Voiture électrique

Voici la Voiture Propre qui roule à l'électricité : l'Automobile électrique et Hybride.
Retrouvez sur ce Site les Actualités, Dossiers, les principales Marques et Modèles (prix du neuf et concepts) de véhicules electriques actuels et à venir. Nous abordons aussi l'actualité de la Voiture Hybride, des voitures propres et nouveaux concepts technologiquement "Green".
Découvrez aussi l'histoire de la voiture électrique du 19 è siècle jusqu'à aujourd'hui.
Passionné ? Venez échanger et commenter sur nos articles de blog pour Partager avec les autres utilisateurs.
Futur Acheteur de Voiture électrique ? Inscrivez-vous pour acheter une voiture électrique être averti dès que nous aurons des partenariats avec certains constructeurs.

Groupe Bolloré : 1400 bornes de rechargement pour Londres


Le groupe Bolloré s’engage dans un partenariat établi avec la mairie de Londres pour le renforcement des infrastructures de rechargement pour les voitures électriques.

crédit image : excel-london.co.uk

crédit image : excel-london.co.uk

Mise en place de 1 400 bornes

Ce projet consiste en l’installation par IER, la succursale du groupe français Bolloré de quelque 1 400 bornes de rechargement destinées aux accumulateurs des voitures électriques utilisées dans les rues londoniennes. Il faut noter que cette initiative de l’entreprise bretonne cadre parfaitement avec l’engagement de la municipalité à implanter à travers les quartiers de la ville un millier de points de rechargements pour VE.

Plus de 300 sites visés

Les autorités de la capitale anglaise ont tenu à préciser que le projet s’inscrit dans le cadre du déploiement des infrastructures de recharge pour voitures électriques dans le Grand Londres. Ce réseau a pour nom : Source London. Les initiateurs du programme précisent que quelque 300 sites seront concernés. La Mairie confie en effet que les endroits abritant des commerces, les parkings, les centres hospitaliers seront privilégiés pour la mise en place de ces infrastructures. Ces dernières seront disponibles au début du deuxième trimestre de l’année prochaine.

Autolib s’exporte outre-Manche

Le partenariat signé entre la firme française et la structure britannique prévoit la mise en place dans la capitale londonienne d’un dispositif d’exploitation de véhicules fonctionnant à l’énergie électrique à l’instar d’Autolib à Paris. Le programme prévoit outre l’installation des infrastructures de recharge, la fourniture des voitures électriques destinées à l’usage public, les équipements nécessaires au fonctionnement des véhicules. La succursale anglaise de Bolloré tâchera de gérer tout ce qui est abonnement. Cette société s’occupera également de la gestion des rechargements des batteries. Par ailleurs, IER assurera les services après-vente.

source

Un homme se fait arrêter pour avoir rechargé sa Leaf


Le monde ne serait-il pas encore prêt pour le changement ? Un père de famille s’est fait arrêter aux États-Unis, pour avoir rechargé sa voiture électrique.

nissan-leaf

Ce n’est pas toujours facile d’avoir une voiture électrique alors que la grande masse en est encore à l’énergie pétrolière. Un père de famille qui vit dans l’État de Géorgie en a récemment fait l’amère expérience. Kaveh Kamooneh, en attendant la fin du cours de tennis de son fils décide de brancher son auto à une prise de courant afin d’en recharger la batterie. Aux Etats-Unis, tout autant qu’en Europe, les points de recharges dédiés ne sont en effet pas encore assez nombreux pour permettre un approvisionnement d’énergie improvisé.

À son retour, quel ne fut pas l’étonnement de M. Kamooneh de voir un agent de police qui l’attendait près de sa voiture ! Ce dernier lui notifie alors qu’il est accusé de vol… d’électricité. D’après les dires de l’agent de police, il aurait indûment profité de prise de courant située à proximité de l’école de son fils. Ce jour-là, Kaveh Kamooneh peut tout de même repartir libre après s’être fait admonester par l’agent.

La police vient toutefois quelques jours après pour l’arrêter et le placer en détention pendant quinze heures dans la prison du comté de Delkalb. Pour cause, l’agent de police qui a surpris la voiture branchée à une prise aurait décidé de poursuivre son propriétaire, pour vol d’électricité, car il n’a pas obtenu l’autorisation de l’école pour utiliser la prise électrique. Cette opération de recharge n’aurait coûté qu’environ 5 cents à l’école propriétaire, mais l’agent de police est resté intransigeant, soutenant qu’un vol était un vol.

source : tomsguide.fr

Renault Kangoo Z.E, lauréate du prix de la mobilité durable


La marque au losange est à l’honneur. La Kangoo ZE s’est vue décerner par le journal outre-Rhin Transport le trophée européen de la mobilité durable.

