Norvège : championne en titre des véhicules électriques

Avec une population estimée à 5.2 millions de personnes, la Norvège est aujourd’hui le pays qui compte le plus important nombre de voitures électriques sur ses routes. 24.222 véhicules électriques neufs ont d’ailleurs été vendus dans le pays en 2016, soit 16 % du total des véhicules achetés, un exploit au niveau mondial.


norvege bmw electrique

Les secteurs électriques et hybrides en plein boom

La Norvège est aujourd’hui le pays qui compte le plus important nombre de véhicules électriques proportionnellement à sa population. Avec 24.222 exemplaires de voitures vendues en 2016, le pays établit un véritable record sur la scène internationale. Ce chiffre représente 16 % de la part totale du marché. Avec les 20.063 voitures hybrides rechargeables vendues la même année, la part du marché passe à 29 %, un chiffre non négligeable. Le secteur hybride a d’ailleurs depuis le début de l’année continué à monter en force, grâce à la mise sur le marché de nouveaux modèles pratiques comme les breaks, très prisés des familles en Norvège.

Des avantages qui séduisent énormément

Ce succès fulgurant de l’électrique, le pays le doit aux nombreux avantages dont profitent les utilisateurs. En plus de bénéficier de quelque 1 200 places de parking gratuites, les utilisateurs de véhicules électriques peuvent franchir gratuitement les péages installés sur les grands axes menant aux grandes villes du royaume, dont Oslo. À l’achat, les modèles électriques sont par ailleurs également exemptés de TVA. Une vraie aubaine pour les propriétaires, surtout dans l’un des pays où le coût de la vie figure parmi les plus élevés d’Europe. En outre, les véhicules totalement électriques peuvent circuler librement dans les couloirs destinés aux bus, à l’entrée comme à la sortie d’Oslo.

norvegienne

Des solutions bien trouvées

Si le pays en est aujourd’hui à être champion des véhicules électriques, c’est assurément grâce aux mesures publiques d’incitation que le gouvernement a si habillement su mettre en place. Et sur ce point, c’est l’exemption de la TVA qui fait la différence. La secrétaire générale de « l’Association norvégienne des voitures électriques » elle-même l’a dit, sans ces aides, il aurait tout simplement été inenvisageable, voire impossible d’attirer les utilisateurs vers une technologie incertaine, avec une autonomie réduite et dont l’infrastructure destinée à la recharge est encore imparfaite.

Source : Les Echos, images : wikimedia

2 Commentaires

  1. eric 9 avril 2017
  2. alexis 9 avril 2017