Les enjeux de l’acquisition d’une voiture électrique

Selon les résultats d’une enquête, nombreux sont les consommateurs qui souhaitent acquérir un véhicule électrique pour leurs prochains achats.


Les Chinois en tête de liste

Plus de 7000 personnes à travers 13 pays ont fait l’objet d’une étude menée par la société de conseil Accenture en matière d’acquisition de voitures rechargeables. On croyait que les Japonais, premiers fabricants et exportateurs de véhicules électriques au monde, allaient dominer, c’est une toute autre chose que l’enquête a révélée. Sur les 60 % des consommateurs favorables à l’achat probable d’un véhicule électrique, 96 % sont des Chinois.

Les consommateurs en faveur des voitures hybrides

85 % des consommateurs questionnés estiment les distances maximales parcourues par les voitures tout électriques ne leur conviennent pas. Elles ne sont pas suffisamment autonomes et le temps de recharge constitue un frein certain. D’autant plus qu’une prise de recharge n’est pas accessible partout. En France, 74 % des consommateurs préfèrent les véhicules hybrides (au lieu d’un tout-électrique) qui leur permettent de passer à un mode essence ou diesel, une fois que la batterie est déchargée.

D’autres facteurs orientent le choix des consommateurs

L’acquisition d’une voiture électrique ne repose pas seulement sur le facteur de l’autonomie. 85 % des consommateurs en achèteraient si l’électricité provenait d’une source d’énergie renouvelable. Le prix d’un véhicule étant déjà élevé, 51 % préfèrent une automobile dont le coût total de possession incluant l’entretien et l’achat des pièces ne dépasse pas celui d’une voiture fonctionnant à l’énergie thermique. D’autres mesures doivent également être prises en compte comme la suppression des droits de stationnement et la réduction des droits de péage.

1 commentaire

  1. Simon 9 juin 2011