Voiture electrique : Tesla

Tesla pourrait signer avec Panasonic pour monter une méga usine

Le constructeur Tesla a l’intention de passer à la vitesse supérieure quant au développement de voitures électriques. La marque compte ainsi lancer un projet de méga usine aux USA, avec Panasonic pour potentiel partenaire.

Tesla Panasonic

Une méga usine de production de batteries

Tesla prévoit de construire une méga usine de batteries qui devrait lui coûter près de 2 milliards USD. L’usine est destinée à la fabrication de batteries et devrait être sur pied d’ici trois ans. Le défi que Tesla se lance est d’envergure : tout le processus de fabrication des batteries se déroulera dans l’enceinte de l’usine, jusqu’à l’assemblage final. Il se peut également que Tesla élargisse son activité à la fabrication de batteries de stockage d’énergie domestique. D’après les déclarations des responsables de chez Tesla, cette usine devrait atteindre son rythme de croisière d’ici 2020 et pourrait à ce moment-là fournir 500000 batteries par an à destination des véhicules électriques de Tesla, mais aussi d’autres constructeurs de véhicules propres.

Panasonic est attendu au rang des partenaires

Dans le cadre de ce grand projet, Tesla devra faire appel à d’autres firmes. Pour l’heure, aucune information officielle n’a été divulguée, mais tout laisse à penser que le constructeur américain continuera son partenariat avec Panasonic. En effet, le groupe japonais collabore avec Tesla depuis l’année 2011. Selon les bruits de couloirs, Panasonic serait prêt à investir un milliard de dollars dans ce projet de mise en place de la méga usine Tesla. Par ailleurs, Panasonic est resté vague lors de son entrevue avec l’AFP. Les responsables ont tout simplement déclaré que leur groupe travaillait sur les possibilités de souder les relations avec le constructeur américain.

source : teslamotors

Voiture électrique : le crossover Tesla Model X attendu en 2015

Le constructeur américain Tesla ne dit pas tout, mais il livre quand même quelques éléments d’information sur son futur tout-terrain, le Telsa Model X.

Tesla Motors Model X

Un 4×4 haut de gamme

Le prochain modèle de voiture électrique de la marque américaine Tesla sera un 4×4. Ce crossover connu pour le moment sous le nom de Tesla Model X revendique une place dans la catégorie des tout-terrain hauts de gamme. Annoncé à un prix culminant à 80 000 dollars sur le marché des États-Unis, ce véhicule devrait être proposé autour des 80 000 euros pour les amateurs de voitures vertes dans les pays du vieux continent.

tableau bord model X

Deux moteurs électriques

Le constructeur américain confie par l’intermédiaire de son PDG, Elon Musk que le tout-terrain de Tesla sera assemblé en Californie comme c’est le cas de la Berline Model S. D’ailleurs, les deux véhicules sont montés sur une plateforme identique.

double moteur electrique tesla

Le Tesla Model X sera actionné par deux moteurs 100 % électriques placé chacun sur chaque train. Pour l’heure, les détails techniques sur la crossover X de Tesla arrivent au compte-gouttes, de quoi mettre les consommateurs sur leur faim.

Un accouchement difficile

Malgré l’ambition de la firme californienne, l’accouchement de son prochain modèle de crossover s’annonce difficile. Pourtant, son patron prévoit livrer un 4×4 à une importante personnalité dans le courant du T1 2014. Elon Musk a concédé que son entreprise rencontre actuellement des difficultés pour la fourniture des accumulateurs pour la berline Model S. Cette situation risque d’avoir des répercussions sur le calendrier de fabrication du Tesla Model X. Qualifiée de porte-étendard du groupe de la Silicon Valley, cette voiture ne sera disponible pour les automobilistes qu’à partir de l’année 2015.

4x4 electrique Tesla

Crossover electrique Tesla

Model X

Tesla Model X

Et si Apple rachetait Tesla Motors ?

Bien qu’Apple ne présente pas encore des résultats alarmants, la mort de Steve Jobs inquiète le monde financier au point de semer des doutes sur le futur du groupe de Cupertino. Son salut pourrait venir d’une idée de l’analyste Andaan Ahmad de la banque allemande Berenberg. Ce dernier préconise un rapprochement de l’inventeur de l’iPad avec la société Tesla Motors.