Renault Kangoo ZE

La meilleure d’Europe

Le kangoo ZE, modèle utilitaire électrique de Renault a été reconnu comme le véhicule offrant le plus de solutions de mobilité durable aux automobilistes du vieux continent. Concourant dans la catégorie des moins de 6,5 tonnes, elle est la première voiture fonctionnant entièrement à l’énergie électrique à gagner ce trophée distribué deux fois par an. Les voitures alignées pour ce concours ont été évaluées selon trois critères : l’économie d’énergie, l’implication du modèle dans la préservation de l’écosystème et la responsabilité sociale.

Une reconnaissance

Ce prix récompense les efforts entrepris par le groupe français pour la mise en place d’alternatives de mobilité durable pour les automobilistes. Le modèle de Renault représentant 80 % du marché français des véhicules entièrement électriques avec 3 500 lots vendus entre janvier et octobre 2013 séduit également les consommateurs de l’autre côté du Rhin. La Kangoo ZE est affichée au tarif hors taxes de 14 000 euros après déduction du bonus écologique et hors accumulateurs.

Deux fois couronnée

Le constructeur automobile français accumule les trophées avec son modèle électrique Kangoo ZE. Ce dernier a déjà reçu il y a quelques semaines le Prix Auto Environnement MAAF Édition 2013 dans la catégorie Véhicule utilitaire léger. Cette compétition récompense les industriels du secteur pour les efforts qu’ils entreprennent pour développer des technologies innovantes destinées à l’industrie de l’automobile. Ces consécrations témoignent de l’intérêt que portent les consommateurs à l’utilitaire électrique le plus vendu en Europe — écoulée à 10 000 exemplaires depuis sa commercialisation en 2011.

Source : Renault

Fisker en faillite, repris par Hybrid Technology LLC


Fisker, constructeur de voitures électriques a déposé récemment une demande de protection de la société sur les faillites de sociétés. La firme cèderait par la suite tous ses actifs à Hybrid Technology pour perpétuer son activité dans le domaine des voitures hybrides.

Fisker Logo

D’après les documents judiciaires recueillis, le constructeur de voitures écologiques haut de gamme Fisker aurait déposé sa demande de protection dans le Delaware, dans un tribunal des faillites. Les ennuis financiers de la société ne lui permettraient plus de continuer son activité.

Un communiqué de presse publié par Fisker affirme par ailleurs que cette action est destinée à rendre plus facile la transaction avec Hybrid Technology, qui reprend les actifs de Fisker en intégralité, ainsi que les 170 millions USD de dettes de ce dernier envers le gouvernement américain.

Rappelons-nous, le gouvernement avait accordé des crédits à des entreprises dans le but de promouvoir les énergies écologiques : Fisker faisait partie de ces entreprises bénéficiaires, et il s’est servi de ces fonds pour financer son développement.

Fisker-Karma

Et pourtant, bien que le modèle Karma de Fisker, entièrement électrique ait suscité l’intérêt de grandes vedettes comme Ashton Kutcher, Justin Bieber ou encore Leonardo DiCaprio, les ventes n’ont pas été à la hauteur des espérances.

Le départ du fondateur de l’entreprise Henrik Fisker s’était déroulé au mois de mars 2013. Un mois après, ce sont près des trois quarts des employés de Fisker qui sont licenciés.

Le responsable de la restructuration de cette firme, Marc Beinlison, a affirmé dans un communiqué que la solution la plus profitable à tous serait le lancement de la procédure de faillite, et de la cession à Hybrid Technology. Il ajoutera par la suite qu’ainsi, les capacités de développement de Fisker, ainsi que ses technologies pourront continuer à avancer avec Hybrid Technology.

[source]

Renault-Nissan : les ventes de VE moins bonnes que prévues


Le constructeur automobile Renault-Nissan remet les pieds sur terre en admettant qu’il ne puisse pas atteindre les objectifs fixés pour l’année 2016 sur le marché des voitures électriques.

Renault Nissan

Le cap de 1,5 million de voitures encore loin

Le constructeur franco-japonais mettra plus de temps que prévu pour vendre 1,5 million de voitures roulant à l’électricité. Le patron du Groupe, Carlos Ghosn a confié que les objectifs attendus pour 2016 ne pourront être atteints que dans quatre ou cinq ans. L’industriel français et son partenaire nippon devront donc patienter avant de pouvoir amortir les quatre milliards d’euros d’investissement injectés pour le développement de leurs modèles électriques.

Les infrastructures ne suivent pas

M Ghosn a affirmé que le marché croît à un rythme plus lent. Cette évolution est liée à l’insuffisance d’infrastructures nécessaires pour la promotion de ces produits. Le patron de la firme franco-japonaise n’a pas manqué de rappeler que l’État s’est engagé en 2012 à mettre en place quelque 30 000 bornes de rechargement destinées à l’usage public sur une période triennale, mais l’on en est encore à 2 000 actuellement. Carlos Ghosn a assuré que les automobilistes investiront lorsqu’ils seront sûrs de pouvoir recharger plus facilement les accumulateurs de leur voiture.

