Voiture électrique


Voici la Voiture Propre qui roule à l'électricité : l'Automobile électrique et Hybride.
Retrouvez sur ce Site les Actualités, Dossiers, les principales Marques et Modèles de véhicules electriques actuels et à venir. Nous abordons aussi l'actualité de la Voiture Hybride, des voitures propres et nouveaux concepts technologiquement "Green".
Découvrez aussi l'histoire de la voiture électrique du 19 è siècle jusqu'à aujourd'hui.
Passionné ? Venez échanger et commenter sur nos articles de blog pour Partager avec les autres utilisateurs.
Futur Acheteur de Voiture électrique ? Inscrivez-vous pour acheter une voiture électrique être averti dès que nous aurons des partenariats avec certains constructeurs.

La voiture électrique en Europe : un pari déjà gagné


En Europe, malgré quelques freins tel l’autonomie des batteries, le marché des voitures électriques prend de l’importance. Les ventes de voitures électriques représentent aujourd’hui 1,3 % des ventes sur le marché européen. Mis à part les flottes d’entreprise, les voitures électriques bénéficient désormais d’une évolution d’usage. Les constructeurs eux, privilégient les modèles plus économiques.

Renault Zoe recharge

Au-delà des obstacles

Sur le marché des voitures électriques, coût, autonomie des batteries et insuffisance des bornes de recharge constituent encore des obstacles à surmonter. Mais malgré ces freins, les voitures électriques connaissent aujourd’hui un véritable succès. En effet, rien qu’en 2015, les ventes de voitures électriques ont véritablement doublé sur le vieux continent. Avec des modèles phares chez les constructeurs et la valorisation des véhicules dans des pays pionniers, les ventes représentent dorénavant 1,3 % des ventes européennes.

Une évolution d’usage

Côté utilisation, les consommateurs aussi changent leurs façons de faire. La notion de partage de véhicule est plus acceptée, ce qui permet d’éviter d’immobiliser près de 10 voitures dans les embouteillages selon la Mairie de Paris, pour une voiture partagée. Dans les villes, les jeunes ne lient plus la propriété de la voiture au statut social. La praticité est de mise. Une majorité d’urbains préfèrent ainsi louer une voiture, selon les besoins.

Des modèles économiques

Tout comme pour le smartphone, les constructeurs optent désormais pour des modèles par abonnement, pour pouvoir étaler plus facilement les dépenses liées aux coûts de construction de la voiture. Pour faciliter encore plus l’utilisation de la voiture électrique, certains acteurs du secteur n’ont d’ailleurs pas hésité à investir dans la mise en place de réseaux de bornes de recharges, dédiés uniquement à leurs marques ou non.

Dans tous les cas, la voiture électrique n’a pas fini de faire parler d’elle. Comme dans le secteur informatique hier, la lutte pour gagner en profit et en parts de marché est engagée.

Source : Les Echos

Cet été, la Renault Twizy 40 partira à la conquête du Canada


Après plus de 30 ans d’absence, Renault revient progressivement sur le marché automobile nord-américain. Et pour commencer sa réintégration, le constructeur français proposera dès cet été, au Canada son quadricycle 100 % électrique à deux places, Twizy 40. Bénéficiant d’une homologation de Transports Canada, Twizy 40 est l’une des deux voitures que le constructeur veut vendre dans le pays.

Twizy 40

Un lancement officiel prévu pour le 15 avril

Le constructeur automobile français Renault revient sur la scène automobile nord-américaine grâce son quadricycle Twizy 40. cette voiture fera d’ailleurs l’objet d’un lancement officiel le 15 avril prochain, à l’occasion de l’ouverture de la 4e édition du rassemblement annuel des véhicules électriques. Avec seulement deux places de disponibles, cette petite voiture électrique a récemment reçu l’ homologation de Transports Canada.

Le Renault Twizy canadien sera dans un premier temps uniquement utilisé en ville. La vitesse de cette voiture électrique est bridée à 40 km/h, avec une autonomie de 100 km. La Twizy 40 du constructeur Renault est équipée de catadioptres latéraux et d’un câble de charge, type 1. La voiture est en démonstration depuis plusieurs mois dans les villes du Québec.

Une, sur les deux voitures prévues à la vente dans le pays

Le Renault Twizy 40 n’est que l’une des deux voitures que le constructeur a prévu d’intégrer au marché canadien. En effet, c’est surtout avec la mise en vente de son modèle Kangoo que le constructeur Renault veut amorcer son retour. Sur les deux versions de Kangoo existantes, la célèbre marque au losange veut lancer dans le pays, la version commerciale de la Kangoo, équipée d’un moteur électrique.