Tesla Apple

Tesla est spécialisé depuis 2003 dans la fabrication de voitures électriques haut de gamme. Après plusieurs coups d’essais, le constructeur semble avoir vu juste avec son modèle S aux allures d’Aston Martin. Ce dernier vient de connaître un succès inattendu malgré un coût de plus de 85 000 dollars.

Si, avec sa lettre ouverte, l’analyste financier a réussi à créer le buzz autour de son nom, ses spéculations ne sont pas impossibles. Avant de mourir, Steve Jobs avait affirmé son envie de révolutionner l’automobile. D’autre part, le secteur de l’électrique inquiète des constructeurs qui voient arriver sur ce segment des investisseurs issus d’autres mondes et désireux de s’adjuger une part d’un gâteau qui s’annonce prometteur.

Pour l’heure, Tesla souhaite développer un véhicule de moins de 35 000 dollars et a fait appel à Doug Field, qui a dirigé chez Apple le développement des dernières versions des MacBook Pro, MacBook Air et iMac. Le monde financier ne cesse également de rapprocher Elon Musk, l’un des cofondateurs de Tesla, de Steve Jobs pour ses positions avant-gardistes. Il possède en effet un passif chargé avec des idées telles que Paypal ou Hyperloop, un projet censé relier Los Angeles à San Francisco en moins de 30 minutes.

L’avenir nous éclairera sur les intentions d’Apple qui possède d’ores et déjà les liquidités nécessaires pour absorber Tesla.

Une deuxième Tesla part en fumée en peu de temps

La marque américaine Tesla, spécialisée dans la conception de voitures électriques et connue pour sa célèbre Roadster et plus récemment la Model S (ainsi que le futur Model X), n’en finit plus de faire parler d’elle mais pas forcément du bon coté. En effet, après qu’une Model S avait pris feu après un crash, le sort semble s’acharner sur la marque avec une nouvelle Model S prenant feu suite à un accident au Mexique. Alors simple coïncidence ou vrai problème technique ? La question est posée.

Tesla Model S en feu

tesla feu

Quand l’électrique s’embrase

C’est au milieu du mois d’octobre qu’à eu lieu ce second accident mettant en scène une Tesla Model S qui, après avoir percuté un arbre et un rond-point, a tout simplement pris feu sous les yeux de plusieurs témoins. Vraisemblablement, le conducteur était complètement ivre mais s’en est sorti sans aucune séquelle physique. Celui-ci avait d’ailleurs pris le soin de quitter le lieu de l’accident pour échapper à toute question de la police.

Mais alors pourquoi cette Tesla Model S a telle pu prendre feu aussi rapidement suite à l’impact ?

Un accident fâcheux

Selon Tesla, c’est la vitesse à laquelle le véhicule est venu percuter l’arbre qui a entrainé l’incendie. Tesla a d’ailleurs affirmé être grandement soulagé que le conducteur ne soit pas blessé en affirmant qu’elle ferait tout son possible pour qu’un tel incident ne se reproduise plus à l’avenir. Bien que l’enquête a permis de confirmer que le véhicule en question n’avait aucun défaut de conception, cela n’a pas été suffisant pour pouvoir rassurer les clients qui voient désormais la voiture comme un potentiel danger ambulant.

Par ailleurs, cet accident a couté cher à la marque qui a vu son action en bourse baisser de 4% à Wall Street le 28 octobre. Quant au conducteur, il attend avec impatience la livraison de sa nouvelle Tesla Model S.

Même si nous savons qu’aucune Tesla n’a jamais pris feu spontanément, ces deux accidents si rapprochés peuvent semer le doute chez la clientèle soucieuse de sa sécurité. Avec un prix d’entrée de 57 400 dollars pour la version de base, on comprend encore plus pourquoi les clients restent très exigeants sur la qualité d’un tel produit.

