Renault lance sa phase de test de ses véhicules électriques

Après trois mois de retard, le constructeur automobile Renault a annoncé le lancement officiel de la phase de test de ses véhicules électriques. À seulement six mois de la commercialisation de ses véhicules à motorisation électrique, Renault semble vouloir un aperçu sur le comportement de la clientèle vis-à-vis de ses voitures dites propres, ainsi que pour voir si son service après-vente est au point.


Mieux vaut tard que jamais : Renault semble avoir ce dicton à cœur. Malgré le retard causé par la vraie fausse affaire d’espionnage à laquelle il était mêlé, le constructeur français a lancé sa phase de test concernant ses véhicules électriques. Ce test grandeur nature concernera une flotte composée de 100 véhicules électriques. Le test, qui a été baptisé SAVE (pour Seine aval véhicule électrique), sera mené à Mantes-la-Ville, est épaulé par plusieurs grands noms œuvrant dans la lutte pour la protection de l’environnement, notamment EDF, Schneider Electric et le Conseil général des Yvelines. Le lancement de cette phase de test a été ponctué par la remise des clefs des deux premiers exemplaires, une berline Fluence ZE et une fourgonnette Kangoo ZE, de la flotte que compte utiliser Renault à EDF et à Sotrema, une société de ramassage de déchets ménagers, respectivement.

Thierry Koskas, l’un des piliers derrière le lancement du projet SAVE, laisse entendre que malgré le fait qu’il puisse paraître géographiquement limité, le test grandeur nature a une vocation à la fois nationale et internationale. Toujours selon Mr. Koskas, SAVE représente le chaînon longtemps manquant avant l’adéquate commercialisation d’un véhicule.

 

2 Commentaires

  1. Olivier 15 avril 2011
  2. Vincent 15 avril 2011