Voiture electrique : Audi

Audi : une batterie de plus de 500 km d’autonomie pour SUV électrique en développement

Par rapport à ses concurrents, la marque aux anneaux n’est pas en reste sur le segment des véhicules électriques. La firme a récemment annoncé le développement d’une batterie spécifique pour alimenter un SUV connecté tout électrique proposant une autonomie dépassant les 500 kilomètres.

Audi SUV electric

Horizon 2018 pour Audi et son SUV tout électrique

Le constructeur allemand entend garder une marge de manœuvre importante sur le segment des SUV au cours des années à venir. Ainsi, la déclinaison de cette catégorie de véhicules vers une version tout électrique semble plus que jamais dans le calendrier chez Audi. Un SUV connecté tirant parti d’une alimentation électrique pourrait ainsi être proposé dès 2018 par la marque allemande.

LG Chem et Samsung SDI pour développer une batterie aux performances élevées

Aujourd’hui encore, la faiblesse de l’autonomie proposée par les batteries alimentant les véhicules électriques reste un handicap pour l’explosion de la filière, et cela malgré des recherches portant sur l’exploitation de châssis très légers. Audi veut ainsi trouver le bon filon en s’associant avec des constructeurs expérimentés pour développer une batterie dotée d’une autonomie toujours plus importante.

Des liens sont ainsi noués par la firme aux anneaux avec des constructeurs comme LG Chem et Samsung SDI, des concepteurs de solutions de dernière technologie en matière d’alimentation et de cellules électriques. L’objectif de ce partenariat est annoncé avec le développement d’une batterie dont la capacité dépassera 500 kilomètres.

Source

Audi décline sa R8 électrique e-tron en version semi-autonome

Audi a dévoilé lors du salon CES de Shanghai en Chine une déclinaison semi-autonome de sa fameuse supercar R8 e-tron. La question est maintenant de savoir si cette technologie sera proposée dans la version de série attendue en 2016.

Audi e-Tron electrique autonome

Une prouesse technologique

Déjà très en vue ces derniers mois, l’Audi R8 e-tron s’offre un nouveau coup de projecteur lors du Salon de l’électronique CES de Shanghai. La firme allemande y a en effet dévoilé une version semi-autonome de sa supercar électrique. Cette prouesse technologique est possible après l’installation de tout un arsenal de capteurs et de terminaux électroniques dans la voiture phare de la section tout électrique d’Audi.

Cette déclinaison semi-autonome embarque entre autres des radars ultrasons, des caméras ainsi qu’un dispositif de guidage au laser. Peu de détails ont été dévoilés par la marque aux anneaux sur les fonctions de cette technologie autonome. On sait au moins déjà que cette version dispose d’au moins deux modes de conduite, dont la fonction semi-autonome avec laquelle le véhicule gère seul la distance avec les autres voitures, fournit au conducteur un assistant d’embouteillage et peut freiner ou s’arrêter face à des obstacles.

Des questions sans réponses

Audi n’a pas confirmé si ces ajouts sur la R8 e-tron ne pèseront pas sur sa consommation en énergie, ce qui serait très probable. A noter que la version « classique » de cette supercar électrique affiche une autonomie de 450 km et peut être rechargée en 2 h 30 sur une prise 400 V. La firme n’indique pas non plus si cette fonction automatique sera intégrée au modèle de série de l’e-tron, dont la date de lancement est prévue en 2016. Néanmoins, les fans de la marque peuvent déjà se réjouir de la présentation de cette technologie, qui constituera sans nul doute un plus pour le pilotage de la R8 e-tron, ses 456 chevaux et ses 920 Nm de couple.

Source : AutoNews

Voitures électriques : Audi ne manque pas d’ambitions

Le constructeur allemand Audi veut revenir sur le devant de la scène, et préparer un modèle totalement électrique. Ambitieux, le projet pourrait révolutionner le marché de la mobilité électrique. En tout cas, Tesla est dans la ligne de mire.

prototype audi Q8

prototype audi Q8

Audi veut revenir au-devant de la scène internationale

Alors que presque tous les constructeurs automobiles s’étaient rués sur leur propre projet de voiture électrique, Audi est quelque peu restée en retrait. Mais lors du Los Angeles Auto Show, le chef du département technique de la marque allemande a lui-même annoncé qu’Audi se penche actuellement sur le développement d’une voiture totalement électrique. Une nouvelle qui émoustille les partisans de la mobilité électrique.

Un défi de taille

Le plus important dans cette déclaration d’Ulrich Hackenberg est l’envergure du projet d’Audi. En effet, il s’agirait d’une voiture totalement électrique offrant une autonomie de 450 kilomètres. Si le manque évident de bornes de recharges constitue le plus grand frein des consommateurs désireux d’acheter un véhicule électrique, Audi promet une solution toute faite. Toutefois, M. Hackenberg n’a pas donné plus de détails sur cette nouvelle voiture électrique en cours de développement.

