Les Black Cabs londoniens : sources de 20% de la pollution à Londres

Black Cab Londres


Qui ne connait pas les Black Cabs, ces fameux taxis noirs londoniens ? Il vient d’être dévoilé que ces véhicules sont très polluants et qu’en les remplaçant tous par des voitures électriques, le taux de pollution à Londres chuterait de 20%.

Une motorisation électrique pour réduire la pollution

Selon les calculs effectués par EcoVelocity sur le taux d’émission de CO2 émanant des taxis londoniens, il a été prouvé que ces véhicules figurent parmi les principales sources de pollution dans la ville. Les trois modèles de fiacres les plus courants à savoir le TXI, le TXII et TX4 ont été soumis à des tests qui déterminent leur taux d’émission de gaz carbonique. Pour obtenir un résultat précis, la moyenne du nombre de kilomètres effectués par les chauffeurs de ces véhicules a été prise en compte dans le calcul. Eco Velocity conclut ainsi que l’adoption d’une motorisation électrique par les taxis londoniens est une étape importante dans la protection de l’environnement.

Le transport routier, le secteur responsable de la pollution à Londres

Des analyses effectuées par EcoVelocity ont permis de connaître que le transport routier est le plus grand facteur de pollution de l’air à Londres. 80 % du taux enregistré dans cette ville sont en effet produits par les gaz d’échappement des véhicules. Les Black Cabs sont, quant à eux, à l’origine de 20 %. Cela dit, la pollution serait réduite à un cinquième si les taxis londoniens fonctionnaient avec des moteurs électriques. Il faut savoir que la plupart d’entre eux ne répondent pas encore aux nouvelles normes, l’euro IV. Cette motorisation des TX4 est en effet moins polluante.

photo: wikipedia

[source]