Voiture electrique : Peugeot

La technologie HYbrid4 de PSA Peugeot Citroën récompensée en Allemagne !

PSA Peugeot Citroen a reçu mercredi dernier le Golden Lenkrad pour son nouveau système de propulsion des modèles Peugeot 3008 et Citroen DS5 Airdream.

PSA Hybrid 4

La technologie HYbrid4 sur le toit de l’Europe

Dans le cadre de la distribution des gagnants du Golden Lenkrad – le « Volant d’Or » -, le groupe français PSA Peugeot Citroen s’est vu attribuer le prix de la meilleure technologie verte, le Volant Vert, avec son innovant système HYbrid4. Cette technologie, la première à être utilisée sur un modèle de série, consiste en une association de deux moteurs – un diesel de 163 ch et un électrique de 37 ch – qui propulsent respectivement les trains avant et arrière du véhicule. Ce système équipe déjà les deux dernières voitures du constructeur prévues de commercialisation en 2012 : le crossover Peugeot 3008 et le Citroen DS 5 Airdream

PSA Peugeot Citroen, parmi les leaders de la technologie électrique ?

Lors de la soirée de remise des prix, Jean-Marc Gales, le Directeur général du groupe français s’est félicité de ce nouveau sacre, après la récompense obtenue par le Peugeot iOn l’année dernière. Fort de ces arguments, M. Gales a défendu le leadership de son groupe dans le développement de voitures écologiques, très peu polluantes et rejetant peu de CO2 dans l’air. Le système HYbrid4 permet effectivement de réduire jusqu’à 30 % la consommation d’un véhicule, pour une émission de carbone en dessous de 100 g/km. Il espère également que ce nouveau Volant Vert relancera davantage les autres innovations de la marque, notamment le système stop&start e-HDi, le filtre à particules et le moteur Hdi lancés depuis peu.

BMW Peugeot Citroën Électrification est officiellement créée

Alors qu’elle a été annoncée en février, c’est seulement maintenant que BMW et PSA Peugeot Citroën officialisent l’ouverture d’une co-entreprise. Elle a pour but de développer les composants pour les voitures hybrides et électriques.

Les usines implantées à Munich et à Mulhouse

BMW et PSA Peugeot Citroën prévoient un investissement à hauteur de 100 millions de dollars dans cette co-entreprise. Cette grande entité sera dirigée par un Allemand du nom de Wolfgang Gullich. Le développement et la production des composants pour les voitures hybrides et électriques se feront dans deux centres de recherche. L’un est implanté à Munich, Allemagne, et emploiera 400 personnes tandis que l’autre sera implanté à Mulhouse, France, avec 250 personnes à son actif. À titre d’information, la collaboration entre ces deux entreprises remonte déjà à une dizaine d’années avec la coproduction des moteurs 4 cylindres essence pour les Mini, les Peugeot et les Citroën.

Les premiers composants seront produits en 2015

La mise en marche de la production des composants pour les voitures hybrides et électriques se fera en 2015. En ce qui concerne les technologies utilisées par la co-entreprise pour le développement des composants, aucune information n’a encore été dévoilée à ce jour. Quoi qu’il en soit, tous les composants utiles à une chaîne de traction électrique seront développés par BMW Peugeot Citroën Électrification à savoir les dispositifs de charge, les logiciels de gestion de l’énergie, les moteurs électriques, les batteries haute tension ainsi que les générateurs électroniques de puissance.

PSA VelV : Peugeot présente sa micro-urbaine électrique

Peugeot VelV

PSA Peugeot Citroën dévoile le véhicule électrique léger de ville ou VéLV. Son objectif affiché est de révolutionner la mobilité en milieu urbain.

Le VéLV pour la ville

Au lendemain du salon de Francfort, le groupe PSA Peugeot Citroën s’est fait remarquer au forum des innovations de l’ADEME avec son VelV. Ce dernier, conçu par la marque française en partenariat avec d’autres firmes et un laboratoire de recherche, est un tricycle électrique pouvant embarquer trois personnes. Pesant 650 kg, il possède une puissance de 20 kW, avec une autonomie d’énergie de près de 100 km pour une vitesse maximale de 110 km/h.

Autres avantages particulièrement appréciables en conduite en ville, le véhicule électrique léger de ville se distingue par sa maniabilité avec 7,20 mètres de diamètre de braquage. Il est capable de déterminer son périmètre d’action selon l’autonomie et en fonction des bornes de recharge accessibles.