Un renouveau pour la R8 e-tron

Développer cette voiture représente également une occasion pour Audi de redorer son blason après l’avortement de son projet avec la R8 e-tron en 2012. À titre de rappel, ce modèle était également équipé d’une motorisation 100 % électrique et devait offrir une autonomie de 400 kilomètres au moins. Serait-ce alors la renaissance de la R8 e-tron ou la naissance d’un tout autre véhicule ? Sans donner plus de détails, M. Hackenberg a évoqué que la nouvelle voiture serait une 5 places et qu’elle serait prête à être commercialisée dès 2017.

Audi Sport Quattro concept, sexy et incroyablement puissante

À quelques semaines du salon de Francfort, Audi a confirmé une Audi Sport quattro concept, une version revue de la très célèbre Audi Quattro de 1983. Ces dessins en disent long…

Audi Sport Quattro concept

Une allure sportive et un moteur hybride surpuissant

À première vue, ce concept car auto reprend les airs de l’Audi Quattro concept mort-né en 2010. Un œil plus scrutateur ne manquera cependant pas de faire la différence entre ces deux bêtes. Le concept de 2010 se basait sur l’Audi RS 5, ce nouveau concept adopte la base de l’Audi RS 7 Sportback, plus large et qui offre 4 places bien spacieuses.

Sous le capot, un moteur hybride vient remplacer le moteur 5 cylindres du concept 2010. Ce moteur hybride se compose d’un moteur électrique de 150 ch utilisant une batterie rechargeable et d’un gros moteur V8 TFSI à double turbo de 450 ch (pour un total de 600 chevaux). Le moteur électrique embarque d’ailleurs la technologie e-tron, qui permet au véhicule de rouler sur des dizaines de kilomètres en mode électrique uniquement. Bien évidemment, la transmission intégrale quattro sera de la partie.

Audi Sport Quattro electrique

Sportif, simple et très orienté quattro

L’intérieur de l’Audi Sport quattro concept reflète bien son ambition de se démarquer dans la catégorie des voitures sportives : un design très épuré, des boutons très discrets et pratiques, un volant digne de voitures de la catégorie supercars, un tableau de bord très élaboré avec des données très précises. Légèreté, simplicité et technologie semblent être les maîtres mots de ce concept car qui, rappelons-le, embarque la même technologie que la future Audi TT.

Cette Audi revendique sa filiation quattro. La planche de bord arbore une grosse inscription quattro, tout comme les sièges arrière, sur le côté des phares en LED mais aussi sur l’extracteur en carbone au bout de la sortie d’échappement. Il est également facile de reconnaître les airs de l’Audi Sport quattro initiale en voyant le capot qui présente une grille d’aération sur le côté droit pour le refroidissement de son turbo surdimensionné.

Audi Sport Quattro hybride

interieur Audi Sport Quattro concept

Quattro concept

Quattro electrique

source: autonews

Audi R8 e-tron, un projet mort-né

Le constructeur allemand, filiale du groupe Volkswagen a développé son modèle électrique la Audi R8 e-tron depuis maintenant trois années. Les amateurs de voiture électrique sportive risquent cependant de ne pas pouvoir acheter ce véhicule.

Arrêt de production pour Audi R 8 e-tron ?

La firme allemande Audi, ayant prévu de commencer à produire en quantité limitée son modèle sportif Audi R8 e-Tron, fonctionnant entièrement à l’énergie électrique aurait suspendu à son projet. Celui-ci pourrait même être annulé, selon certaines sources. Ce concept-car a été présenté pour la première fois l’année dernière au salon de Francfort. L’absence la sportive électrique au Mondial de l’automobile de Paris, l’évènement phare prévu pour sa présentation officielle, était peut être un signe prémonitoire…

Un avenir incertain pour Audi R8 e-tron

Le constructeur allemand reconnaît que l’avenir de son modèle électrique est incertain. Wolfgang Dürheimer, nouvellement nommé à la tête du département Recherches et Développement chez Audi explique que cette voiture risque de ne pas trouver beaucoup d’acheteurs. L’Audi R8 e-tron est également handicapée par le coût trop élevé de ses accumulateurs offrant une puissance de 53 kWh. L’autonomie du véhicule, trop faible par rapport aux standards du marché, serait également mise en cause.

