L’avenir de la voiture électrique est-il compromis ?

On ne cesse de parler de la voiture électrique. Tous les constructeurs s’y mettent, faisant miroiter devant nos yeux ébahis des modèles plus innovants les uns que les autres. Nous ne savons plus où donner la tête tant les prototypes sont divers. Cependant, il y a une ombre au tableau. En effet, il existe de nombreux obstacles à la commercialisation de la voiture électrique. On en a déjà parlé ici: le prix des voitures et celui des batteries.


Pourtant Nissan prévoit la vente de son modèle Leaf dès le mois de novembre 2010. Sans compter que General Motors compte aussi s’y mettre très bientôt avec la Chevrolet Volt.

Pour l’instant, le seul grand groupe à avoir commercialisé un modèle c’est BMW. Plus de 500 modèles, de la Mini E, sont actuellement en circulation. Les premiers commentaires des utilisateurs ne sont pas très encourageants. Les consommateurs se plaignent que le temps de chargement prend des heures et qu’il est affecté par la météo. En effet, quand il fait très froid le chargement dure plus longtemps. Les conducteurs de la Mini E ont leurs petites astuces qu’ils partagent. Alors, le conducteur d’une Mini E ne roulera jamais vite, car cela réduit l’autonomie de sa batterie. Certains vont jusqu’à couper la climatisation ou le chauffage pour économiser un peu plus d’un kilomètre !

Pour le moment les voitures conventionnelles ont encore l’avantage. Une voiture électrique ne peut pas parcourir la moitié de la distance d’une voiture conventionnelle remplie d’essence. Sans compter que les bornes de chargement sont plutôt rares comparer aux stations d’essence.

Peut-être que les aides gouvernementales offertes par plusieurs pays aux constructeurs et à la population feront pencher la balance en faveur du véhicule électrique ? Pour l’instant on est en plutôt en mode attente…

1 commentaire

  1. yvesdierickx 30 décembre 2009