Ce concept est la réponse aux autres constructeurs qui ont déjà dévoilé leur vision de la mobilité urbaine, notamment avec les concept-cars Nils (Volkswagen), Rak e (Opel), Twizy (Renault), ou encore Urban (Audi). Le véhicule électrique présenté par le constructeur français est en fait un tricycle capable de transporter 3 personnes et qui serait surtout destiné aux entreprises et aux projets de location comme Autolib’.

Un combiné de technologies embarqué

L’objectif est de proposer une solution « ludique » et très agréable au problème de la mobilité, particulièrement en ville. La très faible consommation du VélV à 85 Wh/km limite son empreinte environnementale, qui serait comparable à ce que produirait une personne voyageant en train. Sa cible est les flottes d’entreprise, la location de voitures, classique ou Autolib ‘ ainsi que ceux qui souhaitent acquérir un second véhicule. Les partenaires du groupe PSA ont apporté chacun leur savoir-faire.

Leroy Somer, GNK et Valeo ont conçu un moteur électrique de 20 kW à haut rendement. La batterie mise au point par Johnson-Control Saft, composée de cellules Li-Ion, fournit 8,5 kWh et permet 100 km d’autonomie. Le système de chauffage a été pensé par Valeo. Leoni, Michelin ainsi que l’IMS/LAPS de bordeaux ont mis à contribution leur savoir-faire et leur expérience au service de ce véhicule.

PSA VelV

VelV electrique

VelV Tableau Bord

Peugeot lance son hybride électrique diesel 3008 Hybrid4

Peugeot Hybrid4 3008 diesel

Peugeot annonce pour décembre 2011 une révolution dans les voitures électriques : le lancement de la première hybride electrique-diesel, la 3008 Hybrid4.

La première hybride diesel

15 ans après la sortie de la Toyota Prius, Peugeot sort son 3008 Hybrid4 ! Cet hybride diesel, une première au monde, annonce une puissance de 200 chevaux et 99g/km de rejet de CO2. Le design se veut sobre, mais le modèle est le plus coûteux, le plus puissant et le plus luxueux de la gamme 3008. Entre une Toyota Prius et une Lexus RX450h, le 3008 n’a pas de concurrent direct sur le marché.
À l’intérieur, le compte-tour fait place à un écran relié au système hybride. Côté coffre, si le 3008 ne dispose plus d’un fond adaptable sur trois niveaux, un espace de rangement, dont une partie est occupée par les batteries, reste toutefois disponible.

Un modèle convaincant

À l’avant, cette version hybride diffère très peu au premier regard des modèles thermiques précédents. Le système Stop & Start n’est remarquable que par des câbles orange situés à gauche du moteur. La partie arrière a subi quelques modifications ; elle est désormais équipée d’un train arrière multibras de 407, très compact autorisant un meilleur dynamisme. La voie arrière a été élargie de 8 mm pour meilleure stabilité.
Peugeot annonce 4 roues motrices et une puissance de 200 ch pour une consommation de 3,8 l aux 100 km. Confort sur la conduite, discrétion du système, mode électrique en milieu urbain et le prix de 37 400 euros font de ce premier hybride diesel de Peugeot une réussite.

L’essai de l’Hybrid4 :

Plus d’infos sur le site de Peugeot.

Le concept HX1 hybride, l’ambition électrique de Peugeot

Peugeot HX1

Après la SR1 et la HR1, Peugeot a remis sa machine à conception en route. Dernier coup d’éclat de la marque au salon de Francfort : une berline sportive haut de gamme hybride rechargeable, la HX1.

Du luxe et de l’espace

A l’heure où le monde automobile semble basculer inexorablement vers le segment écologique, Peugeot veut lancer à tout prix ses propres modèles électriques. Avec son show-car HX1, la marque au lion s’est toutefois démarquée de ses pairs. À la différence des petites citadines présentes sur les lieux, ce prototype prône le luxe, la puissance et aussi le confort de l’intérieur. Les 4,95 m de longueur et 1,99 m de largeur affichent immédiatement cette conception de la voiture du futur par Peugeot. À l’intérieur, le Français a frappé encore plus fort : l’habitacle de la berline dispose de 4+2 places assises, un avantage qui ne ternit pas pour autant le confort des passagers.

Vitrine des futurs moteurs Peugeot ?

Si le design de ce concept-car semble trop complexe pour être réalisable en modèle de série, sa motorisation demeure envisageable pour une sortie très prochaine. Se basant sur le principe de la transmission intégrale, Peugeot a monté sur la HX1 deux moteurs. Le premier module diesel 2,2 L HDI et ses 204 ch s’occuperont de propulser le train avant de la berline. L’arrière-train sera alors poussé par un moteur électrique de 95 ch sous lithium-ion. En mode tout électrique, la HX1 peut rouler 30 km. En mode hybride, le elle ne consomme que 3,2 L/100 km et ne produit que 83 g/km de CO2.

