Les projets d’Opel en tout electrique et hybride

Opel Ampera


À l’heure actuelle, l’industrie de l’automobile sur le plan international est en pleine mutation. Cela est sans nul doute dû à l’accroissement de la production des voitures dites « à propulsion alternatives », notamment les hybrides et électriques. La majorité des grands constructeurs d’automobile ont déjà plusieurs ou du moins une voiture hybride à leur actif.

La marque Opel représente l’une des firmes les plus au point en la matière et elle nous le montre bien, car durant la parution de son dernier plan d’entreprise, la firme a annoncé qu’elle travaillera particulièrement sur les EV et les EREV.

  • Extended Range Electric Vehicle (EREV): Le sigle EREV, qui signifie « Extended Range Electric Vehicle » en anglais, représente des véhicules hybrides avec un petit moteur à combustion interne ou une autre source secondaire reliée à un générateur afin de réapprovisionner les batteries, permettant donc d’augmenter significativement l’autonomie de la voiture.
  • EV : Le sigle EV (Electric Vehicle en anglais) signifie un véhicule à traction électrique, utilisant un ou plusieurs moteurs électriques pour sa propulsion.

Opel avait déjà évoqué son intention d’introduire son modèle de voiture hybride sur le marché, l’Opel Ampera, qui serait vraisemblablement basée sur la Chevrolet Volt.

Depuis cette annonce, la firme a beaucoup travaillé sur la question des voitures dites alternatives et selon le CEO d’Opel, Nick Reilly, de nouveaux modèles de voitures hybrides seront mises sur le marché après le lancement de l’Opel Ampera.

En plus de la promesse d’introduire de nouveaux modèles de voitures hybrides, le constucteur a aussi laissé entendre qu’elle travaillait d’arrache-pied sur un modèle de voiture totalement électrique. Cette voiture sera, selon les dires de la marque, une petite citadine qui devrait être dévoilée au grand public à l’occasion du prochain Salon de l’Automobile de Paris.

Dans le dernier « business plan » d’Opel, plusieurs objectifs ont été placés, afin qu’elle puisse faire partie du groupe très restreint de constructeurs automobiles qui sont à la fois productifs, profitables et qui polluent de moins en moins. Ces objectifs qui s’étalaient sur une période de 4 ans comprenaient l’investissement de 11 milliards d’euros dans le développement des modes de propulsion alternatives, la croissance sur les marchés potentiels et finalement atteindre le seuil de rentabilité d’ici 2011.

Il faut dire que sur le marché de l’automobile actuel, si vous n’êtes pas compétitif et innovant, vous êtes exclu. Opel l’a vite compris et grâce à ses prochains lancements, elle compte bien s’inscrire elle aussi dans l’histoire de l’automobile.

1 commentaire

  1. ch4204 14 novembre 2010