Le programme électrique ambitieux de Nissan

Dès 2009, Nissan avait déjà annoncé son intention de développer ardemment le segment des véhicules électriques d’ici 2020. Au regard du récent projet présenté, ce pari semble parfaitement à la portée de la firme nippone.


Rendez-vous en 2016

Il y a deux ans, le P.D.G. de l’alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, avait prédit que la voiture électrique pourrait occuper jusqu’à 10 % du marché automobile mondial en 2020. Une prévision certes assez osée, mais qui risque fort d’être envisageable si les autres marques emboîtent le pas au constructeur japonais. Nissan a effectivement mis en place un vaste plan – le « Programme Vert 2016 » — qui pourrait révolutionner le marché automobile au niveau mondial. Mené conjointement avec Renault, il vise entre autres le cap de 1,5 million de voitures électriques vendues d’ici la fin de l’année fiscale 2016. Pour y parvenir, la firme de Nishi-Ku a déjà mis en œuvre une stratégie commerciale bien pensée.

De nouveaux modèles hybrides attendus

Dans le cadre de cette stratégie « verte », le constructeur nippon projette d’ores et déjà de commercialiser dans les prochaines années deux nouvelles voitures hybrides, aux côtés du modèle Leaf et des autres EV actuellement en vente. Un autre véhicule, alimenté par une pile à combustible, est également en cours de développement avec le géant et partenaire allemand Daimler. Hormis l’élaboration de ces cars électriques, Nissan compte également apporter des améliorations sur les performances énergétiques de ses usines. Ainsi, l’enseigne espère réduire de 20 % l’émission carbonique de ses sites en 2016 et d’augmenter en contrepartie de 25 % l’utilisation de matériaux recyclés.