USA : Le Chinois Nio promet l’arrivée d’une voiture électrique autonome en 2020

Le constructeur chinois de voitures électriques « Nio » a annoncé vendredi dernier son souhait de commercialiser un véhicule électrique entièrement autonome aux États-Unis d’ici 2020. Si le constructeur concrétise son projet, il figurera parmi les principaux concurrents du constructeur Tesla, sur le créneau du haut de gamme.


La voiture électrique autonome Eve

La fameuse voiture électrique entièrement autonome que le constructeur souhaite commercialiser aux États-Unis ? L’entreprise en a dévoilé un prototype, baptisé « Eve » au Texas (sud), à l’occasion de la conférence South by Southwest d’Austin. Un communiqué fait par les représentants de l’entreprise a permis de savoir que la voiture sera non seulement dotée d’une interface intuitive, mais elle s’équipera également d’un système d’intelligence artificielle performant. Le véhicule électrique du constructeur Nio sera en outre capable d’enregistrer les besoins et préférences propres à ses passagers, lui permettant de proposer divers types de divertissements adaptés tout au long du trajet.

Si le design intérieur du véhicule est encore à modeler, selon les contraintes et réglementations locales, le constructeur assure que le véhicule sera fabriqué de manière à constituer un véritable espace de vie pour les passagers. Outre le conducteur, le véhicule devrait pouvoir accueillir jusqu’à six passagers à son bord, sans qu’il y ait de contrainte en terme de confort. Le constructeur chinois « Nio » a déjà obtenu un permis pour tester ses modèles de voitures sans chauffeur en Californie.

D’autres projets en cours

Hormis la mise au point avant commercialisation de sa voiture électrique autonome aux États-Unis, le constructeur chinois prépare en parallèle d’autres projets. « Nio » envisage en effet de commercialiser également un tout autre modèle de véhicule en Chine, à l’horizon 2018. Le modèle choisi, contrairement à son confrère américain, ne sera pas totalement autonome du fait que le constructeur souhaite faire des États-Unis, le premier marché où mettre en place son véhicule électrique autonome. Véritable concurrent de taille, celui qui veut rivaliser avec le constructeur Tesla sur le créneau haut de gamme emploie aujourd’hui près de 2000 personnes à travers le monde. Le constructeur possède par ailleurs des bureaux en Chine, en Europe et dans la Silicon Valley.

Photo credit: Stef Schrader

3 Commentaires

  1. philippe 19 mars 2017
  2. kevin 25 mars 2017
  3. François Le Roy, auteur de "Sergio et Ingrid pionniers de Mars" 13 avril 2017