Le sort des véhicules électriques sera fixé dans les dix prochaines années

Le cabinet d’études KPMG a publié récemment les résultats d’une enquête réalisée auprès de 200 dirigeants du secteur automobile concernant l’avenir des véhicules électriques dans les dix années à venir.


Le Global Automotive Executive Survey

Baptisé Global Automotive Executive Survey, le rapport est proposé dans le cadre des études annuelles réalisées par le bureau comptable sur le secteur. À la question concernant le sort du segment des véhicules à propulsion alternative, les responsables interrogés ne semblent pas convaincus d’un déploiement massif des moyens de locomotion électrique au détriment des voitures à combustion thermique traditionnelle. La raison principale évoquée reste encore le meilleur rendement obtenu avec ces dernières technologiques, d’ailleurs sans cesse amélioré ces dernières années. Ainsi, dans les dix prochaines années, c’est à dire vers l’horizon 2025, la technologie électrique ne serait adoptée que par 15 % de conducteurs dans le monde.

La solution électrique en phase de test

Les territoires nord-américain et européen sembleraient les moins empressés à changer les habitudes quant à l’utilisation des technologies vertes pour leurs déplacements, toujours selon la publication de l’agence KMPG. Ces marchés ne représenteraient que 6 % à 10 % de l’ensemble des transactions totales concernant les voitures électriques. Les acteurs majeurs du secteur donnent pour l’heure l’impression de tester les diverses solutions alternatives au moteur à combustion thermique. La solution électrique est néanmoins privilégiée et fait l’objet d’attention soutenue dans les différents états-majors de l’industrie automobile mondiale. Les regards se portent également vers les nouveaux marchés, plus perméables et très prometteurs quant à un futur déploiement des véhicules électriques. Ce qui ressort en tout cas de ce rapport c’est que tout reste ouvert concernant l’avenir de la voiture électrique dans la décennie à venir. Rien n’est joué et en tout cas rien se fera rapidement, quelque soit la technologie adoptée.

2 Commentaires

  1. domi 21 février 2012
  2. Mehdi 17 juillet 2012