Pour ce qui est l’obtention de l’homologation, les démarches sont plus complexes. Le constructeur attend néanmoins une bonne nouvelle, d’ici la fin du printemps 2016.

Morgan propose EV 3, sa nouvelle voiture à 3 roues 100 % électrique


Comme annoncé il y un mois, le constructeur automobile britannique Morgan se lance dans « l’électrification ». Lors du salon de Genève, le constructeur s’est d’ailleurs démarqué avec sa toute nouvelle Morgan EV3. Dérivé de l’illustre 3 Wheeler, la voiture EV 3 à trois roues cache sous son capot un bloc moteur 100 % électrique.

Morgan EV3

Morgan EV 3 - vue arriere

Design unique à l’ancienne et…

Si la nouvelle voiture du constructeur Morgan séduit autant, c’est notamment grâce à sa conception et à son style unique. Elle se veut en effet, être à la fois moderne grâce à son moteur 100 % électrique, mais également ancienne, en bannissant toute trace de nouvelle technologie de son bord. Seule exception ! Ses feux arrière LED, qui se font plutôt discrets. Comme ses prédécesseurs Morgan, la EV 3 mise surtout sur la promesse de l’aventure et d’une conduite exaltante.

Performance d’un moteur électrique moderne

Si le design de la voiture laisse assez perplexe, ses capacités elles sont dignes d’une voiture électrique performante. Fabriquée principalement avec de l’aluminium et du carbone, la Morgan EV 3 affiche un poids inférieur à 500 kg sur la balance. Elle est équipée d’un moteur électrique avec système de refroidissement liquide, lui fournissant une puissance de 46 kW, soit environ 62 ch. La voiture peut atteindre 150 km/h en vitesse de pointe et passe de 0 à 100 km/h en moins de 9 s seulement. Côté autonomie, la voiture s’équipe d’une batterie de 20 kWh pour une charge d’environ 235 km.

La Morgan EV 3 sera bientôt disponible sur le marché des voitures électriques. Sa production débutera en effet, au 4e trimestre 2016 selon le constructeur. En ce qui concerne le prix, il sera comparable à celui appliqué pour le modèle 3 Wheeler pendant l’exposition, soit autour de 45 000 euros.

EV3 de Morgan - moto electrique 3 roues

EV3 electrique

Trois roues electrique

Voiture moto ev 3

Morgan EV 3 avec les phares allumes

Morgan EV3 - design et confort

Morgan EV3 - vehicule 3 roues

Plaisir de conduire une electrique

Tableau bord EV3

Voiture électrique et système de recharge des batteries CSS : Volvo entre dans la danse


Si l’engouement se fait davantage remarquer pour les voitures électriques, leur autonomie reste une préoccupation de tous les instants pour de nombreux constructeurs. Volvo affirme son ambition dans le segment en rejoignant un groupement de constructeurs dont l’objectif est annoncé : développer une solution collective pour la recharge des batteries.

Volvo electrique

Volvo rallie un consortium de constructeurs

Aujourd’hui, la majorité des grands noms du marché de l’automobile prépare doucement, mais sûrement l’ère des voitures électriques. Avec une première production annoncée à l’horizon 2019, Volvo n’est pas en reste dans ce segment particulier. Et pour signifier encore une fois son intérêt grandissant pour les voitures roulant à l’énergie électrique, la marque suédoise vient de révéler qu’elle s’est rapprochée des constructeurs allemands et américains Volkswagen, BMW, Ford, Audi, Mercedes et Porsche. L’objectif de ce rassemblement n’est autre que d’unir les forces en vue de l’élaboration d’un système standardisé de recharge dédié aux véhicules électriques.

Vers une solution normalisée pour la recharge

D’après les annonces émanant du vice-président du département de Recherche et développement de Volvo, l’inexistence d’une alternative obéissant à une norme commune reste une barrière qui restreint la démocratisation des voitures électriques. Voilà pourquoi le constructeur travaille avec ces grands noms de l’automobile dans l’élaboration du Combo CSS, un système ingénieux de recharge qui devrait proposer courant alternatif (43 kW) et courant continu (jusqu’à 200 kW), ajoute d’ailleurs Peter Mertens. Pour lui, si « l’infrastructure de recharge […] est à la traîne » dans le segment des voitures électriques, il est opportun d’unir ses forces pour répondre à la nécessité de mettre en place un système de recharge standard afin de « tourner définitivement la page de l’anxiété liée à l’autonomie » des véhicules.

source : autoplus

La station-service du futur vue par Nissan


En 2015, Nissan a noué un partenariat avec un cabinet d’architecture de renom pour imaginer la station-service d’un futur où la voiture électrique occupera une place toujours plus importante. Le fruit de ce partenariat a été dévoilé récemment.