Les modèles du groupe loin du compte

Le numéro un du groupe a apporté ces mises au point parce que les spécialistes du marché des VE commençaient à se poser des questions sur l’avenir de Renault-Nissan, les résultats ne sont pas à la hauteur de l’ambition des deux firmes. Depuis commercialisation à la fin de 2010 de la Nissan Leaf, les partenaires n’ont pu en écouler à travers le monde que 80 000 unités. La Renault Zoé quant à elle s’est vendue à 6 000 exemplaires depuis son lancement le mois de mars dernier.

source : lefigaro

La Mercedes-Benz B Class Electric Drive sera disponible en 2014


Mercedez-Benz vient de lancer sa nouvelle voiture électrique à l’aide d’une vidéo, malheureusement en langue allemande. Heureusement, nous avons trouvé quelques informations pour vous !

Le Mercedes-Benz B Class Electric Drive sera disponible courant 2014. Le modèle est basé sur les classe B précédents qui fonctionnent au diesel. Le moteur de 134 chevaux produit 100 kilowatts et est construit par Tesla Motors (comme les moteurs duToyota RAV4 EV).

Mercedes B Class electric Drive

B 250 electrique

La batterie au lithium est inclue dans le plancher en sandwich intelligent. Cela favorise la tenue de route de la voiture, sans voler la place des passagers.

Comme le modèle Class CLA, ce véhicule est une traction avant. Cette nouvelle voiture électrique pourra passer de 0 à 100 km/h en une dizaine de secondes. La vitesse maximale sera bridée à 160 km/h. L’autonomie de la batterie est d’environ 185 km. Un rechargement pour parcourir 100 km prendrait un peu moins de 2 heures, et les données pour un rechargement complet n’ont pas été fournies par Mercedes.

Aucune information sur le prix n’a été fournie par la marque pour le moment. Cependant, nous supposons qu’il sera du même ordre que celui de l’i3 de BMW, soit aux alentours des 30 000 euros pour le prix de base.

La sortie simultanée de ces voitures électriques par les deux grands fabricants de véhicules de luxe va pousser la compétition à un très haut niveau et le gagnant risque bien d’être le conducteur.

Voiture électrique : le crossover Tesla Model X attendu en 2015


Le constructeur américain Tesla ne dit pas tout, mais il livre quand même quelques éléments d’information sur son futur tout-terrain, le Telsa Model X.

Tesla Motors Model X

Un 4×4 haut de gamme

Le prochain modèle de voiture électrique de la marque américaine Tesla sera un 4×4. Ce crossover connu pour le moment sous le nom de Tesla Model X revendique une place dans la catégorie des tout-terrain hauts de gamme. Annoncé à un prix culminant à 80 000 dollars sur le marché des États-Unis, ce véhicule devrait être proposé autour des 80 000 euros pour les amateurs de voitures vertes dans les pays du vieux continent.

tableau bord model X

Deux moteurs électriques

Le constructeur américain confie par l’intermédiaire de son PDG, Elon Musk que le tout-terrain de Tesla sera assemblé en Californie comme c’est le cas de la Berline Model S. D’ailleurs, les deux véhicules sont montés sur une plateforme identique.

double moteur electrique tesla

Le Tesla Model X sera actionné par deux moteurs 100 % électriques placé chacun sur chaque train. Pour l’heure, les détails techniques sur la crossover X de Tesla arrivent au compte-gouttes, de quoi mettre les consommateurs sur leur faim.

Un accouchement difficile

Malgré l’ambition de la firme californienne, l’accouchement de son prochain modèle de crossover s’annonce difficile. Pourtant, son patron prévoit livrer un 4×4 à une importante personnalité dans le courant du T1 2014. Elon Musk a concédé que son entreprise rencontre actuellement des difficultés pour la fourniture des accumulateurs pour la berline Model S. Cette situation risque d’avoir des répercussions sur le calendrier de fabrication du Tesla Model X. Qualifiée de porte-étendard du groupe de la Silicon Valley, cette voiture ne sera disponible pour les automobilistes qu’à partir de l’année 2015.

4x4 electrique Tesla

Crossover electrique Tesla

Model X

Tesla Model X

La Norvège, un exemple pour la voiture électrique ?


La Norvège donne l’exemple en matière de voitures électriques. En quelques années ce pays a su s’adapter à cette nouvelle technologie pourtant pas si simple à mettre en place dans les villes, et a propulsé la voiture électrique en tête des ventes dans tout le pays.

Nissan Leaf Norvege

Pour en arriver là, ce pays scandinave a mis en place de nombreux éléments : il y a aujourd’hui 12 fois plus de bornes de recharge pour véhicules électriques qu’en France dans les grandes villes.