HX1 hybride

La Peugeot EX1 s’offre un nouveau record à Nürburgring

Peugeot EX1

Alors qu’elle était déjà détentrice de plusieurs records d’accélération, la Peugeot EX1, qui se présente comme une sportive électrique expérimentale du constructeur Peugeot, vient tout juste d’en ajouter une autre à son palmarès. Ce bolide s’est tout récemment attaqué à la boucle nord du mythique circuit Nüburgring, circuit ou elle a été sacrée voiture électrique la plus rapide n’y ayant jamais tourné. Avec un temps de 9 min et 1.3 sec, le prototype électrique de Peugeot démontre une fois de plus que la mobilité électrique peut facilement s’associer aux sports mécaniques.

Lors de sa présentation durant le Salon de l’Automobile de Paris l’an dernier, l’EX1 avait créé un véritable engouement du côté des spécialistes de la mobilité électrique tant au niveau de son apparence qu’à celui de ses performances. Avec 340 chevaux proposés par deux moteurs électriques (répartis sur l’essieu avant et arrière) et un design futuriste, ce bolide est très vite passé du statut de simple concept à celui de briseur de record.

Malgré le fait que l’EX1 possédait déjà plusieurs records à son actif, plusieurs personnes laissaient entendre que ce dernier n’avait jamais été vraiment confronté à un tracé exigeant. C’est maintenant chose faite : le bolide a fait ses preuves sur la boucle nord mythique circuit Nüburgring. Le meilleur temps affiché par l’EX1 est de 9 :01.3. Pour effectuer ce parcours, le constructeur Peugeot a choisi de mettre Stéphane Caillet derrière le volant du bolide.

Avec ce nouveau temps, l’EX1 détrône ainsi la MINI E au panthéon des voitures électriques les plus rapides au monde.

Peugeot EX1 concept électrique futuriste

Peugeot EX1

ex-1

EX1

Pour fêter ses 200 ans d’existence, le constructeur automobile français Peugeot a décidé de dévoiler son concept-car tant attendu. Baptisé l’EX1, ce prototype de véhicule électrique, dont les performances d’accélération ont déjà été testées, propose un design futuriste qui cadre bien avec l’esprit du constructeur. La Peugeot EX1, qui a une légère ressemblance avec la SR1, l’autre prototype qui fut présenté au Salon Automobile de Genève, sera exposée dans le showroom du constructeur se situant sur les Champss Élysées.

Le design de la Peugeot EX1 a été principalement puisé sur les autres prototypes de la marque. En effet, en l’observant de plus près, on peut noter que le véhicule possède des liens de parenté avec la Peugeot 20Cup, le prototype sportif de deux places qui avance sur trois roues. Cependant, l’EX1 possède également son propre style, notamment grâce à ses portes à ouverture inversée et son saute-vent qui fait office de pare-brise. De plus, la conduite s’opère non pas par l’intermédiaire d’un volant, mais par celle de deux poignées.

Le constructeur a innové dans le design de l’EX1 en y proposant des dimensions inhabituelles, notamment avec ses 90 cm de hauteur et ses 1,77 mètre de largeur. Cependant, c’est au niveau des moteurs que le véhicule impressionne le plus. Les deux moteurs électriques du véhicule, qui sont chacun placés sur un essieu, proposent une puissance cumulée de 340 chevaux qui est distribuée aux quatre roues motrices (puissance en crête de 125 kW chacun, 250 kW / 340 ch au cumul et un couple de 240 Nm à l’avant et à l’arrière). En ce qui concerne la performance, l’EX1 passe du 0 à 100 km/h en seulement 3,6 secondes pour atteindre une vitesse maximale de 260 km/h et cela, en seulement 6,6 secondes.

Records battus* sur la piste de l’autodrome de Montlhéry :
• 1/8 miles / 8.89 sec / 50.61 mph*
• 1/4 miles / 14.40 sec / 62.4 mph*
• 500 m / 16.81 sec / 107 kph*
• 1/2 miles / 23.85 sec / 75.46 mph*
• 1000 m / 28.16 sec / 127.8 kph*
• 1 miles / 41.09 sec / 87.6 mph*

*Sous réserves d’homologation FIA

source : peugeot.com

ex1-electrique

peugeot-ex-1-electrique

Peugeot Ion Prix Date de Sortie : en location à 499 euros par mois

Ion electrique

Tel qu’on vous l’avait annoncé en février 2010, la Peugeot Ion est disponible à la location pour un prix de 499 euros par mois, incluant entretien, assistance et garantie 5 ans ou 50 000 km de la batterie et chaine de traction électrique.