Nissan electrique

Une station-service omniprésente

La voiture électrique continue lentement de gagner du terrain sur le marché, au point d’être considérée peut-être à juste titre comme l’avenir de l’industrie automobile. Cette perspective des plus alléchantes pousse les constructeurs à imaginer dès maintenant les nouvelles technologies censées accompagner le développement de ce nouveau secteur. Nissan a récemment dévoilé un concept de station-service destiné à une ville où les véhicules hybrides et électriques sont majoritaires. Ce concept imaginé avec le cabinet Foster Partners est résolument différent de ce que l’industrie automobile propose actuellement. La station de recharge du futur selon Nissan ne serait plus un point de vente situé sur un emplacement stratégique : cette station du futur sera partout. Les bâtiments, la rue, les routes et la voiture même pourraient alors devenir des points de recharge des voitures électriques. Comment est-ce possible ?

nissan electric

Nissan station

station futuriste nissan

Nissan voiture electrique

Les voitures comme sources d’énergie

Nissan et le cabinet Foster Partners partent du principe selon lequel il serait préférable de coordonner tous les dispositifs de récupération d’énergies renouvelables d’une ville afin d’obtenir un réseau de recharge performant et optimisé. La voiture se trouve néanmoins au cœur de ce système. Rechargée par le vent, la force des océans ou le soleil, la voiture est équipée d’un dispositif de stockage qui lui permet d’emmagasiner de l’énergie renouvelable et la redistribuer sur le réseau. Les voitures équipées de ce système se gareront de manière automatique sur les aires de charge par induction pendant la nuit. Après qu’elles aient été rechargées – ou aient redistribué leur excédent d’énergie renouvelable —, elles laisseront la place à d’autres véhicules. De même, les voitures chargées et non utilisées se brancheront automatiquement au réseau pour servir de sources d’alimentation en énergie. Les batteries en fin de vie sont entièrement recyclables et peuvent être utiles pour les réseaux de stockage d’énergie utilisée dans les habitations.

La voiture électrique représente-t-elle une menace pour le marché du pétrole ?


Est-ce que la demande pour les VE pourrait crasher encore plus le marché du pétrole, c’est à dire un Krach total ? That is the question.

voitures electriques

La progression constante du marché des voitures électriques menacerait-elle à terme le pétrole ? Telle est la question que se posent nombre d’observateurs actuellement. L’agence Bloomberg tente de mettre fin au débat avec des projections, à prendre avec des pincettes car bien malin qui pourrait prédire quoique ce soit dans l’industrie du véhicule électrique.

L’avenir du pétrole en suspens

La voiture électrique n’a de cesse de monter en puissance ces dernières années, surtout avec les investissements accrus de puissances émergentes comme la Chine et l’Inde. Cette croissance qui se déroule à un rythme tonitruant soulève nombre de questions, dont quelques-unes en relation avec une éventuelle chute du prix du pétrole provoqué par l’augmentation de la demande en véhicules électriques. Un effondrement du cours du pétrole ne serait pas une simple utopie, selon plusieurs analystes. Ces derniers nuancent néanmoins leur propos : si chute du marché du brut il y a, ce ne sera pas directement causé par la hausse des ventes de voitures électriques et hybrides. En dépit d’une progression certaine, le marché des véhicules électriques et hybrides ne représenterait que 1 % du secteur automobile d’ici 2040, selon les prévisions de l’OPEP et … Exxon (à prendre avec un grain de sel donc étant donné la source). L’effondrement du brut découlerait plutôt d’une perte de compétitivité des véhicules traditionnels face à des voitures électriques de plus en plus puissantes, de plus en plus rapides et de plus en plus autonomes. Les analystes s’attendent même à des voitures électriques moins chères, plus sûres et aussi performantes que les véhicules à moteur thermique.

Vers une chute du marché du pétrole en 2040 ?

L’amélioration de la compétitivité des voitures électriques constituerait donc à terme le principal facteur à l’origine d’une éventuelle chute du marché du pétrole. Selon les projections de Tom Randall, de Bloomberg en se basant sur le principe de la « courbe en S », les excellentes performances des véhicules écologiques devraient asseoir leur réputation auprès des acheteurs et mettre fin définitivement à la domination du pétrole dans l’industrie automobile. Même avec seulement 1 % de part de marché à l’horizon 2040, la voiture électrique pourrait nuire suffisamment au marché du pétrole à cette période au point d’engendrer un important crash. L’analyste de Bloomberg précise néanmoins que ces prévisions n’ont actuellement qu’une valeur purement spéculative. Seul le temps nous révélera à l’avenir si le pétrole récupérera dans un futur proche son cours d’avant la crise actuelle ou si les véhicules électriques et hybrides influeront de manière décisive sur sa chute.