La Norvège a fait en sorte que la voiture électrique revienne moins cher à l’achat, en jouant sur les taxes. D’autres avantages sont mis en place, comme la gratuité des péages, des parkings gratuits ou la possibilité de prendre les couloirs de bus. De quoi donner vraiment de bonnes raisons à tous les norvégiens de rouler en auto électrique.

Évidemment, les autres pays aimeraient bien suivre l’exemple, mais pas facile pour la France de s’adapter dans des grandes villes déjà surchargées de voitures, et de s’aligner sur les prix, car le pays n’est vraisemblablement pas encore prêt à donner le budget pour aider à l’achat de ces voitures du futur et mettre en place un vrai réseau de recharges.

Cela ne semble pas encore une priorité pour l’État, qui en est pour l’instant à développer les réseaux pour les vélos et le covoiturage.

La Volkswagen e-Up proposée à 19 650 euros sur le marché français


Les Français peuvent déjà commander leur Volkswagen e-Up sur les sites des partenaires commerciaux du constructeur.

Volkswagen E-Up

La e-Up pour un budget de 19 650 euros

L’automobiliste français peut acheter sa VW e-up, la version fonctionnant à l’énergie électrique de la citadine allemande Up à un prix de base de 25 950 euros, mais l’acquéreur ne déboursera que 19 650 euros après la prise en compte du nouveau bonus écologique évalué désormais à 6300 euros contre 7 000 euros auparavant. Le constructeur outre-Rhin indique que ce prix inclut les coûts de location des accumulateurs.

Comment acquérir la VW e-Up ?

La petite Volkswagen e-Up 100 % électrique peut déjà être commandée auprès des représentations et des partenaires du constructeur allemand. La firme implantée à Wolfsbourg note que l’automobiliste peut opter pour l’achat direct, mais celui-ci a aussi la possibilité de choisir la formule LLD – Location longue durée – accessible au tarif mensuel de 289 euros. Il faut par ailleurs noter que le constructeur exportera uniquement sur le marché français la version 5 portes de la citadine électrique offrant quatre places à son bord.

Les atouts de la e-Up

Les consommateurs français pourront bientôt apprécier toutes les facettes de cette VW e-Up. Cette voiture dispose de nombreux atouts qui permettront à l’Allemande de faire la différence sur ses concurrentes. La puissante citadine électrique offre grâce à une autonomie allant jusqu’à 160 kilomètres. Son moteur très nerveux peut propulser la voiturette de 0 à 100 km/h en l’espace de 12,4 secondes. Les batteries de la e-Up sont entièrement rechargées au bout de 6 heures en mode de rechargement express.

E-Up electrique

E-Up

Interieur E-Up

Moteur electrique

VW E-Up

Infrastructures de rechargement, les constructeurs font l’effort


Les constructeurs automobiles investissent des sommes importantes pour accompagner la croissance du marché des voitures roulant à l’électricité.

recharge solaire electrique

Nissan densifie son réseau de bornes de rechargement

Sous l’impulsion de l’UE assurant une partie du financement du projet, le constructeur nippon Nissan envisage d’ajouter soixante-quatorze nouvelles prises de rechargement express pour véhicule électrique en Grande-Bretagne. L’industriel prévoit couvrir quelque 1 100 kilomètres de routes avec ses nouveaux dispositifs. La firme installera également les mêmes infrastructures dans cinq ports et cinq aéroports anglais. Nissan affiche ainsi sa volonté à accélérer le développement du marché des voitures qui fonctionnent à l’énergie électrique.

Volvo est aussi dans la course

Le Japonais ne sera pas le seul dans cette course parce que Volvo se dit également déterminé à partir à la conquête de l’Europe. L’industriel a mis en place dans la capitale milanaise une station de rechargement fonctionnant à l’énergie solaire. Avec son concept Pure Tension, le groupe Volvo veut démontrer qu’il dispose d’une technologie très performante dans le domaine. La firme ajoute que la technique de rechargement du futur devra s’inspirer de son pavillon.

Des points de recharges pour toutes marques

Les industriels de l’automobile sont conscients que leur avenir dépendra en grande partie du marché des véhicules roulant à l’électricité. Ces constructeurs ne se contentent pas d’installer des bornes électriques. Ceux-ci s’efforcent de mettre en place des infrastructures universelles permettant à tous les conducteurs de voitures vertes de recharger la batterie de leur moyen de transport un peu partout. En effet, les bornes de recharge de Nissan conviennent par exemple à tous les modèles de VE conformes au standard CHAdeMO et aux normes CCS en vigueur en Allemagne et aux USA.

Liens commerciaux
Voiture Electrique
Recevoir l'Actualité par email


Liens commerciaux
Page Fan
RECHERCHE