Nissan et le Royaume du Bhoutan vers un projet d’envergure

La voiture électrique devient une des priorités du royaume du Bhoutan. Le Bhoutan espère ainsi exploiter au mieux sa capacité hydro-électrique importante afin de pouvoir développer la mobilité électrique dans tout le royaume.


photo: nissan-global

photo: nissan-global

Une vitrine pour le transport propre

Devenant le premier pays à exploiter au maximum le potentiel des véhicules électriques, le Royaume du Bhoutan s’est félicité de signer un partenariat avec la marque Nissan d’après les dires du premier ministre bhoutanais Tshering Tobgay. Le constructeur japonais en a d’ailleurs profité pour offrir deux Nissan Leaf au gouvernement bhoutanais lors de l’anniversaire du roi du Bhoutan.

D’après les déclarations du PDG de la marque japonaise Carlos Ghosn, cette collaboration est l’occasion pour Nissan d’avoir une vitrine qui témoignerait de la possibilité de mettre en place un réseau entier de transport zéro émission. D’un point de vue commercial, Nissan compte vendre au Bhoutan des centaines ou des milliers de son modèle électrique phare, la Nissan Leaf, dans les années à venir

Une autosuffisance énergétique et financière

Le gouvernement du Bhoutan est confiant quant à l’infrastructure électrique du pays. En effet, le territoire compte quatre usines hydro-électriques ayant la possibilité de produire la même énergie qu’un gros réacteur nucléaire, soit 1400 mégawatts. Cette importante capacité hydro-électrique permettra ainsi d’assurer les recharges des voitures électriques.

Le premier ministre Tobgay a par ailleurs souligné la ferme conviction du gouvernement bhoutanais de ne pas acheter d’énergie fossile de manière à rester indépendant financièrement et de poursuivre son développement grâce à l’autosuffisance énergétique. Le principal frein à ce projet d’envergure reste le prix des véhicules électriques, notamment en prenant en compte le PIB moyen de la population qui est en dessous de 2400 dollars.

[source]

1 commentaire

  1. éric 26 février 2014