Date de sortie prévue: décembre 2010.

Les premières livraisons seront faites en décembre. Vous pouvez dès maintenant pré-commander votre ION sur son mini-site dédié sur peugeot.fr/Lesvehicules/Vehiculesparticuliers/ION/minisite/

Cela fait donc un prix approximatif de 30 000 euros sur 5 ans. Pas peu cher mais au moins on a une offre grand constructeur sur le marché en France (on peut penser qu’au début ce sera surtout les entreprises et collectivités qui s’équiperont de ce type de véhicule, en plus des fans du tout électrique).

Avantage : « la consommation » : 1,5 à 2 euros pour 100 kilomètres contre environ 6 euros pour une voiture « normale » à moteur thermique (essence).

Voici les toutes dernières photos de la Ion :

Et l’essai de Autonews :

Peugeot ion location

Peugeot annonce la présentation de sa 3008 Hybrid4 au salon de l’auto de Paris

3008 Hybrid4

Cela fait un bon bout de temps déjà que PSA (Peugeot Citroën) avait annoncé le début de sa motorisation hybride diesel. Après plusieurs années de recherche, le constructeur automobile français a récemment dévoilé qu’elle présentera la première voiture de série française à arborer ce nouveau type de motorisation au Mondial de l’Automobile de Paris, qui se tiendra du 2 au 17 octobre prochain.

PSA, qui nous avait donné un petit avant-gout de ce véhicule au salon de Paris de 2008, présentera donc la 3008 Hybrid4 après 2 ans d’attente. En dévoilement en première mondiale au Salon automobile de Paris, la 3008 Hybrid4 sera commercialisée vraisemblablement au printemps 2011, comme l’avait annoncé le constructeur depuis la présentation du prototype en 2008.

Au niveau de la performance, la 3008 Hybrid4 proposera un moteur thermique Diesel de 163 chevaux (le 2.0 HDi FAP), qui sera associé à un moteur électrique possédant une capacité totale de 37 chevaux (27 kW). Les deux moteurs fourniront une puissance maximale de 200 chevaux au bolide. Comme le moteur électrique est relié directement à l’essieu arrière, la 3008 Hybrid4 pourra fonctionner indépendamment du moteur thermique, ce qui permettra au conducteur d’opter pour un mode de conduite uniquement électrique.

Selon PSA, le véhicule propose un niveau de consommation record, notamment grâce à la technologie « Stop & Start » et à l’utilisation d’un boîtier de vitesses manuelle séquentielle BMP6. Le constructeur laisse donc entendre que la 3008 Hybrid4 aura une consommation de 3,8 l/100km.

Voir la page officielle de la 3008 Hybrid 4 sur le site de Peugeot.

200 millions d’euros alloués à PSA pour le développement de ses véhicules hybrides

PSA (Peugeot Citroën), constructeur automobile français qui démontre un grand intérêt dans le développement des véhicules hybrides rechargeables (plug-in) s’est vu récemment allouer la somme de 200 millions d’euros sous forme de prêt pour aller de l’avant.

Cette aide financière a été offerte au constructeur par BEI (la Banque Européenne d’Investissement), qui veut par cette occasion, s’inscrire comme institutions qui aident au développement d’un avenir de l’automobile durable et propre.

Peugeot Citroën, qui dédie 500 de ses employées à la production de ces véhicules alternatifs, a l’intention de lancer plusieurs véhicules hybrides rechargeables dans les années qui viennent, y compris une version « plug-in » de la 3008. Les 200 millions d’euros alloués au constructeur viendront alléger le fardeau que porte le groupe PSA depuis pas mal de temps déjà.

L’accord passé entre la BEI et le constructeur a été signé le 15 juillet 2010 dernier par Philippe de Fontaine Vive, le vice président de la BEI et par le directeur financier et du développement stratégique de Peugeot Citroën, Frédéric Saint-Geours.

Le modèle qui sera développé grâce à ce prêt n’a pas encore reçu de nom, mais le constructeur a néanmoins dévoilé quelques détails à ce propos ; en effet, la voiture pourra recharger sa batterie par elle-même grâce à l’aide de son moteur diesel.

Le constructeur a aussi précisé que ce modèle sera développé essentiellement en France et sera commercialisé en 2014.



Liens commerciaux
Voiture Electrique
Recevoir l'Actualité par email


Liens commerciaux
Page Fan
RECHERCHE