Tesla Roadster : pourquoi est-il électrique ?

Marc-Tarpenning


Marc Tarpenning, cofondateur de Tesla Motors avec Martin Eberhard n’est pas du genre bavard. Discret, il vient tout de même de faire une petite apparition dans les médias, en glissant, au détour d’une phrase lors d’une présentation, quelques détails savoureux sur la création de la marque. En juillet, Tesla annonçait avoir réalisé un bénéfice de 1 million de dollars sur 20 millions de revenus. Les premiers pas vers le profit pour le constructeur Californien dont nous vous avons déjà parlé ici.

Lors de la conférence Almaden Institute 2009 organisée par IBM en Californie, Marc Tarpenning se fait un peu plus bavard. Alors que le Roadster Tesla est désormais une icône dans le domaine de l’automobile électrique, il aurait très bien pu aussi être un véhicule hydrogène ou une voiture à base de biocarburants. Tarpenning précise qu’environ la moitié des investisseurs souhaitaient en savoir plus sur les piles à combustible… tandis que les autres avaient déjà écarté la piste de l’hydrogène parce que « l’équation énergétique n’avait pas de sens« . Et c’est ainsi, selon lui, qu’ils décidèrent d’aller vers le véhicule électrique ! L’électrique n’était donc pas un choix premier mais bien une décision prise par les investisseurs. Normal, me direz vous, pour un projet issu de la Silicone Valley !

Tarpenning se dit « un peu sceptique » à propos de la date de production du futur modèle de Tesla, le Roadster S Il ne sait pas si la date de 2011 pour la production pourra être respectée. « Les batteries ne pas encore assez bonnes« , dit-il. La Roadster Tesla Model S, qui pourra transporter jusqu’à 5 adultes et 2 enfants, réalisera le 0 à 100 km/h en moins de 6 secondes pour la version de base, et moins de 5 secondes pour la version sportive.

Source : Earth2Tech

2 Commentaires

  1. Dany 31 août 2009
  2. Vincent 1 septembre 2009