Siemens et le chinois BAIC signent un joint-venture pour un projet d’e-mobilité

Durant le salon de Pékin 2014, un joint-venture a été signé entre le constructeur automobile chinois BAIC et l’équipementier allemand Siemens pour un projet de véhicules électriques.


Chairman of Beijing Automotive Group BAIC

Chairman of Beijing Automotive Group BAIC

Les grandes firmes américaines et européennes ne cessent de convoiter le marché chinois des véhicules électriques, connu pour son potentiel très important. Cette fois, c’est l’équipementier Siemens qui a signé un joint-venture avec Beijing Automotive Industry Holding, un constructeur chinois. Le président de ce groupe a par ailleurs annoncé qu’un chemin était à tracer avec l’équipementier allemand pour promouvoir l’e-mobilité. Il s’agit d’une collaboration importante, car les deux signataires sont connus pour être très impliqués dans ce domaine.

BAIC Groupe Siemens

C’est au Salon International de l’automobile de Pékin de cette année que l’accord a été signé. Selon les termes du contrat, il reviendrait à Siemens de fournir des éléments constituant les groupes motopropulseurs électriques. Parmi ces composantes, l’on devrait retrouver des moteurs électriques et des électroniques de puissance, qui sont appelés à équiper les voitures électriques de la BAIC. Le premier modèle électrique né de ce nouveau partenariat devrait être produit dans le courant de cette année 2014, malgré un volume initial limité. C’est en 2015 que la production de masse est prévue. Les montages se feront dans l’usine BAIC en Chine.

Cette nouvelle association ne manque pas d’ambitions. En effet, les deux compagnies visent un objectif de 100000 exemplaires par an, incluant les modèles BAIC Classe L, C et S. La puissance des moteurs de ces différents modèles variera de 45 à 200 kW. Même si la concurrence s’annonce rude avec les firmes comme Audi, Volvo, BYD ou Volkswagen, les responsables de chez Siemens affirment être confiants quant à ce partenariat de deux marques d’envergure.

source : siemens