Les propriétaires d’appartements pourront-ils recharger leurs voitures ?

Recharger sa voiture électrique dans le parking de son immeuble peut entraîner quelques problèmes de voisinage. Telle est la mésaventure qui est arrivée à un habitant de la capitale canadienne. Et il est vrai que c’est une question sur laquelle il va falloir se pencher un peu plus. Car à part certains condos en Amérique du Nord qui ont leur propre prise de courant extérieure, il y en a beaucoup dont la seule possibilité serait la prise commune du stationnement intérieur. Ce que veut dire que les non-propriétaires de voitures électriques paieraient pour ceux qui en ont et les rechargent.


voiture electrique condo

Problème de voisinage

Inquiétude chez les propriétaires de voitures électriques suite à la mésaventure de cet habitant d’Ottawa, dans la province canadienne de l’Ontario. En effet, Mike Nemat, un habitant de la capitale canadienne, récent possesseur d’une Chevrolet Volt, s’est vu reprocher par le conseil des copropriétaires de son immeuble, l’utilisation d’une prise électrique du parking du bâtiment pour recharger son véhicule. Ses voisins avec qui ils partagent les coûts de l’électricité avancent que cette borne, destinée à chauffer un bloc moteur, ne devrait pas servir de station de recharge pour la Volt. Le conseil de copropriétaires lui a sommé pour cet effet d’installer un compteur indépendant, pour 3 000 dollars, en affirmant que s’il ne paie pas pour le carburant des autres locataires, il ne voit aucune raison de supporter le coût de recharge de la Chevrolet électrique.

Un cas non isolé

Face au tollé provoquée par l’affaire, le malheureux possesseur de la Volt a promis de rembourser le coût de l’électricité nécessaire à la recharge de son véhicule. Mais le conseil des copropriétaires de son immeuble campe sur sa position et promet de débrancher la borne en question. Pour l’heure, si d’autres affirment que la même prise utilisée comme chauffe bloc moteur nécessiterait autant d’énergie que la recharge de la Volt, ce problème de voisinage illustre la difficulté pour les Canadiens, de plus en plus nombreux, possesseurs de véhicules électriques et vivant en ville pour trouver une borne de recharge à proximité. À l’heure où les voitures électriques font leur entrée discrète dans les mœurs des automobilistes, cette anecdote ne devrait pas les rassurer. En effet, les modèles écologiques souffrent encore aux yeux du public de leur prix jugé trop élevé ainsi que de leur manque d’autonomie.

photo

2 Commentaires

  1. Guillaume 3 février 2012
  2. Richard 15 février 2012