Ci-dessous la photo du premier incident au début du mois aux Etats-Unis, toujours avec une Model S :

tesla motors feu

Les Tesla font fureur en Californie

Alors que les Tesla se vendaient au compte-goutte en France et en Europe, c’est en Californie que les ventes ont connu un boom extraordinaire : 14 voitures immatriculées en 2012, contre 4174 rien que pour le deuxième trimestre 2013 !

tesla-S

Des chiffres peu convaincants en France

Il y a peu, les statistiques des immatriculations des véhicules électriques en France ont été publiées. D’après les chiffres, la Tesla a raté de peu le top 5 des ventes en 2010, avant d’être reléguée à la dixième place des ventes annuelles en 2011. Au cours de l’année 2012, la Tesla pointe à la douzième position des ventes en France. Ce recul a notamment été constaté avec l’avènement de nouvelles marques sur le marché au cours des récentes années, à savoir la Volkswagen Golf, la Renault ZOE, ou la BMW série 1. C’est ensuite que Tesla a connu le succès, outre-Atlantique.

Le filon s’appelle la Californie

D’après les chiffres publiés lundi aux États-Unis, les ventes de voitures électriques Tesla ont connu une nette remontée dans l’État de Californie, soit une hausse de 33% des ventes de Tesla S sur les 12 derniers mois. Selon les documents de l’association des vendeurs automobiles de la Californie, si 14 Tesla uniquement ont été immatriculées en 2012, 4174 l’ont été rien qu’au cours du T2 de 2013. Cette explosion de ventes va évidemment donner de la valeur ajoutée à la marque, notamment impactée sur sa capitalisation boursière.

Petite Tesla deviendra grande

Les professionnels de l’automobile affirment que grâce à ces résultats très satisfaisants, Tesla passe au-devant de grandes marques telles que Volvo, Porsche ou encore Jaguar. La Tesla S, la petite familiale entièrement écologique se vend aujourd’hui pour la somme de 62 000 dollars. Son moteur entièrement électrique dispose d’une autonomie de 430 kilomètres lorsque la batterie est pleine, ce qui est plutôt remarquable, alors que ses concurrents sont bien loin en dessous. Par ailleurs, la capitalisation boursière de Tesla Motors est passée au-devant de celles de grandes marques comme l’italien Fiat ou encore PSA Peugeot Citroën, enlisés dans la crise automobile européenne.

En plus du rechargement l’échange est également possible chez les stations Tesla

Tesla a choisi de remettre au goût du jour la technologie de la batterie interchangeable. Pour cela, Elon Musk, numéro un du groupe a démontré aux USA que remplacer une batterie prend moins de temps que pour faire le plein d’essence ou encore recharger une batterie électrique.

Jamais à plat avec les stations Tesla

Précédemment, Tesla a annoncé le déploiement futur de stations de recharges vers Los Angeles et San Francisco pour la fin 2013, et ensuite, s’orienter vers l’axe nord-est. Ces bornes de recharges sont dédiées aux deux modèles phares de la marque, à savoir la berline de luxe Model S, ainsi que le SUV qui est attendu pour bientôt, Model X.

Arrivé au niveau de ces stations, l’utilisateur verra deux options s’offrir à lui : la recharge, gratuite, mais nécessitant un laps de temps de 30 minutes, ou encore l’échange de la batterie à plat contre une pleine, moyennant une somme située entre 60 et 80 dollars. L’échange de batterie ne prend qu’environ une minute et trente secondes : il s’agit donc du moyen le plus rapide de repartir avec le plein d’énergie. Quant au moyen de récupération de sa batterie d’origine, il aura le choix entre la faire expédier par Tesla moyennant un coût encore indéterminé, acheter la nouvelle batterie ou encore revenir pour reprendre sa batterie.

Model S Touchscreen

L’énergie électrique, un pari selon Tesla

Généralement, l’utilisateur recharge sa voiture électrique lors de son utilisation quotidienne. Le système d’échanges de batteries est plutôt destiné aux lointaines destinations, nécessitant un gain de temps. Elon Musk met un point d’honneur à prouver que la technologie de véhicules électriques est à même de s’aligner avec les voitures qui utilisent des moteurs thermiques. À ce jour, Tesla possède un parc automobile plus vaste que le groupe Renault aux USA, soit environ 10 000 Model S, qui sont majoritairement situées dans la Silicon Valley. Bien que le coût d’une station de recharge soit très onéreux – 500 000 dollars US —, Tesla entend bien mettre son projet sur pied et réussir son pari : rivaliser avec les voitures à essence.