En 2015, combien y a t-il de voitures électriques dans le monde ? 1,3 million (source CCFA)

Combien y a t-il de véhicules au total ? environ 1,3 milliard estimé (1,2 milliard en 2014 [source])

Part de marché mondiale du VE : 0,1% en 2015 (en France le portrait est différent : 1,2% environ en 2016, aux USA : 0,66%, aux Pays-Bas 10% et en Norvège 22%, source)

HySolarKit, ou quand une voiture à essence devient hybride grâce à l’installation d’un kit


Kit solaire voiture electrique essence

Il fallait tout simplement y penser : HySolarKit est une trouvaille développée par une équipe d’étudiants et de chercheurs de l’université de Salerne, en Italie. Grâce à l’installation de ce kit, un véhicule classique à essence devient tout simplement électrique hybride solaire.

Hysolarkit

Transformer une voiture à essence en véhicule hybride

Les recherches effectuées par l’ingénieur Gianfranco Rizzo et ses étudiants de l’université de Salerne ont porté leurs fruits. Dénommé HySolarKit, le résultat est tout ce qu’il y a de plus intéressant, car c’est un ingénieux système transformant les voitures à essence en véhicules hybrides.

Kit voiture electrique solaire

Pour ce faire, le dispositif se présente dans un premier temps avec l’installation de panneaux photovoltaïques souples sur le capot et le toit de la voiture. Ensuite, une batterie et un ensemble d’équipements électroniques, indispensables pour la mise en marche et le contrôle du HySolarKit, sont placés dans le coffre du véhicule. Des moteurs électriques sont enfin intégrés sur les roues arrière pour initier le mouvement du véhicule.

Un kit destiné à tous types de véhicules

Le coût du HySolarKit est annoncé aujourd’hui à 3 000 euros par ses développeurs. Son utilisation s’avère très intéressante, car il fournit non seulement des performances supplémentaires aux véhicules sur lesquels il est installé, mais il contribue également à une réduction importante de la consommation de carburant. Grâce à l’économie réalisée, Gianfranco Rizzo annonce qu’il est possible d’amortir le prix du kit à peine 3 ans après son achat.

2020 : la décennie où les voitures électriques seront plus abordables que leurs analogues essence/diesel


Les analyses du cabinet Bloomberg laissent entrevoir un avenir resplendissant pour la voiture électrique. Vers 2020, et plus précisément en 2022, les analystes estiment que les véhicules tout-électrique seront bien moins chers, à l’achat et à l’utilisation, que leurs équivalents roulant au diesel ou à l’essence.

Tesla-Model-S

Les prix des tout-électrique de plus en plus accessibles à partir de 2020

La décennie 2020 apportera son lot de bouleversements dans l’univers des quatre-roues, et notamment pour les véhicules fonctionnant avec des énergies non fossiles. Véritable cœur du dispositif en ce qui concerne les voitures tout-électrique, la batterie connaîtra en effet un net changement à partir de cette période. De nouvelles technologies, plus efficaces et surtout moins onéreuses, seront effectivement utilisées pour leur assemblage, ce qui aura pour répercussion directe une baisse conséquente du prix d’achat des voitures électriques.

Le prix des batteries toujours revu à la baisse

Un bref retour sur les 5 dernières années est riche d’informations si l’on évoque l’univers de la voiture électrique. Depuis 2010 en effet, les batteries au lithium utilisées pour ce type de véhicule ont vu leur prix dégringoler avec une baisse estimée aujourd’hui à 65 %. Actuellement, si le coût des accumulateurs se situe autour des 350 dollars par kWh, vers 2030, Bloomberg New Energy Finance table pour un prix maximum de leur fabrication à 120 dollars le kWh.

