Les véhicules électriques n’attirent pas les foules en Espagne

Il semblerait que la crise financière ait laissé pas mal de séquelles chez les consommateurs espagnols, surtout quand il s’agit d’acheter des véhicules électriques. En effet, un rapport provenant du gouvernement espagnol affirme que seulement 16 véhicules dits alternatifs ont été vendus sur les terres espagnoles sur une durée de sept mois, ce qui laisse perplexe le plan « automobile vert » qui avait été annoncé par le premier ministre José Luis Rodríguez Zapatero et qui stipulait que d’ici quatre ans, plus d’un million de voitures électriques seraient sur les routes espagnoles.


Le gouvernement espagnol semble être dans de beaux draps après la présentation de ce rapport. Pourtant, l’État, via l’intermédiaire de Zapatero, avait annoncé que l’industrie de la mobilité électrique allait recevoir des financements considérables (590 millions d’euros) afin de mener à bien le développement de cette technologie automobile propre. Ce plan d’aide, qui est aussi considéré comme l’un des éléments clés de la relance économique de ce pays fragilisé par la crise financière, ne semble pas porter ses fruits, car en sept mois, seulement 16 véhicules ont été vendus. Bien que les chiffres semblent assez insignifiants, les seize ventes enregistrées depuis le mois de janvier représentent un bond énorme comparativement au chiffre de l’année dernière (pour rappel, seulement une seule unité avait été vendue en 2009 en Espagne!). Mais on est quand même loin de l’objectif de 2000 ventes d’ici la fin de l’année 2000.

Au total, le gouvernement espagnol avait envisagé d’accorder près de 80 millions d’euros de subventions à tous ceux qui décidaient d’acquérir une voiture alternative d’ici la fin de l’année prochaine.

2 Commentaires

  1. Orpel 17 août 2010
  2. Olivier 18 août 2010