Opel Ampera-e : les premières impressions

Dévoilée en octobre dernier à l’occasion du Mondial de Paris, l’Opel Ampera-e figure parmi les modèles de voitures électriques qui ont fait tourner les têtes lors de l’événement. Bien équipée en terme d’aide à la conduite et de technologies embarquées, cette compacte électrique a rencontré un tel succès qu’elle a facilement remporté le prix du « coup de cœur du jury 01net.com » pendant le Mondial de Paris.


Des atouts qui ne laissent pas de marbre

L’Opel Ampera-e a véritablement capté l’attention pendant le Mondial de Paris. Et pour cause ? Entre Volkswagen qui présentait son concept-car électrique de 600 km d’autonomie et Renault qui montrait sa Zoé nouvelle version avec une autonomie annoncée sur 320 km, l’Opel Ampera-e avec ses 500 km ne déparait résolument pas. Outre son autonomie, cette compacte électrique affiche un look extérieur assez accrocheur, avec un coffre aux dimensions convenables. À l’intérieur, l’espace à bord séduit instantanément. Le conducteur tout comme son passager disposent en effet de suffisamment d’espace pour être confortablement installés à l’avant du véhicule. À l’arrière, la voiture est assez spacieuse pour optimiser le confort.

Sur la planche de bord, l’écran tactile de 10 pouces se révèle lumineux et assez réactif. Le volant multifonctions du véhicule s’avère par ailleurs très pratique, notamment pour les conducteurs technophiles. Le côté droit du volant accueille les fonctions multimédias tandis que le côté gauche révèle les boutons donnant accès aux aides à la conduite. Pour rappel, L’Opel Ampera-e embarque à son bord un bloc moteur d’une puissance maximale de 204 ch équivalent thermique. Il est annoncé à 360 N.m et, selon le constructeur, l’Opel Ampera-e réalise le 0 à 50 km/h en 3,2 secondes seulement. Le 80 à 120 km/h se fait en 4,5 secondes.

Des inconvénients qui n’influenceront pas l’achat

L’Opel Ampera-e possède certains inconvénients, qui restent malgré tout et à un niveau relativement mineur. À l’intérieur par exemple, cette voiture électrique arbore un écran brillant, qui risque lors d’une journée ensoleillée de capter des reflets désagréables. En terme d’aides à la conduite, il est bon de noter que pendant l’utilisation du système de parking semi-automatique, le conducteur doit s’occuper par lui-même du changement de vitesse, de l’accélération, mais également du freinage.

La voiture électrique Opel Ampera-e, qui se veut être performante et design à la fois, sera commercialisée en principe dès le début du mois d’avril 2017.

3 Commentaires

  1. guy 28 décembre 2016
  2. Eric 31 décembre 2016
  3. jean pierre 9 janvier 2017