense d’électricité au tarif heures creuses (2) se monterait à 1340 € tandis que, sur la base d’une consommation du moteur thermique de 5 l/100km à 1 €/litre, la dépense atteindrait 10000 €. »

-sur le fait qu’il y aurait assez d’électricité pour tout le monde sans construire beaucoup plus d’EPR en France

« Une voiture parcourant 20000 km/an consomme 2000 kWh/an. La consommation totale de 10 millions de voitures atteindrait alors 20 TWh, soit 4% de la production française, un peu moins que celle de deux EPR. »

-sur les réserves de lithium qui ne constitueraient pas un problème au niveau mondial en considérant la mise en circulation de 600 millions de voitures électriques d’ici 20 ans

« Le poids de lithium inclus dans une batterie de capacité 10 kWh est de l’ordre de 3.6 kg.  Le coût du lithium dans la batterie est donc de l’ordre de 100 Euros »
« William Tahil envisage la mise en service de 600 millions de véhicules électriques. Le stock de lithium présent dans les batteries de ces voitures serait donc de 1,8 millions de tonnes, un chiffre bien inférieur aux réserves. (NDLR: estimées entre 15 et 23 millions de tonnes) »

Et le recyclage du lithium est possible. « Même un taux de recyclage assez médiocre de 90% permettrait de ne pas épuiser les réserves avant mille ans. »

8 Commentaires

  1. vk 27 mai 2009
  2. ArnaudLR 28 mai 2009
  3. Orpel 30 mai 2009
  4. Gay 7 juin 2009
  5. GML 7 juin 2009
  6. jmarc3 8 juin 2009
  7. ludo 1 mai 2010
  8. LAAF 19 juin 2010