Think évite le dépôt de bilan et prépare l’arrivée de la City

Think-City


En mars dernier la société Norvégienne Think annonçait que celle-ci allait commercialiser une petite voiture électrique (la City) avant la fin de 2009. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu et suite à des difficultés financières le constructeur automobile a été mis sous tutelle. Alors, que l’on pensait que le dépôt de bilan de Think n’allait pas tarder, la société renait de ses cendres avec l’arrivée de nouveaux investisseurs.

La société a annoncé jeudi dernier qu’elle a pu trouver un appui financier qui va lui permettre de reprendre ses opérations. Ainsi, Think vient de recevoir environ 47 millions de dollars en investissement venant de diverses sociétés parmi lesquels on peut trouver EnerDel (le fabriquant de la batterie de la City) et aussi Valmet Automotive (un constructeur automobile finlandais). La production de la Think City, qui va débuter dans les plus brefs délais, sera ainsi transférée vers les usines de Valmet Automotive.

La Think City est une voiture électrique à zéro émission très intéressante. Effectivement, la fiche technique annonce que la voiture aura une autonomie qui peut varier entre 170 et 200 km selon l’utilisation. Néanmoins, le revers de la médaille est qu’il faudra environ 13 heures pour recharger complètement la batterie. En termes de performance on ne peut pas vraiment dire que la Think City est un vrai bolide, en effet le moteur électrique de 30Kw ne pourra propulser la voiture qu’a la vitesse maximale de 100 km/h et Think annonce aussi que le véhicule pourra atteindre les 80 km/h en 16 secondes.

Pour ce qui est du design, je dois dire que même si la Think City ne fera pas tourner les têtes, elle plait au regard avec ses formes un peu arrondies. La Think City sera une voiture de 3 portes offrant quatre places. Think annonce aussi que la voiture sera disponible en 4 coloris, dont le bleu azur, le noir, le rouge et le jaune.

En ce qui concerne la commercialisation de la Think City, la société a annoncé avoir déjà pré-vendu 500 véhicules en Norvège et que des campagnes de pré-lancements ont déjà commencées dans plusieurs autres pays d’Europe (Espagne, Hollande, Swiss, Autriche, Danmark et Swede). La Think vise dans un premier temps les municipalités et tente de faire de la City, LA voiture des fonctionnaires. Pour ce qui est du prix de vente de ce véhicule électrique, rien n’a encore été fixé, mais Think prévoit que celui-ci devrait se situer dans une fourchette de 20 000 à 25 000 euros.