Audi fait faux bond

Si ces rumeurs se confirment, il semble alors que l’Allemand ait fait faux bond avec son concept. L’Audi R8 e-tron électrique a pourtant passé avec succès de nombreux tests et essais. Les professionnels de l’automobile ont pensé que la firme allemande venait de se doter d’un argument commercial redoutable dans la catégorie des sportives écologiques. Il faut noter que cette voiture électrique aurait pu être le premier modèle commercial équipé d’un rétroviseur numérique. Une technologie qui a fait ses preuves avec l’Audi R18 qui a remporté la dernière édition des 24 heures du Mans.

Audi R18 e-tron quattro, la première voiture hybride à s’imposer aux 24 heures du Mans

Audi fait gagner la technologie hybride aux 24 heures du Mans. La performance du constructeur allemand et la présence d’autres concepteurs de prototype semi-électrique à cette compétition témoignent de la volonté des industriels à développer l’énergie écologique.

Audi R18 e-tron

L’Audi R18 e-tron quattro intraitable

La victoire, qualifiée d’historique, du prototype hybride Audi R18 e-tron quattro lors de la 80ème édition du 24 heures du Mans est à inscrire dans les annales de la course automobile. Ce bolide allemand à propulsion est équipé d’un moteur diésel V6 de 3,7 l. Avec ses 510 chevaux et son couple de 850 Nm, cet engin transmet la totalité de son énergie aux roues arrière. Les roues avant sont animées par deux moteurs à énergie électrique. Ces derniers commencent à délivrer leur secret à partir de 120 km/h. Les moteurs stockent la puissance emmagasinée lors du freinage puis la renvoient vers les roues pour propulser la voiture lors de l’accélération.

Essai réussi pour la technologie du futur

Ce premier succès d’une voiture hybride dans une course d’endurance international va certainement apporter un plus à la technologie hybride, en mal de notoriété. En effet, cette compétition fut l’occasion de mettre les prototypes hybrides à l’épreuve. Audi a aligné deux R18 e-tron quattro, qualifié de 4×4 le plus rapide de la planète tandis que Toyota a mis en course sa TS030 Hybrid qui dispose de deux moteurs électriques, un pour l’essieu arrière et un pour le train avant. Celle-ci a également sous son capot un gros moteur à essence de 3,4 l en V8 avec 4 soupapes. La technologie du futur a marqué de précieux points en réussissant sa sortie aux 24 heures du Mans les 16 et juin 2012.

Voyez la bête en action :

Audi renonce à ses projets électriques

Les projets électriques de la firme allemande Audi semblent quelque peu remis en veilleuse avec l’annulation annoncée de la production de l’Audi A2 e-tron et de l’A1 e-tron.

Les voitures électriques non rentables

La firme automobile allemande Audi pourrait abandonner le développement de ces deux concepts électriques l’Audi A1 e tron ainsi que l’A2 e tron. La nouvelle a été publiée par la revue spécialisée Car Magazine qui nous apprend que les dirigeants de la filiale de Volskswagen AG ont pris cette décision suite aux ventes insuffisantes de ce genre de modèle telle la Nissan Leaf. Le marché de l’électromobilité semble encore peu développé pour être économiquement intéressant pour le constructeur, spécialisé dans les voitures haut de gamme. En effet, malgré, les subventions accordées pour le développement du secteur, d’une hauteur de 5 000 euros par voiture, les coûts de production ne permettent pas un prix en dessous des 40 000 euros, supportable pour le marché.

Réalisme mais optimisme chez les constructeurs

Ainsi, selon le magazine Car, les derniers concepts électriques d’Audi pourrait être sacrifié à l’hôtel de la rentabilité. L’Audi 2 e-tron, capable de parcourir 200km en toute autonomie, ou encore la plus modeste A1 e-tron ne devrait donc pas voir le jour, sans compter , le sort peu certain du troisième projet électrique du groupe, l’Audi R8. Sa présentation officielle, programmée dans les mois à venir n’a pour l’heure fait l’objet d’aucune annulation. BMW continuera à développer le i3, prototype électrique doté d’un système embarqué et présentant une innovante faite de fibre de carbone. Quant à Carlos Ghosn, PDG de Renault, il reste optimiste quant à l’avenir de la technologie tout en reconnaissant les énormes progrès à faire.

L’Audi A3 e-tron expérimentée bientôt aux États-Unis

Audi annonce pour 2012 une série de tests sur son modèle A3 e-tron, entièrement électrique. L’expérience aura lieu à Denver, San Francisco, Los Angeles et Washington.

Audi A3 eTron

L’Audi A3 e-tron testée aux USA

Audi, la firme automobile allemande, programme pour cette année une série de tests sur son modèle A3 e-tron, une berline entièrement électrique. L’expérience se déroulera dans les villes américaines de Denver, San Francisco, Los Angeles ainsi que Washington. Le véhicule sera laissé entre les mains d’une clientèle choisie qui aura pour mission d’évaluer les performances du véhicule. Notons que pour l’heure, aucune date n’a été encore avancée quant à une éventuelle commercialisation de l’A3 e-tron, révélée au public en avril de l’année 2011. Les données recueillies au cours de ce test serviront aux ingénieurs allemands pour juger entre autres de l’autonomie ainsi que des réactions du modèle en conduite en mode réel.