Chevrolet Bolt GM

Au moins, 1/3 des voitures vendues sera électrique en 2040

Dès 2022, il est quasiment certain aux yeux de ces analystes que les voitures essence et diesel seront bien plus chères que les véhicules électriques, et cela, même si le prix du baril de pétrole poursuit sa chute remarquée au cours des derniers mois. Dès lors, il faudra alors s’attendre à une montée en puissance des tout-électrique sur le marché automobile mondial. Il sera aussi probable vers 2040 que plus du tiers des nouvelles voitures mises annuellement sur le marché dans le monde soit électriques, soit plus de 41 millions d’unités. Alors qu’à l’heure actuelle, seulement 1 % du parc automobile mondial fonctionne avec ce type d’énergie.

nissan leaf

Source: LeVif.be

Tout-électrique : quand General Motors ravit la première place à Tesla


Dans l’univers du tout électrique, tous auraient pensé que Tesla serait le premier à proposer sur le marché un véhicule alliant autonomie, performance et prix raisonnable. La surprise vient pourtant de General Motors qui sortira dès 2017 sa Bolt, un tout électrique aux caractéristiques séduisantes.

recharge bolt

La Bolt : une primeur pour General Motors

Le calendrier de sortie des véhicules tout électrique risque d’être bouleversé, à en croire l’agenda du constructeur américain General Motors. À la troisième place du podium quant au classement mondial des constructeurs automobiles, la firme américaine entend se positionner en leader sur le marché des tout électrique alliant prix abordable et autonomie importante.
Dans ce segment en particulier, beaucoup s’attendaient en effet que la primeur serait réservée à Tesla Motors et son prochain Model 3. Prévu pour être produit à partir de 2017, ce tout électrique proposant 300 km d’autonomie et un prix de 35 000 dollars se voit ravir l’exclusivité du marché par la Bolt de General Motors.
Le géant historique de l’industrie automobile prévoit en effet de fabriquer dès 2016 son véhicule électrique de 200 cv doté d’une batterie pouvant parcourir environ 320 km. La mise sur le marché de la Bolt de General Motors est donc planifiée en 2017 pour un prix avoisinant les 30 000 dollars, soit quelques mois avant le Model 3 de Tesla.

Bolt

Tesla dépassé par General Motors

La notoriété de Tesla n’est plus à démontrer en matière de voiture tout électrique. La démocratisation des voitures fonctionnant à l’énergie électrique est en effet l’un des principaux objectifs du constructeur, si l’on fait une brève rétrospective de ses projets de ces dernières années.
Sortis des chaines de montage de cette firme de Palo Alto, le Model S, mis sur le marché depuis 2012, et le Model X, un SUV électrique commercialisé depuis septembre 2015 aux États-Unis ont rapidement contribué à forger son hégémonie.

tableau bord gm bolt

Aujourd’hui, si le tout électrique devient un nouveau marché disputé par des firmes comme Tesla, Apple et autres Google, c’est General Motors qui semble pourtant le mieux armé et le plus rapide avec la sortie de sa Bolt.

L’Opel Ampera-e viendra rivaliser avec la Tesla Model 3


Si de nombreux observateurs attendent avec impatience la sortie du Model-3 de Tesla courant 2018 sur le marché européen des voitures électriques, immense est aujourd’hui la surprise, car Opel vient d’annoncer la disponibilité de son Ampera-e sur le Vieux Continent dès 2017. (NDLR : visiblement une Chevy Bolt modifiée!)

Opel Ampera electrique

Le tout électrique européen, un marché disputé par les grands noms de l’automobile

La concurrence est féroce dans le segment des véhicules tout électrique sur le continent européen. La récente annonce d’Opel démontre en effet que les constructeurs sont de plus en plus nombreux à lorgner sur ce marché que tous estiment prometteur.

À Bochum, en Allemagne, la firme a profité de la dernière conférence CAR Symposium pour révéler qu’une voiture tout électrique sortira de ses chaines de montage en 2017. Dénommée Ampera-e, ce véhicule proposé par Opel sera tout simplement un rival direct du Model-3 de Tesla prévu pour être disponible sur le marché en 2018.

Tarif abordable et performance raisonnable : les premiers arguments de l’Ampera-e

Selon toute vraisemblance, l’Ampera-e devrait être une déclinaison de la Bolt dévoilée par Chevrolet lors du CES 2016. Maison mère d’Opel, la firme américaine, non moins 3è constructeur mondial d’automobiles, envisage ainsi de séduire le marché avec sa dernière trouvaille.

Côté performance, l’on devine donc que celle de l’Ampera-e sera au moins équivalent à celle proposée par la Chevrolet Bolt. Ainsi, le véhicule sera doté d’une batterie proposant une autonomie étonnante de 320 kms pour un prix avoisinant les 30 000 dollars, hors taxes et autres bonus écologiques.

Liens commerciaux
Voiture Electrique
Recevoir l'Actualité par email


Liens commerciaux
Page Fan
RECHERCHE