Tesla envisage un projet pharaonique conforme au rêve américain

Le PDG de Tesla a annoncé que la firme envisageait d’augmenter du simple au triple le nombre de bornes de recharges de la marque sur le continent américain d’ici la fin 2013. Son ambition : permettre à ses clients de faire la traversée du pays sans avoir à se soucier de tomber en panne sèche, faute de bornes de recharge.

tesla-motors-logo

De défis en défis

L’ambition de Tesla Motors semble ne pas avoir « de bornes » en ce moment. Après avoir réglé en intégralité le prêt de l’Etat, fait des bénéfices énormes et fait exploser les ventes de la Model S, le constructeur américain entend s’élargir encore plus. La marque a annoncé son désir de rendre plus nombreuses les bornes de recharges Tesla Motors sur tout le territoire américain dès la fin 2012.

Pour une longue traversée tranquille

Le but est simple, estime le patron de Tesla Motors, Elon Musk : les personnes propriétaires de véhicules Tesla aux Etats-Unis pourront réaliser la grande traversée d’est en ouest, sans s’inquiéter une seule seconde de la possibilité d’une panne, due au manque de bornes de recharges.

Le défi d’Elon Musk est gigantesque, il faut le dire. Pour vingt minutes de recharge auprès de la borne Tesla, les utilisateurs pourront repartir pour trois bonnes heures de conduite.

Jusqu’à aujourd’hui, ce sont les états de l’Ouest qui profitent beaucoup des bornes de recharge Tesla Motors, comme le Nevada ou la Californie. Ces bornes fonctionnent surtout en utilisant l’énergie photovoltaïque.

L’Europe aussi sera équipée par Tesla

Le projet du groupe est alors d’implanter un très grand nombre de bornes de recharges, en passant par le centre du pays pour rejoindre l’Est, à New York.

Interrogé sur les projets de Tesla sur le continent européen, Elon Musk a bien confirmé que des bornes de recharges y seraient aussi installées, sans donner plus de détails par rapport au calendrier.

La Tesla Model S élue voiture verte de l’année au Salon de New York

La Tesla Model S remporte le titre de voiture verte de l’année au Salon de l’auto de New York. Elle bat ainsi les deux autres finalistes que sont la Renault Zoé et la Volvo V60 plug-in Hybrid.

La Tesla Model S remporte le titre de voiture verte 2013

Le titre de voiture verte de l’année 2013 a été attribué à la Tesla Model S. Cette berline prendra donc la place de la Mercedes Class S 250 BlueEfficiency – titulaire du titre en 2012 – en vainquant les deux autres finalistes à savoir la Renault Zoé et le Volvo V60 plug-in Hybrid. Les membres du jury, composé d’une soixantaine de journalistes spécialisés, ont été séduits par la technologie 100 % électrique très novatrice que le véhicule intègre, sans parler de son design sportif très réussi. Le constructeur californien a aussi annoncé avoir battu son objectif de vente de 4 500 véhicules pour le Model S au cours des trois premiers mois de l’année. En effet, la marque a pu écouler pas moins de 4 750 voitures sur cette période.

Tesla Model S

Une technologie de pointe sous le capot

Côté puissance, la Tesla Model S annonce une vitesse de pointe de 201 km/h grâce à sa batterie de 85 kWh. Elle peut passer de 0 à 100 km/h en seulement 5,6 secondes. À tout cela s’ajoute son autonomie allant jusqu’à 300 miles ou 482 km. Pour Tesla, avoir remporté le titre de voiture verte de l’année est un véritable honneur. C’est le fruit de 4 longues années de travaux acharnés, souligne Elon Musk, cofondateur et chef de direction du groupe californien. Mais malgré ces nombreux points positifs, un petit bémol est toutefois à signaler. En effet, la Tesla Model S sera plus cher que la Renault Zoé et la Volvo V60 plug-in Hybrid. Notons que seules les voitures vertes mises sur le marché entre le 1er janvier 2012 et le 30 mai 2013 étaient éligibles à ce concours.

