La voiture électrique, le point de non-retour atteint en France ?

Dans une analyse relayée récemment par Les Échos, Philippe Brendel, président et fondateur de l’OVE, estime que le marché français des voitures électriques atteint son point de non-retour. Les obstacles à son développement actuels ne devraient pas ralentir plus longtemps la croissance de ce segment, selon lui.


voiture-electrique

Un marché en pleine croissance, mais limitée

En 2014, le marché de la voiture électrique ne pèse que 0,6 % dans les nouvelles immatriculations de voitures individuelles en France. Les 15 046 nouvelles immatriculations de l’année dernière font néanmoins ressortir une hausse de 7,9 % par rapport à 2013, une croissance appelée à se poursuivre dans les prochaines années, selon l’analyse de Philippe Brendel, président fondateur de l’Observatoire des Véhicules d’entreprise. Le directeur de l’OVE souligne par contre le repli des ventes de voitures électriques pour les entreprises, en repli de 13 % en 2014. Philippe Brendel explique avant tout ce recul par l’essoufflement des effets des évènements ponctuels, comme les commandes publiques ou les annonces médiatiques.

Des obstacles tout sauf insurmontable

Les freins à l’essor du marché des voitures électriques restent inchangés en 2014, entre le manque d’autonomie des modèles grand public (entre 100 et 120 kilomètres) et les lacunes en matière d’infrastructures de recharges performantes. Le temps de recharge trop long décourage par ailleurs plus d’un acheteur. Toutefois, ces obstacles sont tout sauf incontournables, précise Philippe Brendel, pour qui les améliorations prévues sur l’autonomie des batteries des VE et le déploiement des réseaux de recharges publics apporteront un grand bol d’air frais à ce marché.

L’annonce récente de véhicules électriques Tesla dotés d’une autonomie de 350 km d’ici 2017, à un prix de 30 000 euros, confirme les dires de M. Brendel. Ce dernier croit dur comme fer que le marché des voitures électriques a dépassé un point de non-retour et poursuivra sans nul doute sa croissance durant les prochaines années, en France comme à l’étranger.

Source: lenergieenquestions.fr

6 Commentaires

  1. Michel 8 mars 2015
  2. Michel 8 mars 2015
  3. eric 8 mars 2015
  4. Jacques 8 mars 2015
  5. JAcques 8 mars 2015