Faire le plein de charge électrique en 6 minutes : la promesse de Toshiba pour 2019

Recharger les batteries de sa voiture électrique presque aussi rapidement que l’on fait le plein d’essence ? Grâce à la nouvelle génération de batteries SCiB développée par géant japonais Toshiba, le rêve pourrait devenir réalité dès 2019.


Batterie Toshoba SCiB

Les batteries SCiB : pour profiter d’une charge électrique ultra rapide

Le géant Japonnais Toshiba est aujourd’hui sur le point de révolutionner totalement l’univers des véhicules électriques. Grâce à la génération de batteries SciB, pour Super Charge Ion Battery, Toshiba propose en effet une solution fiable à l’un des facteurs majeurs de blocage à l’ascension des voitures électriques. Les batteries SciB sont en fait fabriquées via un nouveau matériau baptisé oxyde de titane-niobium. Caractérisé par une structure cristalline, ce nouveau matériau est capable de stocker deux fois plus d’ions lithium par unité de surface qu’une anode classique en graphite.

Il ouvre par ailleurs la voie à un concept de charge électrique ultra rapide en se rechargeant également quatre fois plus vite. Des qualités que son créateur, le géant Japonnais Toshiba a déjà mis en avant en annonçant pouvoir recharger « complètement » la batterie lithium-ion d’un véhicule électrique en six minutes à peine. Une promesse qui a de quoi ravir les utilisateurs. Les cellules de batterie permettant de bénéficier de cette performance, pourraient selon toujours Toshiba, être mises en vente dès 2019.

Une technologie qui impliquera sans nul doute un énorme effort d’infrastructures

Pour le marché de l’électrique, une telle technologie pourrait être le levier qui permettrait de faire rapidement exploser les ventes. Aujourd’hui, si les utilisateurs rechignent encore à acheter ces véhicules malgré les aides proposées, c’est en partie à cause des temps de recharge « lents ». Mais pour que les batteries puissent pousser le marché de la voiture électrique vers l’avant, il faudra bien évidemment mettre en place un nouveau réseau de chargeurs trois fois plus puissants que les actuels Superchargers de Tesla. Ce qui ne sera pas une mince affaire.

Cet énorme chantier qu’il faudra encore développer suppose donc que même si les batteries sont accessibles dès 2019, les avantages réels ne pourront réellement se faire sentir que quelques années après. À en croire les premières informations données, techniquement, la prochaine génération de Renault Zoe équipée de cette technologie pourrait donc disposer d’une batterie de 82 kWh avec une autonomie de 600 km contre 41 kWh pour 300 km d’autonomie aujourd’hui.

Via LePoint / Photo: Nikkei Japan via Techcrunch

4 Commentaires

  1. eric 30 octobre 2017
  2. Valery 31 octobre 2017
  3. Jean-Pierre 5 novembre 2017
  4. Jaurès kodjo 7 novembre 2017

Ajouter un commentaire