Audi affirme son ambition sur l’électrique

En 2010 déjà, Audi annonça clairement sa politique électrique à travers un document précisant sa stratégie et ses objectifs concernant le développement d’une gamme de modèles dans les dix années à venir. Quatre options seront étudiées, la motorisation hybride, l’hybride rechargeable, l’électrique couplé à un système de prolongation d’autonomie et enfin, le 100 % électrique. L’Audi A3 e-tron figure dans la catégorie 100 % électrique, dont les réelles performances vont être démontrées à terme. Ces compactes disposent d’une autonomie de quelque 145 km, avec une pointe maximale n’excédant pas les 145km/h pour une motorisation de 100 kW/134 chevaux. Les batteries de 26 kW au lithium-ion sont à pleine capacité après 4 heures sur une borne de 400V.

Audi A3 electrique

L’Audi A2, une citadine à Francfort !

Audi A2 electrique concept

Le constructeur allemand signe avec l’Audi A2 Concept électrique son grand retour, au salon de l’automobile Francfort 2011, ouvert depuis le 15 septembre jusqu’au 25 septembre.

Une citadine sur la ligne

Le modèle est annoncé sur le marché comme concurrent direct de la Renault Zoé, la Nissan Leaf, la BMWi3, la Peugeot Ion ou la Volkswagen E-Up. Ultra compacte, elle mesure 1,70 m de largeur pour 3,80 m de longueur. Au niveau design, on notera plusieurs innovations notamment le toit vitré qui devient opaque par simple commande. Cette fonction originale permet de réguler la température à l’intérieur de la voiture. Une économie d’énergie est ainsi réalisée sur la batterie lithium, lui offrant une plus grande autonomie. L’Audi A2 électrique, encore au stade de concept, sera commercialisée en 2014 et concurrencera différents modèles de véhicules électriques alignés par ses concurrents sur le secteur.

Un condensé de hautes technologies

L’Audi A2 est propulsée par un bloc électrique de 85 kW, soit 116 ch, installé à l’avant du véhicule, en position transversale. Elle affiche une vitesse de pointe de 150 km/h et passe de 0 à 100 km/h en 9,3 s. La batterie lithium-ion offre une autonomie de 200 km avec un stockage de 31 kWh ; elle se recharge en 1 h 30, sur du triphasé 400 volts ou en 4 h sur du courant domestique. Direction et freins sont totalement électriques, grâce aux systèmes steer-by-wire et brake-by-wire. Aucune liaison mécanique ou hydraulique au volant ou à la pédale n’est alors requise. Le showcar intègre également internet, une aide à la navigation avec les images de Google Earth et un service d’information Audi online.

Audi A2 arriere

Audi Urban Concept, la star du salon de Francfort

Audi Urban concept

Le rendez-vous des constructeurs automobiles à Francfort a tenu toutes ses promesses en surprises et en innovation. La citadine atypique de chez Audi a particulièrement attiré toutes les attentions.

La nouvelle notion du déplacement urbain

Deux marques allemandes se sont notamment démarquées lors de ce rassemblement à Francfort. D’un côté, Opel a attisé la curiosité des visiteurs avec son concept-car RAK-e. Les stands d’Audi d’un autre côté ont marqué tous les esprits, et pour cause ! L’Urban Concept de la firme aux anneaux se détache tant des autres voitures présentées sur place. Une attirance que la citadine doit en grande partie à son design très particulier : 3,20 m de long, 1,78 de large et 1,20 m de haut, un semblant de mini-roadster de deux places aux lignes épurées et résolument modernes, avec un toit rétractable.

Audi Urban Concept : légèreté et écologie

La Urban Concept est une auto propre faite pour la ville. Dotée de 2 moteurs électriques sous son capot alimentés par des batteries au lithium-ion, la voiture monte à 60 km/h en 6,5 secondes. Sa puissance de 20 CV et son couple moteur à 47 Nm se chargent par la suite de la propulser à 100 km/h — sa vitesse maximale — en 16,2 secondes. À cette vitesse, l’autonomie de l’Audi Urban Concept est estimée à 70 km. Un exploit où les 420 kg de la citadine, sa carrosserie en époxy renforcé au carbone et son châssis en aluminium ont leur rôle à tenir. Deux versions – la Sportback et la Spyder – sont envisagées pour une éventuelle production en série de ce véhicule.

Urban Audi

Audi Urban electrique

Audi Urban Spyder

Urban Spyder

interieur Audi Urban