Tesla met au point le Superchargeur Solaire : 30 minutes pour 240 km d’autonomie

Le spécialiste américain des voitures électriques a présenté un nouveau dispositif de recharge rapide conçue pour le Model S dans un premier temps et permettant une autonomie de 240 km en une trentaine de minutes.

supercharger

240 km d’autonomie en 30 min

La firme américaine Tesla Motors vient de concevoir un chargeur fonctionnant avec l’énergie solaire dédiée à son Model S. Capable de générer 440Volt et une puissance de 100 kW en une trentaine de minutes, ce superchargeur tel que présente Elon Munsk permet une autonomie de 240km. Si pour l’heure la technologie fournit une puissance de 100 kW pour ce temps de recharge, Tesla compte prochainement élever cette performance à 120 kW. Le système, conçu dans un premier temps pour le Model S et son pack de 85 kWh sera certainement étendu à d’autres modèles de la marque puis à des véhicules concurrents. Pouvant être branché directement sur la batterie, le superchargeur de Tesla présente également l’avantage d’éviter de faire transiter le courant par les équipements électroniques.

superchargeur tesla

Un système utilisant l’énergie solaire

Prévoyant le problème de surplus de consommation électrique qu’engendrerait l’alimentation d’un tel système de recharge rapide ainsi que de l’ensemble du réseau des stations accueillant le dispositif, Tesla, en partenariat avec SolarCity a fait appel à l’énergie solaire. En effet, des panneaux photovoltaïques seront installés au dessus des stations de recharge fournissant l’énergie nécessaire. Tesla entend développer la technologie pour permettre de diriger l’excédent de puissance fournie par cet ensemble vers le réseau électrique environnant. La firme inaugurera six premiers points de recharge en Californie où le Model S pourra être rechargé gratuitement ! L’expérience s’étendra bientôt à l’Europe et le continent asiatique.

carte de recharge rapide

Tesla : pannes batteries, pertes et ventes, réservations du nouveau modèle

EDIT : voir le démenti officiel dont le lien est mentionné ci-dessous dans le premier commentaire. Il semble que la rumeur sur la batterie ait été lancée par ce blog. Bloomberg donne plus d’informations sur toute cette histoire ici. Il pourrait s’agir d’un blogueur isolé, d’un propriétaire mécontent ou d’une campagne de salissage volontaire.

Tesla semble traverser une mauvaise passe ces derniers temps, avec l’annonce d’un problème sur les batteries des Roadster vendues et les pertes enregistrées au 4e trimestre 2011. Le constructeur repose désormais ses ambitions sur le lancement du Modèle S vers la seconde moitié de 2012.

tesla motors

Tesla Roadster : une défaillance des batteries ?

Peu de temps après la commercialisation du modèle Tesla Roadster aux États-Unis, des propriétaires ont relevé un souci majeur mettant en cause la charge des batteries. Le véhicule souffrirait apparemment d’une panne irréparable, si le conducteur laisse les batteries se décharger jusqu’à un niveau critique. Il serait ainsi impossible ni de recharger le bloc, ni même de démarrer l’automobile pour le remorquage. La seule option consiste à remplacer l’accumulateur auprès de Tesla Motors ; le nouveau pack étant facturé à… 40 000 $. Pour éviter une telle mésaventure, le constructeur préconise de vérifier constamment la charge.

Une année 2012 bien meilleure en vue

Si, au T4 2011, Tesla Motors a essuyé une perte nette de 81,5 millions de dollars, le constructeur reste très optimiste vis-à-vis de ses activités en 2012. Le groupe prévoit un chiffre d’affaires situé aux alentours de 600 millions de dollars en 2012, dont plus de 90 % seront réalisés vers le second semestre. Ce sera en effet sur cette période que la firme lancera la commercialisation de la berline S aux États-Unis et en Europe. Près de 5000 unités de cette berline doivent être écoulées sur le marché avant la fin de l’année. Les revenus de Tesla Motors seront par ailleurs renforcés par les contrats passés avec Daimler et Toyota, sans oublier les acomptes perçus sur les pré-commandes du Modèle X (déjà 40 millions de dollars collectés grâce à la pré-réservation), attendu sur le marché en 2014.

 



Liens commerciaux
Voiture Electrique
Recevoir l'Actualité par email


Liens commerciaux
Page Fan
RECHERCHE